justine, auteur sur Grand-Mercredi

justine

Jean-Paul Belmondo et son Petit-Fils

Article

Jean-Paul Belmondo : son Petit-Fils future étoile montante du cinéma

Victor Belmondo, le Petit-Fils de Jean-Paul Belmondo est aujourd’hui âgé de 27 ans et semble avoir un bel avenir devant lui. Le jeune acteur sera à l’affiche du film ‘Envole-Moi‘, qui sortira le 19 mai prochain. Il s’est alors confié sur la relation qui l’unit à son Grand-Père, monstre du cinéma français.

Le cinéma, une affaire de famille chez les Belmondo

Victor Belmondo s’est confié récemment à Laurent Delahousse sur sa carrière au cinéma mais également de la relation très proche qu’il entretient avec son célèbre Grand-Père. Il a notamment révélé que ce dernier suivait de près sa carrière professionnelle et était d’ailleurs toujours présent lors de ses cours de théâtre : “Il me faisait des petits retours, il me disait ce qu’il pensait de moi”.

Victor Belmondo a avoué avoir attendu la bénédiction de son Grand-Parent avant de plonger dans le grand bain. Il a révélé à ce sujet : “Un jour il m’a dit ‘c’est bon, lance-toi ! » avant de poursuivre, ému : « C’était important pour moi d’avoir son retour, savoir ce qu’il pensait, surtout parce que c’est mon Grand-Père. Ça aurait pu être quelqu’un d’autre, c’est important de savoir ce qu’il pensait de tout ça”.

Mais quoi qu’il arrive, cette voie a toujours été une évidence pour le Petit-Fils de Jean-Paul Belmondo. En effet, dans sa famille, cela occupe une place très importante et ce, depuis sa tendre enfance. Il explique même qu’il a été “biberonné au cinéma” notamment par son père, Paul Belmondo qui possédait une énorme collection de DVD chez lui.

Seul son frère, Alessandro Belmondo a échappé au gène et ne s’est pas tourné vers une carrière au cinéma.

Porter le nom Belmondo n’a pas toujours été facile

Victor Belmondo est très fier de ses origines et de sa famille. Cependant, les débuts de sa carrière n’ont pas toujours été roses … Il a notamment souffert de moqueries ou d’accusations qui sous-entendaient que sa réussite ne pouvait seulement résulter du piston.

Mais pour autant, il n’a jamais été question de changer de nom car : “Ça aurait été trahir ce que je suis. Il faut assumer”. Heureusement pour lui, il a été très soutenu par ses parents qui lui ont conseillé de ne pas donner d’importance à ces critiques. Aujourd’hui, Victor n’y prête plus attention et a pris du recul. Il explique même : « Finalement, j’ai plus de peine pour la personne qui perd du temps à m’écrire un tel pavé. Cela cache sans doute beaucoup de solitude et de détresse« , avant d’ajouter : « J’aurais la même curiosité si le fils de Robert De Niro débarquait ! Certains exigeront plus de moi, mais, grâce à la popularité de mon grand-père, j’ai aussi la chance que mon nom soit accompagné d’une grande bienveillance. À moi de transformer tout cela en énergie de travail.”

Le Prince Charles est le Grand-Père de quatre Petits-Enfants, bientôt cinq, mais cela ne l’empêche pas d’être malheureux. En effet, cela fait maintenant plus d’un an que le Prince Harry et son épouse, Meghan Markle, ont quitté leurs fonctions au sein de la Famille Royale. Ils ont alors décidé de s’installer aux Etats-Unis, emmenant avec eux leur fils, le jeune Archie.

L’anniversaire d’Archie loin des siens

Archie, le fils du Duc et de la Duchesse de Sussex, vient de souffler sa deuxième bougie, le 6 mai. Mais cette année, il a célébré son anniversaire loin de l’Angleterre. En effet, la famille vit désormais en Californie, près de Los Angeles.

A cette occasion, toute la Famille Royale a posté des clichés sur leurs comptes Instagram. Cependant, il faut noter que ce sont uniquement des photos qui remontent au baptême d’Archie, qui a eu lieu en 2019. Et pour cause, le Prince Charles n’aurait vu son Petit-Fils que deux fois depuis sa naissance, comme l’a révélé une source proche de la famille. La distance et bien évidemment, la pandémie n’aident en rien.

Cette source a également ajouté : “En fait, chaque membre de la famille de Harry peut facilement compter sur une main le nombre de fois où ils ont vu Archie après sa naissance et avant que la famille ne quitte le Royaume-Uni. C’est une situation très triste”.

Charles et Harry, prêts à enterrer la hache de guerre ?

Depuis le décès du Prince Philip et les hommages touchants qui lui ont été rendus, la situation semble se détendre. En effet, le prince Harry a été aperçu en train de discuter avec le Prince William et Kate Middleton à la sortie de l’église.

Dans les jours qui ont suivi, le Prince de Galles aurait eu une conversation à cœur ouvert avec ses deux fils. Cette dernière aurait eu pour but de remettre les choses à plat surtout à la suite de l’interview que le Harry et sa femme ont accordée à Oprah Winfrey. Par ailleurs, le Prince Harry aurait également écrit une lettre très personnelle à son père, afin de renouer le contact. La situation semble donc en bonne voie pour s’améliorer.

Meghan Markle devrait bientôt donner naissance à son deuxième enfant, une petite fille. Nous espérons alors, que le Prince Charles pourra la voir plus régulièrement et pourra être un Grand-Père comblé.

C’est l’histoire de Fiona Lauriol, qui a demandé à sa Grand-Mère : « Ça te dirait un tour du monde en camping-car ?”. Les deux femmes ont alors entrepris le voyage d’une vie qui a duré deux ans, de 2018 à 2020.

Dominique, la Grand-Mère de Fiona Lauriol était âgée de 100 ans et vivait dans un EHPAD quand les médecins ont statué qu’elle était en fin de vie. Fiona l’a alors recueillie chez elle afin de vivre ces derniers instants en sa compagnie. Mais contre toute attente, au fil des semaines, la santé de la centenaire s’est considérablement améliorée. Au point même que son carcinome avait disparu. Sa Petite-Fille a alors l’idée un peu folle de l’embarquer dans un périple européen : “Dis grand-mère, ça te tente un tour du monde en camping-car? On part à l’aventure, voir du pays, et vivre pleinement !”.

Un tour du Monde entre Grand-Mère et Petite-Fille

Tout a débuté en Italie du Nord, direction Boccolo di Nocce, le village natal de la Grand-Mère de Fiona Lauriol. Malheureusement, cela ne s’est pas passé comme prévu. Les deux aventurières ont été forcées de rentrer suite à une chute.

Mais cela n’a pas freiné leurs ambitions ! La soif d’aventure de Dominique n’était pas totalement rassasiée. Elles ont donc repris la route, cette fois-ci, direction l’Espagne. Les voilà donc en vadrouille vers l’Andalousie. Dominique et Fiona se sont créées des souvenirs pour la vie. Dominique a fêté ses 102 ans dans le parc naturel du Cabo de Gata, elles ont pu contempler des paysages à couper le souffle, apercevoir par hasard un homme nu qui s’était trompé de plage (ce qui n’a pas manqué de choquer la centenaire d’ailleurs !) ou encore assister à la célèbre Semaine Sainte.

Elles se sont ensuite rendues à Saint-Jacques-de-Compostelle avant de poursuivre jusqu’au Nord du Portugal.

Des ambitions freinées par la pandémie

Malheureusement tout s’est arrêté brusquement en raison du Covid-19. Fiona et sa Grand-Mère étaient en Espagne quand l’état d’urgence a été décrété. Elles se sont alors retrouvées bloquées à Alicante. N’ayant jamais perdu son sens de l’humour, Dominique est même rapidement devenue la mascotte du campement. Après plusieurs semaines à patienter, elles ont finalement pu rentrer en France.

Ce contretemps n’a cependant pas entaché le goût du voyage de Dominique. Elle souhaitait ensuite se rendre en Roumanie, mais le destin en a décidé autrement. Alors qu’elle est âgée de 103 ans, son état de santé se détériore subitement. Elle est contrainte d’abandonner ce projet et doit être hospitalisée en urgence.

Sa Petite-Fille lui murmure alors : “Va mémé, ne t’en fais pas, ce voyage c’est toi qui le fais seule, je te rejoindrai un jour, dans très, très, très longtemps, mais tu peux y aller, tu m’as beaucoup appris, on s’est bien amusées, tu vas énormément me manquer, mais tu as le droit de rejoindre Dieu pour aller l’ennuyer. Et ma promesse d’écrire et de retracer nos péripéties, je la tiendrai, ton histoire sera gravée à tout jamais.

Dominique nous a quittés le 29 juin 2020, à l’âge de 103 ans.

Si vous souhaitez lire en détail le récit de Fiona Lauriol, vous pouvez le retrouver sur le site du Huffington Post.

© Fiona Lauriol

Il y a quelques jours, Jennifer Lopez a souhaité mettre en avant le lien intergénérationnel qui l’unit avec sa famille. Elle a donc posté une photo sur les réseaux sociaux où elle pose, accompagnée de sa fille et de sa mère.

La beauté à tous les âges

La chanteuse souhaite avant tout promouvoir via ce cliché le fait que l’on peut être belle à tout âge. C’est ce qu’indique la légende que nous pouvons lire sur Instagram : “@JLoBeauty pour une peau belle et éclatante de 7 à 77 ans”. Elle utilise même les hashtags #MamaGlowsBest (« Maman rayonne le plus« ) et #IGotItFromMyMama (soit « Je le tiens de ma mère » en français).

En effet, en plus de son activité de chanteuse, Jennifer Lopez a créé sa propre marque de cosmétiques “JLO BEAUTY”. Son maître mot est de dire que la beauté “n’a pas de date d’expiration” et que l’on peut donc rester belle tout au long de sa vie de femme.

A quelques jours de la Fête des Mères, qui a lieu le 9 mai aux Etats-Unis, le clan Lopez pose donc tout de beige vêtu, de profil, les unes derrière les autres. On peut donc y voir Emme Muñiz, la fille de JLo âgée de 13 ans et sa Grand-Mère (la mère de JLo), Guadalupe Rodriguez.

Une affaire de famille

Ce n’est pas la première fois que Jennifer Lopez prend la pose en compagnie de sa mère. En effet, les deux femmes sont très complices et passent beaucoup de temps ensemble. Elle avait déjà posté des photos, avec à chaque fois un même message : la beauté n’a pas d’âge !

Nous vous avions d’ailleurs récemment expliqué comment il était possible de faire disparaître les rides sous les yeux. Car en effet, comme Jennifer Lopez le rappelle, ils ne sont pas une fatalité. Ce sont juste les marques du temps qui passe.

© Jennifer Lopez – Instagram

Quand on est beau-Grand-Parent, il n’est pas toujours simple de trouver sa place. En effet, les familles recomposées deviennent désormais monnaie courante et ce nouveau modèle familial représente parfois un réel challenge. Chacun doit pouvoir s’intégrer afin de rester une famille unie où chacun peut s’épanouir.

“Ils me surnomment Mimi”

C’est le cas de Mireille, veuve à l’âge de 60 ans, qui a rencontré Michel cinq ans plus tard. Elle est Grand-Mère de deux Petits-Enfants et belle-Grand-Mère de trois autres. Pour elle, trouver sa place est passé par le fait d’avoir également un surnom. Elle explique : “Les Petits-Enfants de mon nouveau compagnon ont leurs deux Grands-Mères. Il était donc hors de question qu’ils m’appellent ‘Mamie’. C’est pour ça que nous avons décidé qu’ils allaient me surnommer ‘Mimi’ !

Elle explique que c’était à ses yeux très important car cela représente pour elle un vrai signe d’appartenance à cette nouvelle famille. Il est vrai que ce n’est pas toujours facile de se faire accepter, notamment par les enfants. C’est d’ailleurs au final à ce niveau-là que cela a posé le plus problème pour cette sexagénaire. “Au début, les enfants de Michel voyaient d’un mauvais œil cette relation. Ils avaient peur que je cherche à remplacer leur mère. Mais heureusement, au fil du temps, ils ont fini par m’accepter. Aujourd’hui, il leur arrive de venir se confier à moi lorsqu’il y a un différend au sein de la fratrie ou avec leur père. C’est pour moi une vraie reconnaissance.

De leur côté, les Petits-Enfants n’ont jamais eu de mal à accepter Mireille : “Ils m’ont toujours connue alors pour eux c’est normal. Ils racontent même à leurs amis qu’ils ont trois Grand-Mères !” s’amuse-t-elle.

Être beau-Grand-Parent, un rôle parfois ingrat

Malheureusement, cela ne se passe pas toujours aussi bien dans les familles recomposées. C’est le cas d’Anne, divorcée, qui a rencontré André lui aussi divorcé de la mère de ses enfants.

J’ai rencontré André alors que je sortais d’un divorce difficile. J’avais 50 ans et deux enfants de 20 et 17 ans. Lui avait 57 ans et s’apprêtait à devenir Grand-Père. Ses enfants aussi ont eu du mal à accepter le divorce et me voyaient comme coupable.

Pour Anne, il a surtout été question de beaucoup de patience et d’empathie : “Je ne voulais surtout pas les brusquer. Je sais combien un divorce peut être traumatisant, peu importe l’âge. Alors, j’ai surtout pris mon mal en patience et je me suis montrée disponible pour nouer un contact.

Cela fait maintenant cinq ans qu’ils vivent ensemble et songent même à se marier. Anne explique : “Après avoir fait preuve de beaucoup de patience, les enfants commencent à réellement accepter notre relation. Ils voient surtout que nous sommes heureux, et au fond c’est ce qu’il leur importe le plus.” Preuve de l’amélioration de leur relation, la fille d’André leur confie même son fils. “Au début, sa fille était plus réticente car elle ne me considérait pas comme sa Grand-Mère mais elle commence petit à petit à m’accepter. Le fait qu’elle nous demande de garder le petit Paul en est la plus belle preuve !

Les conseils d’un psychologue

  • Agissez en douceur en proposant votre aide et en vous intéressant à leur vie, leurs besoins et leurs centres d’intérêts.
  • Saisissez la moindre occasion (anniversaire, fêtes, vacances) pour prendre des nouvelles par téléphone ou sur les réseaux sociaux. L’enfant, comme ses parents, remarquera vos attentions positives et l’idée fera son chemin.
  • Ne forcez pas un adolescent à venir vous voir s’il n’en a pas envie. Continuez de lui porter attention, en lui montrant qu’il peut venir une autre fois.
  • Enfin, le soutien de votre partenaire est primordial. Il ou elle sera votre meilleur allié(e) pour trouver votre place dans ce nouveau schéma familial.

En clair, il n’y a pas vraiment de recette magique pour apprivoiser son rôle de beau-Grand-Parent. En effet, chaque situation est différente, mais dans l’ensemble nous recommandons beaucoup de bienveillance, de patience, d’écoute et d’humilité. Et surtout, affirmez votre volonté d’endosser un rôle de Grand-Parent et intégrez les petits comme vos propres Petits-Enfants. La confiance et l’attachement viendront alors naturellement.

Et vous, comment avez-vous réussi à trouver votre place de beau-Grand-Parent ?

Si la Petite-Fille de Diana a hérité de son regard en coin légendaire, ce n’est pas la seule chose. En effet, la Princesse Charlotte partage également une des plus grandes passions de sa Grand-Mère. Alors qu’elle vient de fêter son sixième anniversaire, la fille de Kate Middleton et du Prince William sera-t-elle la future héritière de Lady Diana ?

Sur les traces de sa Grand-Mère

En tout cas, comme ses parents l’ont déjà révélé, la petite Princesse s’est déjà découverte une passion pour le ballet. En effet, d’après les dires de Kate Middleton, Charlotte de Cambridge adore danser. Il en est de même pour Diana, pour qui la danse était un réel exutoire. Le Prince William avait même évoqué à propos de sa mère : “Elle adorait danser, c’était une danseuse fantastique. La danse l’enchantait”.

On se souvient notamment de cette fameuse soirée de 1985, lorsque la Princesse Diana monte sur la scène du Royal Opera House de Covent Garden à Londres. Elle avait réussi à se faufiler sur scène afin d’offrir une danse à son époux de l’époque, le Prince Charles ainsi qu’aux autres spectateurs, là pour soutenir l’Opéra. Elle avait alors répété en secret et avait surpris toute l’audience.

Et aujourd’hui, c’est sa Petite-Fille qui reprend le flambeau ! Charlotte prend des cours de ballet toutes les semaines dans une école de danse au sud de Londres. La Duchesse de Cambridge l’avait même emmenée voir un spectacle de Casse-Noisette au Royal Opera House. Une source proche de la famille avait même révélé : “Elle avait l’air tellement émerveillée d’être là, elle regardait le show avec attention”.

Une ressemblance qui va plus loin que la danse

Mais les similarités entre Diana et sa Petite-Fille ne s’arrêtent pas là. Même si elles ont déjà des goûts en commun, la ressemblance se fait même d’un point de vue physique et caractériel. Les camarades d’école de Charlotte la surnommeraient même “Princess Warrior” soit “Princesse Guerrière” en français. Cela dénote bien du caractère déjà bien trempé de la sœur de George et Louis. Certaines personnes l’avaient même décrite comme espiègle et à la personnalité bien affirmée. Voilà des traits de caractère qui sont non sans rappeler ceux de la défunte Lady Diana.

© Duchesse de Cambridge

Voilà une bonne nouvelle pour la famille Leeb : Elsa, la fille de Michel Leeb est enceinte de son premier enfant. Michel Leeb va donc bientôt devenir Grand-Père pour la première fois. Elsa Leeb a dévoilé, dimanche, des photos de son ventre déjà bien arrondi.

Une éclaircie après la tempête

La famille Leeb avait dû récemment faire front avec Fanny Leeb, la fille aînée de l’humoriste, dans son combat contre le cancer du sein, voilà une nouvelle qui a de quoi réjouir tout le monde. En effet, Elsa Leeb et son compagnon, le comédien Allan Asle, attendent leur premier enfant. C’est sur son compte Instagram que nous avons appris la grossesse de la fille de Michel Leeb.

Elle écrit : “Un bonheur inattendu, un nouveau chapitre de vie, un ciel bleu après la tempête, un bouleversement heureux, une joie vertigineuse, un amour fou, toi + moi @allanasl”. C’est sa sœur, dont elle est très proche, qui a pris ces magnifiques clichés. Enceinte de quatre mois, elle dévoile son ventre qui commence à s’arrondir et arbore un sourire radieux.

La joie d’être Grand-Père

Pour l’instant, l’humoriste ne s’est pas encore exprimé publiquement au sujet de la grossesse de sa fille. Mais cela ne fait nul doute, que Michel Leeb sera très heureux de goûter à la joie d’être Grand-Père. En effet, lui qui est âgé de 74 ans, accueillera son premier Petit-Enfant dans quelques mois et il s’agit toujours d’un moment inoubliable. A l’heure actuelle, nous ne connaissons pas le sexe de l’enfant à naître.

Si Michel Leeb s’est montré plutôt discret depuis l’annonce, ce n’est pas le cas de ses deux autres enfants. En effet, le frère et la sœur d’Elsa n’ont pas tardé à laisser un commentaire pour exprimer leur joie.

Tom Leeb a commenté : “Oula le futur tonton rechiale” tandis que Fanny Leeb parle d’une “explosion de joie infinie”. Cette dernière a également partagé une story où elle écrit : “Ma petite sœur va être maman. Je suis si fière, si admirative, si heureuse, si impatiente, si comblée… Et je t’aime”.

Alors que nous devrons encore nous accommoder du couvre-feu jusqu’à la fin du mois de juin, certains Grands-Parents se montrent très créatifs lorsqu’il s’agit de le contourner. Ils sont prêts à tout pour retrouver un peu de liberté mais aussi revoir leurs Petits-Enfants. Découvrez leur témoignage.

Cela fait désormais un an que nous vivons avec le virus du Covid-19 et donc un an qu’il faut respecter des mesures plus ou moins restrictives afin de se protéger. Cependant, cela devient long pour certaines personnes. Le manque de contact social avec l’extérieur et l’éloignement avec leurs enfants et leurs Petits-Enfants pèsent sur le moral de ces Grands-Parents. Certains prennent leur mal en patience et en profitent par exemple pour écouter des podcasts ou se mettent à des activités manuelles. Mais pour d’autres, l’attente se fait trop longue.

Des faux rendez-vous professionnels

Sylvie, âgée de 60 ans, travaille dans une entreprise de conseil. Lorsqu’elle souhaite sortir après 19h, elle explique utiliser de fausses attestations professionnelles : “Grâce à mon métier j’ai un alibi pour pouvoir sortir. Je me munis simplement de mon attestation professionnelle. Si jamais je suis contrôlée, j’explique que j’avais un rendez-vous tardif pour le travail.

Elle avoue tout de même que pour l’instant elle n’a pas pu tester l’efficacité de sa technique car elle n’a pas encore été contrôlée. Et lorsqu’on lui demande si elle a des scrupules à enfreindre les règles, elle répond : “Je me suis faite vacciner alors je considère que je peux quelques fois prendre un peu de libertés.”. Elle en profite donc pour revoir ses amis ainsi que ses proches : “J’ai un Petit-Fils qui est né en avril 2020. Malheureusement en raison de l’épidémie je n’ai pas beaucoup pu le voir … Alors, j’essaye de rattraper le temps perdu.” a-t-elle ajouté.

Des stratagèmes toujours plus élaborés

Certains savent se montrer encore plus créatifs et regorgent d’idées. C’est le cas de Patrick et Daniel, deux amis de longue date. Eux, sont des fans absolus de football. Il n’est pas question de louper un match, surtout en période de Ligue des Champions. Daniel raconte : “Nous avons toujours eu l’habitude de regarder les matchs ensemble. C’est un peu comme une tradition pour nous.”.

Ces deux compères ont alors trouvé l’excuse imparable. Patrick “emprunte” le chien de sa voisine pour la soirée. Ainsi, cela lui confère un motif valable de sortie. Heureusement pour lui, il habite à quelques pas de chez son ami. “J’en profite pour faire une bonne action car j’évite à ma voisine de ressortir le soir. Finalement, nous y trouvons tous notre compte.

L’excuse imparable des Petits-Enfants

De leur côté, Françoise et Christian, Grands-Parents de quatre Petits-Enfants, avouent se servir d’eux comme excuse lorsque l’heure légale est dépassée. En effet, ils font une fausse attestation disant qu’ils doivent les garder.

Ils se confient : “Il nous arrive parfois de mentir quand vraiment nous voulons sortir. Cela dit ce n’est qu’un petit mensonge car notre fille est médecin donc il arrive que nous l’aidions. Mais c’est vrai que ce n’est pas toujours le cas.”. Françoise ajoute même : “Notre vie d’avant nous manque tellement ! En restant à la maison nous nous ennuyions et cela devenait de plus en plus dur.

Mais pour ce couple de retraités, les sorties restent tout de même rares. Ils attendent la fin des restrictions pour profiter pleinement de leur retraite, entourés de leurs amis et de leur famille.

Il faudra se montrer encore patient car si tout va bien, le couvre-feu sera toujours d’actualité pendant les deux prochains mois. En attendant, nous pouvons nous attendre à un assouplissement des règles et du couvre-feu à partir du 19 mai, ce qui laisse entrevoir une lueur d’espoir pour la suite.

Carole Middleton, la mère de Kate Middleton, est une Grand-Mère hyperactive. Elle adore passer du temps avec ses Petits-Enfants dès qu’elle le peut et souhaite aussi leur transmettre ses passions. Découvrez celle qu’elle veut absolument partager avec eux.

Une éducation normale pour les enfants de Kate Middleton

Depuis la naissance de leurs enfants, La Duchesse de Cambridge ainsi que le Prince William s’efforcent de leur offrir une enfance la plus normale possible. Et par chance, Kate Middleton peut compter sur sa mère. En effet, lorsqu’ils se rendent dans la maison familiale de Berkshire, Georges, Charlotte et Louis sont trois enfants normaux. Carole Middleton, Grand-Mère pour la cinquième fois depuis mars, s’assure de leur trouver des activités pour les occuper. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a plus d’un tour dans son sac. Elle est énergique et surtout aime la nature. C’est donc tout naturellement qu’elle partage sa passion pour le jardinage avec toute sa tribu.

Elle a donc déclaré dans une rare interview, au magazine Saga : “C’est important pour les enfants de grandir en appréciant la nature et cela leur permet de se salir un peu.”. La mère de Kate Middleton fait alors tout son possible pour rendre ludique ce passe-temps. Elle explique notamment : “Si je fais des plantations avec mes petits-enfants, j’aime que tout soit aménagé pour eux dans des ‘stations d’activités’ avec leur propre petite truelle et pot. Ainsi ils peuvent commencer immédiatement.

Mais, Carole Middleton reste avant tout très méthodique dans son organisation. En effet, rien n’est laissé au hasard. Elle a notamment ajouté : « Ce n’est pas bon quand vous commencez une activité avec un enfant de l’appeler puis de vous mettre à chercher les équipements et l’endroit où se mettre. Ils vont perdre leur intérêt pour l’activité ».

Le bonus ? Une alimentation variée

Il est vrai que le jardinage et le fait de cultiver ses propres légumes ont un avantage considérable : celui de manger plus sainement. Il s’agit d’un point majeur qui tient très à coeur à la cheffe d’entreprise. Elle a notamment expliqué : “Nous cultivons également des carottes, des betteraves et des oignons. Il n’y a pas de meilleur moyen d’encourager une alimentation saine que de permettre à vos petits-enfants de voir comment les aliments sont cultivés et de les laisser cueillir les leurs.”. Et puis en plus de cela, Carole Middleton a également souligné le fait que c’est une activité amusante pour les enfants, et à tout âge !

Et vous, quelles sont vos activités favorites à faire avec vos Petits-Enfants ?

© John Phillips – Getty Images

Ce week-end, Chantal Ladesou, Grand-Mère de cinq Petits-Enfants, était l’invitée de Michel Cymès pour son émission “Antidote”. Elle s’est notamment confiée sur son rôle et sa relation avec ces derniers.

Une Grand-Mère drôle sur scène et en famille

Chantal Ladesou est une Grand-Mère comblée et l’a fait savoir sur le plateau de France 2, ce dimanche. Alors que Michel Cymès l’interroge sur sa vie de famille, elle dévoile qu’elle a cinq Petits-Enfants dont trois qui sont nés récemment. En effet, sa fille Clémence est mère de trois enfants et son fils, Julien, est le père de jumeaux. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’humoriste est proche d’eux et adore ce nouveau rôle ! Elle a notamment dévoilé : “Je suis assez classique comme Grand-Mère, je suis très mamie gâteau”.

Mais pour Chantal Ladesou toutes les occasions sont bonnes pour s’amuser. En effet, comme sur scène, elle a confié le fait qu’elle adore faire ses Petits-Enfants. C’est aussi un Grand-Mère très impliquée, qui s’occupe beaucoup d’eux : “Quand je joue avec eux, je joue avec eux, c’est-à-dire que je fais du toboggan, je fais du tape-cul, je joue avec eux. »

Cette proximité avec ses enfants et Petits-Enfants est d’autant plus sans failles que lors du premier confinement, elle avait expliqué s’être séparée d’eux pour les protéger. L’humoriste de 72 ans avait alors dévoilé qu’être loin d’eux était ce qui lui pesait le plus.

Quand la fiction rattrape la réalité

Chantal Ladesou ne joue pas son rôle de Grand-Mère uniquement dans sa vie privée. Elle a joué plusieurs fois le rôle de Grand-Mère sur le grand écran. C’est le cas du film “C’est quoi cette mamie ?” sorti en 2019, où elle incarne une Grand-Mère déjantée aux côtés de Julie Gayet. Ce film a rencontré un succès tellement important qu’une suite doit sortir en 2021. Cette dernière sera tout simplement intitulée “C’est quoi ce papy ?”.

 

© CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE

Parmi les premiers signes de l’âge, les rides sous les yeux sont souvent au rendez-vous. En effet, la peau du contour de l’œil est très fine et donc très sensible. Heureusement, il existe des solutions pour atténuer ces rides et notamment la fameuse patte d’oie et sans passer par la médecine esthétique ! Grâce à nos petites astuces, vous pourrez dire au revoir aux cernes, aux poches et au vieillissement cutané et bonjour à un regard jeune et frais (rien que ça).

Comment faire disparaître les rides sous les yeux ?

De nombreux soins contre les signes de l’âge existent afin de combler les rides et plus particulièrement sous les yeux. Ces soins quotidiens sont formulés à base de rétinol, de Vitamine C et E ou bien à l’acide hyaluronique ou encore de procollagène. Peu importe ce que vous choisissez, il est tout de même très important d’appliquer les soins contour de l’œil le matin et le soir pour une meilleure efficacité.

Par ailleurs, lorsque vous appliquez ces soins, pensez à tapoter légèrement du bout des doigts votre peau pour faire pénétrer le produit en douceur. Gardez toujours à l’esprit que cette zone du visage est très sensible, et doit être maniée avec beaucoup de précaution. Cette pratique quotidienne favorise aussi la circulation sanguine qui est une des causes de l’apparition des poches et ridules et du vieillissement prématuré de la peau.

Cependant, parfois, les soins cosmétiques ne suffisent plus. Si vous êtes dans ce cas et que vos rides sont trop profondes, la médecine esthétique peut être une solution. Par exemple, les injections d’acide hyaluronique peuvent repulper la zone à traiter, pour un effet d’environ six mois. Il existe aussi le soin au laser fractionné. Ce soin nécessite environ quatre à cinq séances. Il permet d’améliorer la qualité de la peau, atténue les poches et les cernes.

Comment rajeunir son regard naturellement ?

La méthode la plus naturelle pour avoir un joli regard et éviter les rides sous les yeux est le sommeil. Eh oui, il n’y a pas de secret, rien ne vaut une bonne nuit réparatrice qui favorise la production de collagène et qui repulpe le contour des yeux.

Pensez aussi à protéger votre visage des rayons du soleil avec une crème solaire mais aussi en portant régulièrement des lunettes de soleil. Cela préservera le contour de vos yeux et aidera à la prévention des rides car sachez que les rayons UV sont extrêmement nocifs pour le visage et plus particulièrement le regard.

Nous pouvons aussi vous conseiller des soins du contour des yeux naturels avec uniquement des produits que vous avez dans votre placard ! Par exemple, saviez-vous que le thé vert est un allié de choix pour sublimer votre regard ? Il vous suffira de faire infuser votre sachet de thé dans de l’eau bouillante puis d’imbiber des cotons. Et voilà, le tour est joué ! Il ne vous restera plus qu’à les appliquer délicatement sur vos yeux qui vont dégonfler grâce aux propriétés antioxydantes. Si vous préférez, le romarin fonctionne très bien également et permet de “nettoyer” le foie. En effet, ce dernier a des effets sur la qualité de la peau autour des yeux et facilite la circulation sanguine.

Enfin, avez-vous déjà entendu parler de la gymnastique faciale ? De simples petits exercices quotidiens, qui, s’ils sont bien réalisés, remplaceront même le comblement à l’acide hyaluronique ou l’injection de toxine botulique afin de lutter contre les signes de l’âge. Pour lutter plus particulièrement contre les rides sous les yeux, placez-vous devant votre miroir et plissez les yeux comme si vous vouliez vous protéger de l’éblouissement du soleil. Faites attention à ne pas faire remonter vos paupières inférieures vers le haut. Tenez cinq secondes puis relâchez. Répétez cela, dix fois de suite, tous les jours, en complément de votre crème hydratante.

Comment illuminer le regard ?

Le regard est la base et un élément primordial du visage. En effet, c’est généralement la première chose que les autres regardent. C’est donc pour cela, qu’illuminer son regard apporte tout de suite une touche de renouveau. De plus, cela permettra d’atténuer l’impression de cernes et de ridules.

Pour commencer, nous vous conseillons d’appliquer un anti-cerne sous les paupières afin de masquer vos cernes. Concentrez-vous sur les zones d’ombre et appliquez la matière au niveau du creux des cernes, au coin interne de l’œil, ainsi que le coin externe.

Pour apporter une touche de brillance, nous pouvons vous conseiller un fard à paupières beige. Appliquez le au niveau de la paupière mobile en insistant sur le coin interne de l’œil. Cela vous permettra de créer un jeu de lumière, qui ne fera que sublimer votre regard. Vous pouvez également appliquer de l’illuminateur sur le reste de votre peau. Concentrez-vous sur les pommettes pour un résultat naturel.

Mais n’oubliez pas que les rides ne sont pas une fatalité. Ce sont juste les marques du temps qui passe. Prenez soin de votre peau au quotidien, et surtout acceptez-vous ! Vous ne serez que plus belle, croyez-nous. Et puis n’oublions pas que le meilleur anti-rides reste tout de même vos Petits-Enfants !

La Reine Elizabeth est née le 21 avril 1926 et fête donc son anniversaire aujourd’hui. Cependant, les célébrations devraient bien évidemment rester très sobres suite au décès de son époux, le Prince Philip.

Un programme adapté 

Suite aux obsèques du Prince Philip qui se sont déroulées le 17 avril, le temps n’est pas à la fête au château de Windsor. En effet, le Reine Elizabeth II devrait fêter son anniversaire très sobrement, accompagnée de quelques membres de sa famille.

Par ailleurs, cette année il n’y aura aucunes célébrations officielles. En général, des coups de canons retentissent dans la capitale anglaise, mais aujourd’hui il n’en sera rien notamment à cause de la pandémie. De plus, les festivités de juin, date de l’anniversaire officiel de la Reine Elizabeth II, sont également annulées.

Le compte Instagram de la Famille Royale a tout de même posté une photo de la souveraine avec la description suivante : “Aujourd’hui est le 95ème anniversaire de la Reine.
La Reine est née à 2h40 le 21 avril 1926 au 17 Bruton Street à Mayfair, Londres. Elle était la première enfant du Duc et de la Duchesse de York, qui sont plus tard devenus, le Roi George VI et la Reine Elizabeth.
Cette année, Sa Majesté reste au Château de Windsor, en cette période de deuil royal suite au décès du Duc D’Edimbourg”.

Le soutien de ses enfants et de ses Petits-Enfants

La souveraine peut tout de même compter sur le soutien de ses proches et plus particulièrement ses enfants et ses Petits-Enfants. En effet, d’après des sources proches de la Famille Royale, La Reine devrait recevoir la visite de sa fille, La Princesse Anne. Ce sera ensuite au tour de ses belles-filles, Camilla et Sophie de tenir compagnie à Sa Majesté.

Elle sera également entourée de ses Petits-Enfants. Le Prince Harry aurait repoussé son retour aux Etats-Unis pour passer du temps avec sa “Granny”, comme il a l’habitude de l’appeler. Le Prince William et Kate Middleton, de retour à Londres, devraient quant à eux organiser des appels vidéos. Cela sera l’occasion pour elle de voir également ses arrières-Petits-Enfants : George, Charlotte et Louis.

Bientôt à l’affiche du film “Joyeuse Retraite ! 2”, Thierry Lhermitte a fait quelques rares confidences sur sa vie de famille ainsi que son rôle de Grand-Père. Père trois fois, et Grand-Père deux fois, il explique comment il se sent distant de ses Petits-Enfants et ne correspond pas à la définition du “papy gâteau”.

Quand la fiction rejoint la réalité

Dans le film qu’il tourne actuellement, Thierry Lhermitte joue le rôle d’un jeune retraité qui préfère profiter de son temps libre aux côtés de son épouse (jouée par Michèle Laroque) plutôt que de le consacrer à garder ses Petits-Enfants. Lui qui a pour habitude de rester discret sur sa vie privée, s’est confié sur son rôle de Grand-Père en dehors des plateaux de cinéma. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la fiction rejoint la réalité.

En effet, l’acteur star des “Bronzés” a admis être plutôt distant avec ses enfants et ses Petits-Enfants. Marié avec Hélène Lhermitte depuis les années 1970, ils ont eu ensemble trois enfants : Astrée (née en 1975), Victor (né en 1979) et Louise (née en 1993). Ses deux aînés sont déjà parents, ce qui fait de Thierry Lhermitte, le Grand-Père de deux Petits-Enfants.

“Je ne suis pas un papy gâteau”

L’acteur a dévoilé dans une interview à Télé 7 jours : “Je ne suis pas un papy gâteau” avant de poursuivre “Mon Petit-Fils vit avec ses parents au Canada. Et je vois de temps à autre ma Petite-Fille qui réside en France”. Il a cependant avoué que même si la vie faisait qu’il était un petit peu distant de ses Petits-Enfants, les quelques bons moments qu’il passe en leur compagnie sont importants.

Ce n’est tout de même pas la première fois qu’il s’exprime à ce sujet. Dans une interview donnée à France Dimanche, Thierry Lhermitte avait déclaré : « Dès l’adolescence, les enfants sont déjà très occupés par leur vie personnelle, donc du coup, je ne les vois pas beaucoup. Mais je peux néanmoins dire que j’ai des Petits-Enfants merveilleux ! »

En tout cas, une chose est sûre, Thierry Lhermitte semble tout de même être un Grand-Père proche de ses Petits-Enfants. Il avait notamment partagé une drôle d’anecdote à propos de sa Petite-Fille et du surnom qu’elle lui a donné. Il avait alors expliqué : “Ma petite-fille m’app­elle Capi­taine, depuis qu’elle a vu le Capi­taine Crochet. Je suis inca­pable de vous dire pourquoi, mais en tout cas, j’adore”.

Plutôt amusant, n’est-ce pas ?

Suite au décès du Prince Philip le 9 avril dernier, les hommages se multiplient et notamment de la part de sa famille dont ses Petits-Enfants et arrières-Petits-Enfants. Ils ont notamment publié de tendres photos souvenirs via les réseaux sociaux.

Le Prince Philip et 7 de ses arrières-Petits-Enfants

La Famille Royale a partagé un cliché inédit pris par Kate Middleton, l’épouse du Prince William. On y voit notamment la Reine Elizabeth II accompagnée du Prince Philip et de sept de leurs arrières-Petits-Enfants : (de gauche à droite) le Prince George, le Prince Louis, la Princesse Charlotte, Savannah Phillips et Isla Phillips, Lena Tindall et Mia Tindall (Petites-Filles de la Princesse Anne). Il est indiqué que cette photo date de 2018 et a été prise lors d’un séjour au Château de Balmoral.

De plus, le Duc et la Duchesse de Cambridge ont également partagé un cliché datant de 2015 et également pris au Château de Balmoral. On y voit notamment le Prince George et la Princesse Charlotte, qui n’était alors qu’un nourrisson avec la légende suivante : “Aujourd’hui nous partageons, avec le membres de la Famille Royale, des photos du Duc d’Edimbourg en nous souvenant de lui en tant que père, Grand-Père et arrière-Grand-Père”.

L’hommage d’Eugénie, sa Petite-Fille

En début de semaine, les Princes William et Harry avaient tenu à rendre hommage à leur Grand-Père via communiqués de presse. Hier, c’était au tour de la Prince Eugénie. Cette dernière a donné naissance à son premier enfant en février dernier et avait déjà fait un beau clin d’œil à son Grand-Père. En effet, elle a nommé son fils August Philip, comme son arrière-Grand-Père. C’est ainsi tout naturellement qu’elle a partagé sur son compte Instagram le message suivant :

« Mon cher Grand-Père,

Tu nous manques à tous.

Tu serais tellement touché par tous les hommages qui m’ont été partagés ces derniers jours.

Les gens se souviennent d’avoir été assis à côté de toi à un dîner, ou de t’avoir serré la main, de t’avoir un jour dit bonjour en passant, ou se souviennent à quel point le Prix du Duc d’Edimbourg comptait pour eux.

Je me souviens d’avoir appris à cuisiner, à peindre, à lire. Je me souviens avoir ri à tes blagues et t’avoir posé des questions sur ta vie spectaculaire et dans la marine. »

La jeune maman a également partagé de tendres souvenirs personnels : « Je me souviens quand je brûlais les saucisses et que tu arrivais pour sauver la mise. Je me souviens de tes mains, de ton rire et de ta bière préférée.

Je me souviendrai de toi à travers tes enfants, tes Petits-Enfants et tes arrières-Petits-Enfants.

Merci de ton dévouement et de ton amour pour nous tous et plus particulièrement Grand-Mère, dont nous nous occuperons pour toi.

Avec tout mon amour,

Eugénie.

La Petite-Fille du Prince a également partagé deux photos en sa compagnie dont une quand elle était encore enfant.

Les princes William et Harry ont tenu à rendre hommage à leur Grand-Père, le Prince Philip. L’époux de la Reine Elizabeth II s’est éteint “paisiblement” à l’âge de 99 ans, ce vendredi 9 avril, au Château de Windsor. Le monde entier a salué la longue vie Duc d’Edimbourg ainsi que ses exploits, dont ses Petits-Fils.

Mon Grand-Père était un homme extraordinaire et va me manquer

Le Prince William, second dans l’ordre de succession au trône britannique a rendu hommage le 12 avril à son Grand-Père via un communiqué diffusé sur son compte Instagram. Il écrit notamment : “Le siècle de vie de mon Grand-Père a été défini par le service – à son pays, au Commonwealth, à sa femme et Reine, et notre famille.

Je suis chanceux, non pas seulement de l’avoir eu comme exemple pour me guider, mais aussi d’avoir eu sa présence constante jusqu’à l’âge adulte, aussi bien dans les bons que les mauvais moments. Ma femme a eu la chance de pouvoir apprendre à connaître mon Grand-Père pendant toutes ces années, et ça, j’en serai toujours reconnaissant. Je ne considérerai jamais comme acquis les beaux souvenirs que mes enfants auront pour toujours de leur arrière-grand-père venant les chercher dans sa calèche et voyant par eux-mêmes son sens de l’aventure contagieux ainsi que son sens de l’humour espiègle !

Mon Grand-Père était un homme extraordinaire, qui faisait partie d’une génération extraordinaire. Catherine et moi continueront de faire ce qu’il aurait voulu, nous soutiendront la Reine pour les années à venir. Mon Grand-Père va me manquer, mais je sais qu’il voudrait que nous continuions le travail.”

Le Prince William a également partagé une photo, prise par sa femme, de son fils, avec son Grand-Père. On les voit notamment assis dans la calèche du Prince Philip. Un rare moment d’intimité qui montre les liens qui unissent la famille.

Mon Grand-Père était le maître du barbecue et de la plaisanterie

Quelques minutes après son frère, le Prince Harry, qui vit désormais en Californie, a également partagé un communiqué de presse, où il vante la vie de son Grand-Père disparu.

“Mon Grand-Père était un homme de service, d’honneur et qui avait un grand humour. Il était toujours lui-même, avec un esprit très vif et pouvait retenir l’attention d’une pièce entière grâce à son charme, mais aussi parce que vous ne saviez jamais ce qu’il allait dire ensuite.

Il restera dans les mémoires comme le consort ayant été le plus longtemps aux côtés d’un Monarque, un militaire décoré, un Prince et un Duke. Mais pour moi, comme pour de nombreuses personnes qui ont perdu un être cher ou un Grand-Parent au cours de cette année douloureuse, il était mon Grand-Père : maître du barbecue, une légende de la plaisanterie, et taquin jusqu’à la fin.

Il fut un pilier pour Sa Majesté La Reine avec une dévotion inégalée, à ses côtés pendant 73 ans de mariage, et alors que je pourrais encore en rajouter, je sais qu’à cet instant, il nous dirait à tous, une bière à la main : ‘oh arrêtez et passez à autre chose !’

Donc, sur ces mots, Grand-Père, merci pour ton service, pour ton dévouement pour Grand-Mère, et d’avoir toujours été toi-même. Tu nous manqueras beaucoup mais la nation et le monde entier se souviendront toujours de toi. Meghan, Archie et moi (ainsi que ta future arrière-Petite-Fille) garderons toujours une place pour toi dans nos cœurs.

Per Mare, Per Terram (devise de la marine, ndlr.).”

Les funérailles du Prince Philip sont prévues le samedi 17 avril.

Les funérailles du Prince Philip auront lieu ce samedi 17 avril à la chapelle Saint George à Windsor. A la base 800 invités étaient prévus. Mais en raison du Covid et des restrictions, seulement 30 personnes pourront s’y rendre. Pour la plupart, il s’agirait des enfants et des Petits-Enfants du Prince Philip (dont William et Harry bien sûr), ainsi que son épouse, la Reine Elizabeth II. Le Prince Harry est déjà arrivé au Royaume-Uni et sera donc présent aux funérailles. Cependant, sa femme, Meghan Markle, enceinte de leur deuxième enfant, a été contrainte de rester dans leur maison familiale en Californie, sous conseil de son médecin.

Pour plus d’informations sur les funérailles du Prince Philip, vous pouvez consulter le site officiel de la Famille Royale anglaise.

Emmanuel Macron a décrété en plus des mesures de confinement généralisées à tout le territoire, la fermeture des écoles. Ces dernières devront rester closes pendant trois à quatre semaines minimum. Ces Grands-Parents sont donc prêts à venir à la rescousse des parents pour s’occuper de leurs Petits-Enfants et leur faire l’école. Ils témoignent.

Les Grands-Parents à la rescousse

Lors du premier confinement, quand les écoles étaient fermées, de nombreux parents avaient été obligés d’enfiler la casquette d’enseignant. Cette année, alors que nous entrons dans un troisième confinement et que les établissements ferment à nouveau leurs portes, la plupart d’entre eux ne souhaitent plus avoir recours au chômage partiel et se tournent vers les Grands-Parents, dont le nombre de vaccinés augmente. Ils sont alors les personnes idéales pour s’occuper des plus jeunes et leur faire l’école à la maison. C’est en tout cas le rôle que nombre d’entre eux sont prêts à prendre.

Ils témoignent

Catherine et Jacques ont respectivement 71 et 73 ans et ont l’habitude de garder leurs Petits-Enfants de 6, 9 et 10 ans : “Nous nous occupons beaucoup de nos Petits-Enfants. Nous avons de la chance, ils ne vivent pas loin et dès que nous pouvons, nous les gardons pour aider nos enfants” admet Catherine. Alors que le confinement vient d’être annoncé ainsi que les nouvelles mesures, Jacques explique : “Nos enfants doivent continuer à travailler mais ils n’ont personne d’autre que nous pour s’occuper des petits.

Nous leur avons donc demandé ce qu’ils pensaient de l’école à la maison et ces Grands-Parents normands nous ont répondu sans hésiter “S’il faut, pour nos Petits-Enfants faire l’école à la maison, on est prêt !” même si Jacques concède “Il va peut-être falloir que je me mette un peu aux révisions avant !”.

Mais une chose est sûre, ils ont l’habitude et la remise en route ne devrait pas être trop difficile car déjà, lors du premier confinement, ils avaient donné un coup de pouce à ces parents débordés entre leur travail et la gestion de l’école. Cette fois-ci ils sont d’autant plus prêts car ils ont tous les deux reçus leur première dose de vaccin et la seconde ne va pas tarder : “Dès que nous avons pu, nous sommes allés nous faire vacciner. Cela nous rassure pour nous-même mais aussi pour les enfants. C’était important pour nous”.

Et vous, allez-vous faire l’école à vos Petits-Enfants ?

© Pinterest

Buckingham Palace a annoncé en ce 9 avril que le Prince Philip, Duc d’Edimbourg est décédé. En effet, il était âgé de 99 ans et avait récemment été hospitalisé pour des problèmes cardiaques et pulmonaires.

La triste nouvelle, annoncée par Buckingham Palace

Nous pouvons notamment lire sur le site de la Famille Royale du Royaume-Uni :

« C’est avec une grande tristesse que Sa Majesté La Reine annonce le décès de son mari bien-aimé, Son Altesse Royale, Le Prince Philip, Duc d’Edimbourg. 

Son Altesse Royale est décédé paisiblement ce matin au Château de Windsor.

D’autres annonces seront faites en temps voulu.

La Famille Royale se joint aux personnes du monde entier pour pleurer sa disparition. »

Vous aimerez aussi...