kevin, auteur sur Grand-Mercredi

kevin


Article

Tout savoir sur la santé de vos oreilles !

Avec

Aujourd’hui, 10 millions de Français souffrent de problèmes auditifs.

 Cette baisse d’audition peut apparaître de manière soudaine mais la plupart du temps elle se remarque par des signaux concrets.

Les appels téléphoniques de vos Petits-Enfants chéris font partie de ces moments tant attendus dans votre vie de Grands-Parents. Anecdote de cour de récré, confidence, besoin de conseil, ces petits malins n’ont jamais la langue dans leur poche ! Grands-Parents, ouvrez grand vos oreilles…
Et en cas de doute, prenez RDV ici afin de bénéficier de l’avis d’un expert !

Plus de 10 millions de Français souffrent de soucis auditifs et pour la plupart, ces troubles ont des répercussions sur la vie quotidienne. N’ignorez pas ces signaux d’alerte, même s’ils peuvent paraître insignifiants.
En cas de doute, faites le test pour vérifier votre audition !

Ce sont souvent les petits détails qui créent les grands moments en famille. Plus que jamais cette année, l’impatience vous gagne à l’idée de pouvoir vous retrouver tous ensemble après ces longs mois à distance. Ces moments simples de la vie sont essentiels à votre bien-être, alors pour être sûrs de ne pas en rater une miette, vous pouvez faire ce test gratuitement en ligne.

Si vous repérez ces signes chez une personne de votre entourage ou vous-même, ils doivent vous alerter car ils sont synonyme d’une perte auditive.
Vous avez un doute sur votre audition ?

(source : Surdi-info – Centre national d’information sur la surdité).

Avec

Répondriez-vous que vous êtes un Grand-Parent connecté en ce qui concerne votre santé ?

Si vous profitez du digital pour surveiller votre santé, il y a de fortes chances que vous soyez ce qu’on appelle un “digital Grand-Parent”.

DÉCOUVREZ LES 5 SIGNES

qui ne trompent pas

Signe n°1

Vous êtes un expert des sites santé que vous n’hésitez pas consulter régulièrement pour faire un rapide check-up.

Pour tester votre audition par exemple, vous avez déjà fait ce fameux test gratuit en ligne.

Signe n°2

Le jour où votre amie Sophie vous a parlé de ses troubles auditifs survenus subitement, vous n’avez pas attendu longtemps avant de filer ici prendre RDV afin de bénéficier d’un avis d’expert.

Signe n°3

Après ce fameux rendez-vous, vous avez décidé d’opter pour des aides auditives ALAIN AFFLELOU Acousticien.
Celles-ci sont de véritables bijoux de technologie, à faire pâlir d’envie les airpods de vos Petits-Enfants.
(D’ailleurs ils ont déjà essayé de vous les emprunter !)

Signe n°4

Depuis que vous avez ces fameuses prothèses, plus un son ne vous échappe et vous multipliez les visios et les appels téléphoniques avec vos proches au plus grand bonheur de tous !

Signe n°5

Deezer ? Spotify ? Vous connaissez et vous maîtrisez.
Vous avez d’ailleurs créé une playlist collaborative spéciale famille où chacun peut ajouter ses musiques favorites.
Cette playlist est devenue un beau mix intergénérationnel où chacun peut découvrir les goûts musicaux des autres.

Typographie PW01Script ©Michel LUN

Avec

La baisse d’audition, une fatalité chez les seniors ? Que nenni.
En adoptant une des solutions proposées par ALAIN AFFLELOU Acousticien, vous allez pouvoir dormir sur vos deux oreilles.

Pas évident d’y penser quotidiennement ? On a pensé à tout.
Découvrez 4 idées d’activités ludiques et géniales à faire avec vos Petits-Enfants pour tester et protéger votre audition ensemble !

LES MEILLEURES ACTIVITÉS
à faire chez soi

LE BLIND TEST

C’est le moment où jamais de faire découvrir à vos Petits-Enfants les chansons sur lesquelles vous avez dansé tout au long de votre jeunesse.

Ils pourront eux aussi vous faire découvrir leurs playlists favorites du moment. Moment de partage intergénérationnel garanti !

Prenez le réflexe de ne jamais monter la barre de réglage du son plus haut que la moitié lorsque vous écoutez de la musique. Vous allez voir que vous et vos Petits-Enfants vont rapidement prendre le réflexe !

LE ROI DU SILENCE

Prévoyez un foulard et un petit objet qui fait du bruit type trousseau de clés. Désignez un enfant pour jouer le roi, bandez lui les yeux et déposez l’objet sonore devant lui. Chacun des autres enfants doit aller récupérer l’objet sonore sans faire de bruit puis retourner à sa place. Si le roi l’entend, il doit désigner la direction du bruit avec son doigt : s’il a bon, il échange sa place sinon il doit attendre un autre tour jusqu’à ce qu’il désigne la bonne direction.

Ce jeu peut aussi se jouer à deux et est idéal pour tester votre audition de façon ludique et vous entraîner à garder de bon réflexes ! N’hésitez pas à le faire n’importe où, il suffit d’avoir un bandeau et des clés !

LISEZ DES LIVRES AUDIOS

Profitez de la rentrée pour vous mettre aux livres audios !
C’est un moyen original d’initier vos Petits-Enfants à la lecture et de partager un moment privilégié avec eux. Prenez un instant avec eux, avec le même livre, chacun son écouteur dans l’oreille.
Fini la différence de rythme, vous pouvez désormais lire le même livre !

Ne sur-sollicitez pas vos oreilles et après un moment de lecture audio,
veillez à rester au calme en coupant la radio ou la télévision. Vous pourrez échanger plus facilement vos ressentis sur la lecture !

LES MEILLEURES SORTIES
à faire en extérieur

ALLER AU THÉÂTRE

Les lieux culturels ont rouvert.
C’est l’occasion ou jamais de faire une virée avec vos Petits-Enfants pour leur faire écouter et admirer les chefs-d’œuvre de la culture française !

LES EMMENER AU CINÉMA

Un grand nombre de dessins animés qui n’ont pas pu sortir cette année vous attendent.
Découvrez entre autres le film “le Trésor du Petit Nicolas”, un grand classique à voir en famille prochainement !

Emmenez-les voir de beaux films afin de leur montrer qu’un film n’est pas forcément synonyme de batailles et autres cris qui perturbent l’attention et l’audition !

Ces moments simples de la vie avec vos Petits-Enfants sont essentiels à votre bien-être.

Pour être sûrs de ne pas en rater une miette, faites tester gratuitement en centre votre audition juste ici :

Typographie PW01Script ©Michel LUN

Avec

Saviez-vous que plus de 10 millions de Français souffrent de problèmes auditifs et que pour 5,4 millions, ces troubles ont des répercussions sur la vie quotidienne ?
Saviez-vous que plus de 10 millions de Français souffrent de problèmes auditifs et que pour 5,4 millions, ces troubles ont des répercussions sur la
vie quotidienne ?

En effet, la perte auditive est un frein à la communication et elle peut impacter votre santé plus que vous ne le pensez. Elle est notamment l’une des causes du développement de la maladie d’Alzheimer.

Quelles sont les précautions à prendre ? Quels symptômes peuvent alerter ? Vers qui se tourner en cas de doute ?
Découvrez une ordonnance magique pour des oreilles en bonne santé !

Quelles sont les précautions à prendre pour éviter la perte d’audition ?

Le bruit est l’une des principales causes de baisse d’audition aujourd’hui, d’où l’importance de protéger son audition. Il y a, en effet, du bruit partout : lieux très fréquentés, tondeuse à gazon de votre voisin, autres bruits ambiants… Garder ses oreilles en bonne santé requiert quelques gestes simples mais efficaces.

Découvrez ici les bonnes pratiques à adopter dès aujourd’hui ainsi que les gestes clés pour la santé de vos oreilles

Vers qui me tourner en cas de doute sur mon audition  ?

La baisse d’audition ne doit pas être ignorée car elle a des conséquences sur toute votre santé.

Si vous constatez l’apparition d’un ou plusieurs symptômes, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un audioprothésiste ici.

La perte auditive n’est pas une fatalité. Vous pouvez retrouver votre bien-être auditif grâce à un appareillage adapté.

Découvrez ici les différentes possibilités !

Quels sont les signes d’alerte d’une baisse d’audition ?

La baisse d’audition peut apparaître de manière soudaine mais elle est le plus souvent progressive et peut commencer avec des difficultés de compréhension.

Comment ? On entend bien mais on comprend moins bien et on a besoin de plus de concentration pour saisir tous les mots d’une conversation. La personne va souvent se plaindre que ses interlocuteurs n’articulent pas assez ou parlent trop vite. Elle va également faire plus d’efforts pour comprendre le sens des phrases, et sera donc souvent fatiguée après une conversation.

Dans une phase plus avancée, le trouble auditif se remarque par des signaux concrets : augmenter le son de la télévision ou de la radio régulièrement ou encore faire répéter son interlocuteur. Si vous repérez ces signes chez une personne de votre entourage ou vous-même, ils doivent vous alerter car ils sont synonyme d’une baisse d’audition.

Vous avez un doute sur votre audition ?
Pour en savoir plus, cliquez ici.

Vous pouvez également faire tester votre audition en ligne, gratuitement et en
quelques minutes ici :

Typographie PW01Script ©Michel LUN

source : Surdi-info – Centre national d’information sur la surdité

Le rendez-vous généreux des Grands-Parents et de leurs Petits-Enfants.

Qui sommes-nous ?

Créée en 1994, sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation Ronald McDonald a pour mission de prendre soin des enfants hospitalisés et de leur famille. Elle permet aux enfants hospitalisés de rester entourés de leur famille grâce à la construction et la gestion de lieux de vie proches et au sein même des hôpitaux. En France, il existe 10 Maisons de parents à proximité des principaux hôpitaux pédiatriques et une Parenthèse, au niveau du service de néonatalogie du Centre Hospitalier d’Arras.

Conscients de l’importance de créer une prise de conscience collective sur le sujet de la solidarité et du partage vis-à-vis des enfants hospitalisés, nous nous sommes associés à la Fondation Ronald McDonald pour créer les Mercredis Solidaires.

Les « Mercredis Solidaires » c’est un rendez-vous mensuel solidaire qui favorise de beaux moments de partage entre Grands-Parents et Petits-Enfants. Vous retrouverez ainsi chaque mois une activité solidaire à faire avec vos Petits-Enfants, ainsi que des actualités sur l’action de la Fondation.

Le podcast de l’été

Cet été, découvrez avec la Fondation Ronald McDonald le podcast pédagogique “Abracada Parc”. A travers ces 6 épisodes, suivez les aventures de Tom, Sacha et Inès qui sont confrontés à différentes situations émotionnelles. Avec l’aide du docteur en psychologie Bénédicte Minguet, l’objectif de ce podcast est de mieux comprendre et appréhender les sentiments et émotions des enfants, afin d’aider les familles à mieux communiquer et prendre soin d’elles.

Découvrez trois moyens faciles d’aider à rapprocher les enfants hospitalisés de leur famille !

Offrir quelques minutes ou quelques heures de votre semaine
peut changer le quotidien d’un Petit-Enfant hospitalisé.

Découvrez 3 façons simples de soutenir l’action de la Fondation Ronald McDonald en fonction de vos moyens, de vos envies et de vos disponibilités. On est tous différents, découvrez VOTRE manière d’aider les Petits-Enfants hospitalisés.

Vous disposez de quelques heures libres par semaine et vous souhaitez les consacrer à une activité qui a du sens ? Devenez bénévole pour une maison Ronald McDonald ou une Parenthèse voisine. Vous habitez près de Arras, Bordeaux, Grenoble, Lille, Limoges, Marseille, Nantes, Strasbourg, Toulouse, Villejuif, proposez vos services à la Maison de parents ou la Parenthèse proche de chez vous en la contactant directement ici.

Vous n’avez pas beaucoup de temps disponible ou vous n’avez pas la possibilité de vous déplacer facilement ? Faites un don (même minime) sur le site internet ou dans les restaurants McDonald’s partenaires (via les bornes de commande ou les urnes au comptoir). Chaque don compte et sera utilisé pour qu’aucun enfant hospitalisé ne soit privé de sa famille.

Aidez la Fondation Ronald McDonald à faire connaître son action. Allez soutenir et liker la page Fondation Ronald McDonald sur Facebook et partagez les actualités de la Fondation afin de sensibiliser votre entourage et vos proches. Qui sait ? Peut-être que l’un d’entre eux a l’envie de se lancer dans le bénévolat et n’attend qu’un signe pour le confirmer ? N’oubliez pas non plus de partager cet article autour de vous !

L’activité solidaire du mois

Chez Grand-Mercredi, on est persuadés que les livres font partie de vos meilleurs atouts pour réussir votre mission auprès de vos Petits-Enfants et les éveiller à des valeurs telles que la tolérance, la solidarité, l’entraide, l’altruisme…

Découvrez notre sélection 100% Petits-Enfants !

LE MANTEAU
de Séverine Vidal

Un album qui évoque les inégalités, le partage et le don. Lison rêve du jour où elle pourra porter le manteau rouge de sa sœur aînée. Et quand ce jour tant attendu arrive, Lison est ravie ! Le lendemain matin, Lison croise une petite fille qui mendie avec sa mère dans le froid… Elle hésite : comment aider cette petite fille ? Et si elle lui donnait son manteau pour lui tenir chaud ?

MAX ET LILI AIDENT LES ENFANTS DU MONDE
de Dominique St Mars

Que d’émotions dans les classes de Max et Lili en écoutant l’exposé de Koffi sur le Mali : la pauvreté, les maladies et sa cousine Aminata qui ne va pas à l’école… Ils décident d’agir ! Ce livre de Max et Lili aide les enfants à aborder la notion de solidarité. Il permet de se mettre à la place des autres, de comprendre l’importance de les aider, de leur permettre d’être dignes plutôt que de mendier. Vouloir changer un monde injuste et se donner la main, c’est être humain !

LES BONS AMIS
de Paul François aux éditions Flammarion

Par un jour de neige, le petit lapin gris va porter une carotte à son voisin, le petit cheval. Le petit cheval la porte au mouton, le mouton la porte au chevreuil… Qui finira par manger la carotte ? Ce conte à portée universelle aborde des valeurs fortes de solidarité, partage, altruisme et générosité. Il transmet également un message positif : penser aux autres, partager, faire le bien et partager.

LE JARDIN PARTAGÉ
de Sandrine-Marie Simon aux éditions Pour Penser

Papy Jean passe son temps à jardiner. Mais ce qu’il préfère, c’est accueillir les gens du quartier dans son petit jardin. Le jardin partagé est une histoire qui aborde des notions comme l’importance de la solidarité, du partage, et de l’entraide avec beaucoup de joie et de couleurs !

AS-TU REMPLI UN SEAU AUJOURD’HUI ?
de Carol Mc Cloud aux éditions Nelson Publishing

Un livre pour enfants inspirant et positif qui aborde les rapports humains et la nature du bonheur au travers de petits mots. Grâce au concept du seau invisible, ce livre apprend aux enfants combien il est facile et enrichissant d’exprimer de la gentillesse, de la gratitude et de l’amour en remplissant des seaux. Aimer, c’est remplir des seaux. On a besoin des autres pour remplir son seau et les autres ont besoin de nous pour remplir le leur !

Avec

Un simple son vous manque et tout est dépeuplé. Vous ne vous imaginez pas vivre sans écouter votre chanson préférée ou entendre le “je t’aime” prononcé par votre Petit-Enfant ?
Nous non plus.

Les 9 gestes clés pour

votre audition

En cas de doute (sifflement, mauvaise audition) allez toujours consulter un spécialiste car l’audition c’est précieux !
Pour en savoir plus, cliquez ici :

Typographie PW01Script ©Michel LUN

Avec

Coup de grâce : la reconstruction d’une héroïne

Que faire quand on a tout perdu ? Renoncer ou tout recommencer ? Ce sont les questions abordées dans le dernier roman de Danielle Steel, Coup de grâce, que vous aurez du mal à laisser de côté une fois que vous l’aurez commencé.

ENTRE COUPS DURS ET COURAGE
une héroïne au destin extraordinaire

Dans ce roman, il est question d’une vie idyllique qui bascule… celle de Sydney Wells, alors qu’elle perd soudainement son mari, et remet tout en question. Elle va alors devoir affronter une série d’événements où il lui sera demandé de se battre, pour garder la tête haute et préserver coûte que coûte sa dignité et surtout une vie normale, alors que son héritage se retrouve compromis.

Mais dans Coup de grâce, il est moins question de tristesse que d’espoir, puisque Sydney Wells, personnage persévérant et plein de ressources, nous montre qu’il est possible de se relever et de faire face aux aléas de la vie : est-ce en travaillant, en retrouvant l’amour…? Un roman inspirant pour tous les Grands-Parents.

Un univers impitoyable

Comme toile de fond, Danielle Steel choisit le monde si singulier de la mode, qui a son lot de secrets et de convoitises certes, mais aussi une part plus sombre, où la concurrence et la manipulation font rage. C’est dans cette atmosphère tendue que Sydney, vaillante et déterminée, peut enfin réaliser son rêve en exerçant son métier de styliste avec passion, entre New York et Hong Kong, où l’amour fait aussi son retour…

Mais, dans un monde où les strass et les paillettes ne sont qu’une façade, arrivera-t-elle à prendre sa place ?

Il suffira de quelques mots pour vous laisser tenter… Écoutez cet extrait, et dévorez vite la suite !

Coup de grâce, aux éditions Pocket

est disponible en librairie le 12 août 2021.

Avec

Billets de train ? OK. Valises de vos Petits-Enfants ? OK.

OUPS, VOUS ALLEZ OUBLIER VOTRE ROMAN DE L’ÉTÉ.
Et comme les valises sont toujours trop lourdes, mieux vaut ne pas s’encombrer d’un vague pavé de 500 pages et miser sur une valeur sûre.

Ça tombe bien, le dernier roman de Christian Laborie, « Les fiancés de l’été », sort le 19 août une saga en deux tomes dont la suite est prévue pour 2022 : on parie que vous allez en savourer chaque ligne depuis votre transat !

Un roman
qui va vous faire voyager

Il existe deux façons de voyager.

La première, c’est de sauter dans un train ou dans une voiture.

La deuxième (et c’est bien plus facile, surtout quand on
accueille nos Petits-Enfants chéris) c’est d’ouvrir un bon roman comme Les fiancés de l’été”.

1-2-3, cet été, embarquez, à destination de la Lozère pour un voyage passionnant que vous n’êtes pas prêt d’oublier !

Un roman
 sur fond d’Histoire

Le synopsis ?

Nous sommes en Lozère, été 1939. Tout sourit à Ariane et Raphaël… Leur jeunesse, l’amour qui les unit, l’avenir plein de promesses et de perspectives réjouissantes qui les attend.

Mais, la guerre puis l’Occupation vont sonner la fin des jours heureux. En effet, deux mois après leurs fiançailles, Raphaël apprend sa mobilisation. Il sera bientôt fait prisonnier. Ariane est prête à tout pour le sauver, en dépit des dangers.

Elle commet alors un geste – fou, inconscient, courageux ? – qui va bouleverser à jamais leurs vies..

Un roman
à vif succès

Christian Laborie est devenu un auteur incontournable en France avec plus d’un million de livres vendus.

Il compte parmi ses plus grands succès “Les Rives Blanches”,
“La fresque romanesque des Rochefort”, “Dans les yeux d’Ana” et “Les Enfants de Val Fleuri”.

Des romans qui plairont à coup sûr à toute la famille car l’auteur excelle dans les sagas trépidantes aux valeurs humanistes.

L’avis
 de Grand-Mercredi

Une saga qu’on a dévorée et qui nous a fait voyager en Lozère, au temps de la Résistance et de l’Occupation, à la rencontre de Ariane et Raphaël.

On parie qu’une fois que vous aurez tourné la dernière page vous allez attendre 2022 aussi impatiemment que nous !

Cet été est indéniablement celui des retrouvailles en famille. Vous trépignez d’impatience à l’idée de faire avec vos Petits-Enfants tout ce que vous avez prévu avec enthousiasme. Mais dans votre joli programme… avez-vous laissé une petite place… pour les livres ?
Cet été, partez en livre…

Jusqu’au 25 juillet, le Centre National du Livre fête le livre pour la jeunesse, avec son festival “Partir en Livre” qui a cette année pour thème “Mer et Merveilles”.
Une jolie occasion de placer la lecture au cœur des activités de l’été, pour développer l’imaginaire de vos Petits-Enfants, lors de vos escapades à la plage, au camping ou à la montagne !

Et quoi de mieux que de lire dans un environnement propice à la détente et
au bon temps ?

Et quoi de mieux que de lire dans un environnement propice
à la détente et
au bon temps ?

Profitez de ce moment et de ce festival pour donner à vos
Petits-Enfants l’envie de lire !

Et pour aller plus loin, que diriez-vous d’organiser de petites discussions littéraires, où chacun raconte aux autres membres de la tribu les aventures qu’il aime, les personnages qui l’accompagnent, ou les inspirations que l’on puise au fil des pages ?

Cet été, la lecture offrira l’opportunité de beaucoup de voyages !
Avec un programme riche et inspirant !

Pour sa 7ème édition, le festival sera présent dans toute la France sur de nombreux lieux de vacances et propose plusieurs temps forts : des parcs d’attractions littéraires, des rencontres avec les auteurs, des activités en plein air, des lectures immersives… Et bien d’autres surprises…

Et pour encourager les petits lecteurs de chaque famille à s’évader dans les livres, des milliers de Chèques-Lire sont offerts tout le long de l’évènement !

Et pour retrouver toutes les activités et voir celles qui sont proches de chez vous ou de votre lieu de vacances, c’est par ici :

Grand-Mercredi vous souhaite de prendre la vague de la lecture, et de magnifiques moments littéraires en famille !

Les gommettes Apli, des gommettes qui ont tout bon !

Cet été, réalisez TOUS les rêves de vos Petits-Enfants !

Chers Grands-Parents, les rêves de vos Petits-Enfants sont à portée de main grâce aux gommettes magiques de chez Apli. Eh oui, ces petites gommettes ont un pouvoir incroyable : elles permettent à chaque enfant de s’immerger dans un monde imaginaire tout en développant sa créativité et sa motricité !

Si les activités de gommettes sont aussi populaires c’est parce qu’elles favorisent l’apprentissage de la maîtrise de l’espace, des formes géométriques, des couleurs, des tailles et des dimensions mais également le développement de la créativité.

L’art de la gommette requiert en effet de la concentration et en stimulant la psychomotricité, elle développe la zone de la logique. Les activités avec des gommettes sont également idéales pour améliorer la psychomotricité de vos Petits-Enfants et les faire gagner en dextérité. En effet, les enfants apprennent à se servir de leurs doigts en manipulant la gommette, en la décollant de son support et en la positionnant au bon endroit…

Les gommettes : la clé de la porte vers un monde imaginaire

Les gommettes sont l’activité idéale pour aider votre Petit-Enfant à se créer de façon autonome des aventures dans des mondes imaginaires et ce, dès son plus jeune âge. En effet, étant trop petit pour lire seul, il a besoin de pouvoir laisser libre cours à son imagination et les gommettes sont idéales pour cela ! Le fait de choisir des couleurs et des formes va lui permettre d’exprimer ses idées et ses humeurs pour créer quelque chose de personnel. C’est un exercice idéal pour aider les enfants à s’exprimer autrement qu’avec des mots et prendre confiance en eux !

Les meilleures idées d’activités avec des gommettes

Dans la chanson de Cabrel, c’est « une cabane au fond du jardin ». Chez vous…ce sera une table éphémère, à dresser pour de parfaits inconnus et dont la nappe s’envolera à la fin de l’été.
« Maître d’hôtel ? La carte, s’il vous plaît ! »

  1.  À initiative unique, nom unique. Commencez par baptiser votre bistrot estival (Ô Petits-Enfants / La table de Granny…)
  2.  Sous la tonnelle ou en terrasse, une grande table, quelques chaises, et la vaisselle de famille bien sûr! Si on choisit un thème (bord de mer, campagne chic…), c’est encore mieux.
  3.  Dans votre brigade : vos Petits-Enfants en tenue de service (sommelier, chef de rang, plonge…)
  4.  Décider d’un menu unique à 15€ par personne (10€ pour les enfants). N’inventez rien : choisissez des recettes que vous maîtrisez !
  5.  Passez le mot aux amis de vos amis, aux touristes croisés sur la place du village (âmes généreuses, ne pas s’abstenir).
  6.  Après le dessert et avant de replier le parasol, mettez de côté la recette de ce festin très spécial et reversez-la à une association que vous aurez choisie avec vos Petits-Enfants.

On parie combien que, dans 1 mois, tout le monde fait la queue devant le portail ?

avec

Vous n’entendrez a priori plus jamais cette expression. Vive le SMS ! Dans votre antenne familiale, vous avez décidé de ne communiquer que comme ça. On vous y aide avec ces 5 échanges de SMS familiaux.

On a récupéré 10 téléphones DORO (des smartphones comme des téléphones classiques), confiés par certains de nos lecteurs. Et ce qu’on y a trouvé était tellement génial qu’on a voulu tout de suite le partager avec vous.
Des sms plus jolis les uns que les autres, qui décrivent la vraie vie de famille d’aujourd’hui : on ne pouvait pas passer à côté d’un petit décryptage.

échange N°1

échange N°2

échange N°3

échange N°4

échange N°5

Bien sûr, on n’oublie pas que rien ne remplace le son de la voix :
un petit coup de téléphone de temps en temps, ça fait aussi du bien avec son téléphone DORO !

Profitez-vous véritablement de son potentiel pour échanger avec
vos proches ? Faites notre test (pas plus de 2 minutes, c’est promis !).

En bonus : un heureux gagnant remportera un smartphone DORO 8050 (d’une valeur de 209 €) !

Consultez ici le règlement du jeu concours.

Comme une potion magique … C’est ainsi que Sylvie Uderzo, fille du dessinateur de génie Albert, a nommé l’exposition qui lui rend hommage. Elle-même commissaire de l’exposition, Sylvie Uderzo a accepté de se confier sur son père, sur leurs relations et sur la potion magique qui a fait de son père, et d’elle, des bourreaux de travail, généreux et passionnés.

C’est à la réception du Musée Maillol, où se tient l’exposition Uderzo, Comme une potion magique, que nous avons rendez-vous avec Sylvie Uderzo. On nous signale qu’elle est en train de se garer et que l’on peut patienter dans la librairie. Là, c’est le monde du dessinateur qui s’étale sous nos yeux : tous les albums d’Astérix y sont réunis, entre autres Tanguy et Laverdure et Oumpah-Pah.
Quelques minutes plus tard, c’est une femme enjouée qui débarque, et discute avec la libraire. “Madame Uderzo ?”. 

Sous sa casquette étoilée, Sylvie Uderzo semble un poil stressée quand nous lui annonçons que nous allons probablement parler de famille, de transmission, et de sa relation avec son père. Pourtant, très vite, la confiance prend le pas, et cette femme fascinée par son papa se dévoile. Aussi dense que le travail d’Albert Uderzo, et aussi fluide que le caractère de sa fille, notre rencontre balaye la vie de l’artiste, sa vie, sa famille, et bien-sûr son rôle de Grand-Père et Père. Une rencontre suspendue et vivifiante, à l’image de la potion d’Astérix. 

Pouvez-vous nous présenter l’exposition et votre volonté derrière cette exposition ?
Pouvez-vous nous présenter l’exposition et votre volonté derrière cette
exposition ?

Avec ma mère, nous souhaitions rendre hommage à mon père. Il est parti en mars 2020, en plein premier confinement : évidemment les hommages étaient impossibles. Nous avons reçu beaucoup de courriers charmants de lecteurs, d’admirateurs, qui réclamaient de ne pas laisser “Monsieur Uderzo” partir dans l’anonymat. Mais vu les circonstances, nous ne savions pas comment nous y prendre. 

Et puis, nous avons pensé à une exposition. Je voulais présenter tout son travail, et surtout l’avant Astérix : peu de personnes connaissent les vrais débuts d’Albert Uderzo. Surtout les jeunes générations, qui ne lisent qu’Astérix.
Je souhaitais que l’on puisse comprendre qui était mon père, et combien le dessin a été une vocation de la première heure pour lui. Je voulais que l’on voit qu’il était extrêmement doué, et qu’il y avait un artiste et surtout un homme derrière Astérix.

Votre père travaillait beaucoup. Est-ce une valeur qu’il vous a transmise, à vous ? 
Votre père travaillait beaucoup. Est-ce une valeur qu’il vous a transmise,
à vous ? 

C’était un travailleur forcené, en effet. C’est ce que j’ai voulu montrer à travers cette exposition : la détermination et la volonté de ce jeune homme. Il voulait absolument faire du dessin humoristique, mais il a su s’adapter à tous les styles, travailler sans relâche, avant de toucher les étoiles avec Astérix.
Il m’a fait comprendre que, dans la vie, il fallait travailler. Mon père venait d’une famille modeste d’immigrés italiens. Moi j’ai eu beaucoup plus de chance, grâce à la carrière de mon père. Mais ce n’est pas pour ça que je me suis reposée sur mes lauriers, et j’ai commencé à travailler très jeune aussi, à 21 ans.

Quel père était-il ? 

C’était un papa génial.
Il m’a inculqué des valeurs très profondes : la générosité, la simplicité, l’humilité. Malgré l’évolution d’Astérix, mon père est resté le même homme qu’au début du succès. Il a gardé les pieds sur terre, du début à la fin. Lui, ce qu’il aimait, c’était être en famille, à la campagne, proche de la nature.  Et puis c’était un homme très bon, qui n’avait pas d’idées arrêtées ou toutes faites. Il me connaissait par cœur. C’est plus mon papa qu’un artiste, pour moi. Il a donc fallu que, pour l’exposition, je me détache de l’affect, sinon, c’était trop dur, avec sa disparition. Je ne voulais pas avoir un regard complètement à côté de la plaque.
Il a fallu que je me mette à la place des lecteurs, c’était un sacré travail ! 

Cela vous a-t-il permis de vous mettre à distance ?

Oui, et cela m’a même permis de faire mon deuil. C’est assez incroyable. Je m’en suis rendue compte il y a peu de temps. Les débuts de l’organisation de l’exposition étaient durs sur un plan émotionnel. Et puis très vite, c’était tellement génial, et l’équipe était tellement chouette … Cela m’a vraiment aidée. Parce qu’en fait, ici, il est vivant, pour moi. 

Quelle valeur ressortent dans ses œuvres, qui le représentent lui ? 

La générosité. Il n’a jamais compté. Quand il avait un objectif, il s’en donnait vraiment les moyens. Il ne comptait pas les heures, et il donnait jusqu’à ce qu’il soit content de son travail. Il se faisait d’abord plaisir, avant d’essayer de faire plaisir aux gens qui pouvaient voir ses dessins. Et même avec René Goscinny, c’était vraiment quelque chose qui était important. Quand ils commençaient à travailler à un futur album, René venait avec une idée, chez mon père, et ils s’enfermaient dans le bureau et on entendait des éclats de rires. Parce qu’ils étaient convaincus qu’avant tout, il fallait qu’ils s’amusent, avant de pouvoir amuser les autres.

Vous lisiez ce que faisait votre père ? Que préfériez-vous ?

Oh oui ! J’aimais beaucoup Oumpah-pah. J’ai dû le découvrir pratiquement en même temps qu’Astérix. Je m’y suis mise parce que mon cousin, qui venait à la maison, préférait lire des Astérix et des Oumpah-pah, que de jouer avec moi.
Dans Oumpah-pah, vous retrouvez pratiquement tout ce qui a fait Astérix !
Et puis mon père recevait tous les illustrés : Tintin, Spirou, Pilotes… Donc je lisais beaucoup de BD.

Vos enfants ont-ils, eux aussi, lu les œuvres de leur Grand-Père ?

Oui, bien sûr ! Mon fils aîné, qui a 32 ans aujourd’hui, a tellement lu Tanguy et Laverdure qu’il est devenu pilote de ligne !
Petit, il voulait être pilote de chasse. Il a toujours été fou d’aviation. Mais la lecture de Tanguy et Laverdure a certainement confirmé sa vocation. Je pense que c’est le cas de beaucoup de garçons à cette époque, d’ailleurs. 

Quel Grand-Père était votre père pour vos enfants ?

Gaga. Totalement gaga. C’était un Grand-Père génial. Je crois qu’il leur aurait tout passé. Heureusement que je veillais ! Tout ce qu’il m’avait inculqué, les bonnes manières, etc… Tout a sauté avec ses Petits-Enfants ! Tout était possible. Il leur manque beaucoup, beaucoup. Ils ont d’ailleurs découvert beaucoup de choses sur lui grâce à cette exposition – notamment ses dessins de jeunesse. Ils ont été subjugués.

Votre père s’inspirait-il de sa propre vie familiale dans son œuvre ?

Pas toujours, parce qu’il était tenu aux scripts et aux scénarios de René Goscinny, ils avaient donc un œil sociétal pour raconter leurs histoires.
Mais Falbala, c’est ma mère, pour mon père. Parce que c’est une très jolie femme, qui a le nez en trompette, des yeux extraordinaires…

Vous avez en revanche déclaré qu’Astérix était votre frère de papier ?

Oui, déjà parce que c’est l’enfant de mon père. Je suis fille unique, donc je l’accepte comme frère de papier, avec beaucoup de fierté.
Mais j’ai deux frères : il ne faut pas oublier Obélix !

Lequel des deux préférez-vous ?

Ils n’ont rien à voir, l’un et l’autre… Rien à voir ! Astérix est malin, relativement sérieux – même s’il sait s’amuser. Obélix est bon enfant, fait des bêtises, tombe amoureux, aime la bonne bouffe…  On va vers celui qui, bizarrement d’ailleurs, a un peu plus de défauts plutôt que vers celui qui est presque parfait.
Alors, peut-être pour sa rondeur, Obélix.

Mon père aussi aimait les deux, mais il avait un petit faible pour Obélix.

En fait, René voulait un personnage petit et malin.
Papa a donc créé Astérix en un quart d’heure – ils étaient très en retard pour la parution du premier numéro de Pilote. Et c’est papa qui lui a proposé un acolyte, comme il l’imaginait : grand et fort. René a accepté et c’est comme ça qu’est né Obélix. Pourtant, il ne devait pas apparaître dans les albums suivants. Mais papa s’est attaché à ce personnage.

Votre papa et René Goscinny étaient très amis. Voyez-vous la relation entre Astérix et Obélix comme un miroir de leur relation à eux ? 

Quelque part, oui. L’amitié entre Astérix et Obélix est indestructible comme celle qu’entretenaient René et mon père. Leur alchimie était extraordinaire ! Que ce soit sur le plan privé et professionnel. Ils se respectaient l’un l’autre, pour leur génie respectifs.

Qu’avez-vous retiré de cette relation en grandissant ? 

Ça aide, de voir une ambiance comme celle-là pour grandir… C’était presque une cellule familiale finalement. René faisait totalement partie de la famille, je l’appelais même Tonton René. Ils étaient adorables avec moi : ils ne me mettaient pas de côté. René me faisait des blagues – enfin il faisait des blagues à tout le monde. Il était toujours dans l’humour, continuellement, donc c’était génial pour grandir.

Votre oncle, Marcel, était aussi dessinateur. Pensez-vous qu’il y a quelque chose dans votre famille, chez vos Grands-Parents, vos arrières-Grands-Parents, qui a pu provoquer ce goût pour l’art ?

Je n’en sais rien. Il y a vraiment quelque chose de profondément artistique dans la famille Uderzo. Mes tantes dessinaient et peignaient à merveille. Je pense que les origines italiennes ont peut-être quelque chose à voir avec ça… Mon arrière-Grand-Père, lui, faisait des parquets. Il était tellement doué qu’il a réussi à monter sa propre entreprise. La société existe toujours. Ils font des parquets insensés ! Comme dans les palais vénitiens de l’époque.

Avez-vous, vous-même hérité de cette fibre artistique ?

Oui, je dessine et je peins. C’était ma volonté, pas celle de mon père. Je dessinais dans mon coin, et j’allais lui montrer ce que j’avais fait. Ce n’était pas en miroir de ce qu’il faisait. J’étais beaucoup plus réaliste, pas du tout BD.  Aujourd’hui, je peins encore pour moi. J’aurais trop peur de montrer ce que je fais – en comparaison avec tout ce qu’a fait mon père !

Et vos enfants ont-ils aussi reçu ce don ?

Mon fils aîné a des facilités. Mais lui, c’est plus mécanique. Et le deuxième, il ne sait même pas colorier entre deux traits. Ça va sauter une génération j’espère, parce que, lui, c’est une catastrophe ! Mais il a d’autres talents, je vous rassure…

À l’occasion de cette exposition, vous avez écrit : “rendre un hommage à sa formidable carrière nous a paru être très vite une obligation, un besoin, une nécessité. Comme une potion magique.”

Oui, cette potion magique, si on avait pu l’avoir pendant toute cette pandémie, je pense que, dans le monde entier, on aurait bien pris une petite louche ! Avec ma mère, nous sommes tombées sur cette photo, où avec son air malin, papa pose avec une louche… C’est comme ça que le nom de l’exposition nous est venu. Il faut que cette expo donne un coup de fouet, un coup de joie, un coup de sourire, un coup d’humour, un coup de potion magique aux spectateurs.

Vous avez beaucoup de chance de pouvoir partager tout cela avec les lecteurs d’Astérix …  

C’est une grande chance, même un privilège. Et puis, d’enfin rencontrer le public, ça me fait chaud au cœur. C’est une très belle histoire, c’est incroyable.  J’ai beaucoup de chance de pouvoir parler de mon papa comme ça.

Quel est le message que vous adressez à votre père à travers cette exposition ? 

J’ai envie de lui dire, si toutefois il peut m’entendre, ce dont je suis presque sûre, que j’avais raison … (rires). Car il y a quelques années, je lui avais proposé d’organiser une exposition de tout son travail. Il m’avait ri au nez, pensant que personne ne s’y intéresserait. Il m’avait même dit : “Mais ma fille, c’est parce que tu es ma fille que tu trouves que c’est intéressant. Moi, je suis sûr que ça ne va intéresser personne”. Aujourd’hui, je lève la tête et je lui dis “Tu vois, papa, non seulement les gens s’intéressent à ton travail, mais en plus ils sont heureux de mieux te découvrir !”. 

Donc, je suis sûre qu’il est heureux. 

avec

Pour parler du métier si particulier des auxiliaires de vie, mais aussi pour mettre en lumière les personnes aidées autant que les personnes aidantes, nous avons passé un petit moment avec Asmaa Chemaa, qui travaille dans le secteur du service à la personne depuis maintenant 11 ans.
Pas de doute, c’est une
vraie vocation ! Aujourd’hui, elle travaille dans une des agences Ouihelp, au poste d’adjointe à la direction générale grand Ouest. Elle accompagne donc les aidants, les aidés, et les auxiliaires de vie sur tous les aspects de leurs métiers. On espère que ces paroles sauront éclairer tous les Grands-Parents aidants !

C’est le fait de ne plus être autonome. C’est quelqu’un qui ne peut plus faire sans aide ce que de nombreuses personnes font au quotidien s’en même s’en rendre compte : se lever, se laver, se nourrir, se déplacer, s’habiller…  Une dépendance peut être physique, mais aussi psychique, et parfois être les deux. Nous apportons donc notre aide sur tous ces aspects, mais pas sur la partie médicale, qui reste entre les mains des médecins ou des infirmiers.

Cela change beaucoup de choses dans leur quotidien ! Certains vont emménager chez leur proche, d’autres vont se déplacer et leur consacrer parfois plusieurs heures dans leur semaine. Et puis n’oublions pas que beaucoup le font également pour leurs Petits-Enfants !

Malheureusement, certains aidants vont donc se retrouver obligés de faire l’impasse sur certains de leurs loisirs, sur leur vie sociale, parce qu’un proche dépendant passe souvent en priorité. Cela peut même aller jusqu’à réduire ou stopper son activité professionnelle. C’est aussi une grande source d’angoisse et de fatigue.

Certains aidants qui ne vivaient pas à proximité de leur proche dépendant se sont retrouvés à ne plus pouvoir s’occuper d’eux pendant de longs moments, et cela a été très compliqué pour eux. Dans ce cas là, ils ont passé le relais à des professionnels, et continuent encore aujourd’hui à fonctionner comme ça. À l’inverse, d’autres aidants qui faisaient appel à des auxiliaires de vie pour s’occuper de leur proche ont souhaité le faire eux-même pendant la crise, afin d’éviter de multiplier les contacts avec de trop nombreuses personnes, et ainsi limiter les risques de transmission du virus.

Oui effectivement, car ça peut être vécu un peu comme un abandon : certaines personnes pensent pouvoir tout gérer, et l’idée de faire appel à quelqu’un d’externe peut être source de culpabilité. 

Parfois aussi, c’est le proche qui refuse d’être aidé par quelqu’un d’autre, qui appréhende que l’on rentre dans son intimité. Nous mettons alors en place notre accompagnement de façon très progressive, afin que chacun puisse se sentir à l’aise petit à petit. 

Nous avons été sollicité par une personne aidante, qui gérait tout, son travail, sa fille, les besoins de sa mère. Elle lui faisait sa toilette tous les soirs à 19h, anticipait ses repas pour le lendemain… Elle n’en pouvait plus, et lorsqu’elle a fait appel à nous, sa mère lui a fait comprendre sa réticence à l’idée que quelqu’un d’autre s’occupe d’elle, se sentant abandonnée et surtout ayant peur que sa fille ne passe plus la voir chaque jour. 

Finalement, cette dame âgée a accepté notre aide, et sa fille a continué de lui rendre visite chaque soir. Mais cette fois, c’était pour dîner ensemble en terrasse…

Avant la mise en place de l’aide, les équipes Ouihelp prennent le temps de rencontrer le proche dépendant, pour cerner ses besoins et comprendre le type d’intervenant que l’on va pouvoir proposer. Nous prenons vraiment en considération le caractère du bénéficiaire, les activités qu’il aime faire…

Pour que les personnalités du bénéficiaire et de l’auxiliaire de vie s’accordent du mieux possible. Comme c’est toujours le même intervenant qui vient au domicile, il est essentiel qu’il y ait une bonne entente ! Si le lien ne se crée pas comme prévu, il est tout à fait possible de changer d’intervenant.

Nous nous assurons également que l’appartement du bénéficiaire ne présente pas de risque pour sa sécurité, et nous faisons des recommandations si besoin. Par la suite, nous faisons des visites régulières afin de vérifier que tout se passe bien, et réadapter l’accompagnement si nécessaire.

Vous souhaitez en savoir plus sur Ouihelp ? Découvrez leur site !

Découvrez l’astuce infaillible pour un aller sans retour en direction de votre enfance avec vos Petits-Enfants. Prenez place à bord du train, le voyage va commencer… Plongez dans les livres audio Liz et Grimm et revisitez les contes qui vous ont vu grandir à travers le quotidien d’une petite fille Liz et son copain le chat, Grimm.

Spécialement conçus pour les Petits-Enfants, ces livres audios revisitent les contes de fées afin d’aider chaque Petit-Enfant à surmonter ses peurs et petits tracas. Ils abordent de façon ludique, drôle et tendre des notions essentielles : l’amour, l’amitié, la patience et des problèmes liés à notre époque !

Un soir, en ouvrant son cahier de maths pour ses devoirs, Lise trouve une lettre d’amour glissée dans son cahier. Elle est de Paul, un petit garçon de sa classe qui a les oreilles décollées : Liz trouve qu’il ressemble à un éléphant ! Grimm va lui expliquer qu’il faut aller au-delà des apparences en lui racontant l’histoire d’amour d’une petite fille modèle, Emma et d’un bad boy, Ricky !

L’avis Grand-Mercredi

Inspiré du conte de Charles Perrault Riquet à la houppe, cette histoire nous rappelle qu’on ne voit bien qu’avec le coeur et qu’il ne faut pas se fier aux apparences qui sont souvent trompeuses, surtout lorsqu’il s’agit d’amour…

Liz vient d’apprendre que sa chanteuse préférée, Josie, a été à l’école dans la même qu’elle ! Un copain lui a même proposé de s’asseoir à la table que Josie occupait. Grimm va lui apprendre à se méfier des beaux parleurs en lui racontant sa rencontre malheureuse avec le chat Bottine.

L’avis Grand-Mercredi

Ce clin d’œil au fameux conte du Chat Botté, aide chaque Petit-Enfant à ne pas croire trop facilement ce que les autres racontent afin de se méfier de l’injustice.

Liz a décidé de bouder car elle veut devenir vétérinaire pour soigner les animaux mais ses parents lui ont dit qu’il fallait d’abord aller à l’école. Son fidèle Grimm va l’aider à faire la part des choses et à prendre son mal en patience en lui racontant l’histoire de Marisa, la belle endormie du bois d’Awa, en plein cœur du Brésil…

L’avis Grand-Mercredi

Inspiré de La Belle au bois dormant de Charles Perrault, cette histoire aide chaque Petit-Enfant à comprendre que tout vient à point à qui sait attendre et que la patience est une qualité à acquérir dans la vie !

Retrouvez Féfé, membre du célèbre collectif Saïan Supa Crew, dans le rôle du chat Grimm, et Mélodie Orru, la voix française de Natalie Portman et Keira Knightley, dans le rôle de Liz ! Ces deux comédiens ont réussi le pari de rendre l’écoute de ces contes agréable et ludique grâce à leur ton malicieux, joyeux et dynamique !

Retrouvez tous les titres de la collection Liz et Grimm, exclusivement en livre audio, chez Lizzie. Découvrez la collection complète juste ici.

Retrouvez tous les titres de la collection Liz et Grimm, exclusivement en livre audio, chez Lizzie. Découvrez la collection complète juste ici.

avec

Comme 8,3 millions de personnes en France, vous aidez un proche dépendant. En plus d’être vous même Grand-Parent, vous avez ce rôle essentiel et magnifique, pour lequel vous vous dévouez jusqu’à plusieurs fois par semaine. Décidément, vous êtes sur tous les fronts ! Alors si vous avez mérité de prendre un peu de temps pour vous, vous ne pourrez en profiter que si vous êtes assuré de laisser votre proche entre de bonnes mains…

Les Grands-Parents sont les piliers de la famille. Ils ne cessent jamais de prendre soin de leurs enfants, ils s’occupent de leurs Petits-Enfants, et pour certains d’entre eux, ils veillent aussi sur un proche dépendant.  Alors s’absenter sur une longue période pour des vacances en laissant ce dernier est au pire exclu, au mieux, source d’appréhension. Il y a en effet cette réticence, parfaitement compréhensible, de bousculer ses repères, de changer ses habitudes… et si on choisit de faire appel à une aide à domicile, on est souvent pas très à l’aise avec le fait de ne pas la connaître. 

Rassurez-vous, nous avons trouvé une solution pour vous permettre de partir en vacances avec vos Petits-Enfants, en comptant sur Ouihelp, qui a choisi de donner une nouvelle vision du métier d’aide à domicile :  personnalisée et humaine. Parce que vous pourrez vous consacrer pleinement à vos plus jeunes et en profiter, seulement si vous savez vos aînés correctement accompagnés durant votre absence !

COMMENT ?

En proposant à chaque famille la même aide à domicile, et ce quelle que soit la durée de vos vacances, afin de pouvoir créer une véritable relation stable. Parce que c’est aussi comme cela que se construit la confiance. 

Les aides à domicile Ouihelp sont formées en fonction du besoin de vos proches. Elles peuvent ainsi aussi bien gérer les courses, aider à la toilette, au ménage et à la préparation des repas, mais aussi accompagner votre proche dans ses sorties et ses activités. Tout cela en étant formées pour s’adapter aux éventuelles pathologies. 

Vous pouvez faire appel à Ouihelp de 2h par semaine à 7 jours sur 7, selon les besoins de votre proche. Que ce soit chaque semaine… Ou juste de manière plus ponctuelle !

CAHIER D’ACTIVITÉS SPÉCIAL ÉTÉ

Et parce que le moment des vacances des Grands-Parents aidants peut aussi être un moment d’isolement pour les proches dépendants, Ouihelp a conçu un cahier d’activités spécial été, comprenant 44 pages d’occupations, à faire seul, ou avec l’auxiliaire de vie. Partez l’esprit tranquille, votre proche est entre les meilleures mains.

Ouihelp  recherche donc une personne adaptée, tant par son profil que ses compétences, aux besoins de votre proche. Une fois la relation créée, un suivi régulier est mis en place afin de veiller au confort de chacun.

CE QU’ON AIME ?

Son côté humain et connecté ! Sans compter sur la volonté de créer un sentiment de vie de famille. Vous comprenez mieux, maintenant, pourquoi ce service nous parle particulièrement chez Grand-Mercredi !

Pour pouvoir répondre du mieux possible à vos attentes et à celles de votre proche, un rendez-vous est programmé avec les équipes Ouihelp, gratuitement. Vous êtes ensuite conseillé et accompagné sur les questions administratives et financières.

Vous pouvez ensuite tout suivre depuis votre espace client : les interventions, les frais ainsi que les contacts avec votre auxiliaire de vie et votre conseiller.

UNE AIDE PERSONNALISÉE

Vous pouvez donc partir en vacances le cœur léger, tout en gardant un lien avec votre parent dépendant. Savourez ce moment, et laissez-le savourer sa nouvelle rencontre, bien plus qu’une simple aide ! Pour prendre contact avec un conseiller Ouihelp et définir une aide personnalisée, c’est juste ici.

Avec

Petit Bateau l’a compris : les Grands-Parents ont un rôle primordial dans la transmission des valeurs écologiques auprès de leurs Petits-Enfants afin de co-créer ensemble, le monde qu’ils habiteront demain.

Et comme on sait que ce n’est pas toujours évident à transmettre, on vous a déniché tout un tas d’astuces imparables pour prolonger la vie des vêtements de vos Petits-Enfants tout en vous amusant avec eux !
Avec les tutos Petits Bateaux, tout devient rigolo !

Découvrez un tas de tutos astucieux, faciles, ludiques et écolos pour apprendre à fabriquer une veilleuse, un potager, une jolie boîte pour ranger ses culottes, un super bac à rangement pour ses jouets et même… un vase pour les tulipes de Mamie !

Inspirés de l’approche Montessori, ces tutos aident à développer l’autonomie de vos Petits-Enfants et à faire du rangement un vrai moment de jeu ! Plus d’excuses pour ne pas recycler vos sacs et boîtes cadeaux Petit Bateau et devenir un as du bricolage et du recyclage en famille !

Votre Petit-Enfant s’est ENCORE roulé dans l’herbe (SOS, ça s'enlève comment une tâche d’herbe ??!) et le nombre de trous dans ses chaussettes rivalise avec ceux d’une passoire ? Pas de panique. Avec allô vêtement bobo, découvrez un tas d’astuces faciles pour prolonger la vie de vos vêtements et ceux de vos Petits-Enfants.

Que vous souhaitiez faire un ourlet, rallonger des manches de tee-shirt, enlever des tâches d’herbe, de sueur ou de gras, remplacer une fermeture éclair ou réparer un jean usé, on parie sur deux choses. La première c’est que vous y trouverez votre bonheur et la deuxième c’est que vos Petits-Enfants seront ravis d’avoir un jean customisé avec le patch qu’ils auront choisi !

Vous aimerez aussi...