Prendre soin de soi et de ses aînés en hiver - Grand-Mercredi

Article

Prendre soin de soi et de ses aînés en hiver

L’hiver s’installe et avec, les risques qui sont liés à cette saison. Maladies, froid et fatigue se font souvent ressentir dans cette période. Voici quelques conseils pour prendre soin de vous et de vos parents en cette saison fraîche. Le passage à l’hiver réclame certaines précautions, tant pour se préserver que pour préserver ses parents. Grand-Mercredi vous propose de découvrir quelques astuces pour vous faire du bien cet hiver, avec vos parents.

1 – En prévision : coups de vent, chutes de neige et verglas

Pour vous, le froid est surtout synonyme d’inconfort. Afin de vous préserver des températures hivernales, vous pouvez commencer par installer des plaids, chez vous. L’accumulation de ces derniers aura, à l’œil, un effet cocooning immédiat. Et quoi de plus agréable qu’une soirée lecture sous son plaid ?
Pour vos aînés en revanche, plus fragiles, le froid peut parfois avoir des conséquences fâcheuses.
Chez les plus âgés, veillez, avec l’aide d’un assistant de vie, à limiter les courants d’air dans la maison. Gilets chauds (faciles à enfiler) et plaids (dans lesquels on s’assurera de ne pas se prendre les pieds) seront les meilleurs atouts pour prévenir les coups de froid, et s’assurer un confort suffisant.
Quant aux sorties, s’il faut les limiter, il ne faudra pas les supprimer non plus.
Un assistant de vie pourra proposer à vos parents de ne sortir qu’aux moments les moins froids de la journée, ce qui leur permettra de ne pas tomber malade. On évitera donc de sortir le matin, le soir et après la tombée de la nuit. Les assistants de vie pourront veiller à ce que vos aînés soient bien couverts et surtout bien chaussés s’il faut sortir. En effet, avec les sols parfois verglacés, la neige ou la pluie, le risque de chute augmente en hiver. Pour les limiter, on fera en sorte que les accès à la maison et à la boîte aux lettres soient sécurisés. Ainsi, quand la famille rendra visite à vos parents, les arrières Petits-Enfants seront aussi assurés de rester sur leurs deux pieds.

2 – Hiver sain, hiver serein

En hiver, les maladies se propagent plus rapidement et nombreuses sont les épidémies. Prenez soin de vous faire vacciner (ainsi que vos aînés) contre les épidémies les plus communes, et notamment contre celle de la grippe. Pendant l’hiver, il peut être judicieux de faire une cure de vitamines : consultez votre médecin traitant pour vous assurer que vous n’avez aucune carence.
Chez les plus âgés, un assistant de vie pourra présenter à vos parents, les règles simples qui limitent les risques de contagion. Le lavage de mains systématique, le masque en cas de sortie… Autant de gestes pour lesquels les aînés peuvent avoir besoin d’aide. Notez aussi que le risque de déshydratation existe en hiver : en effet, le besoin d’eau se fait souvent moins ressentir à cette période de l’année. Il existe des solutions pour pallier cet oubli, et notamment celle de la soupe maison. L’assistant de vie pourra préparer des potages qui ont plusieurs avantages : ils apportent les bons nutriments et vitamines, hydratent et sont source de plaisir.
Globalement : que ce soit pour vous ou pour vos aînés, pensez à bien aérer les intérieurs en hiver. Même s’il fait un peu frisquet, l’aération des pièces permet de renouveler l’air et limite la prolifération des microbes. L’aération ne doit pas dépasser une dizaine de minutes. C’est le moment d’inaugurer vos nouveaux plaids !

3 – C’est bon pour le moral

La lumière plus faible, les activités restreintes, les visites parfois plus rares… L’hiver est propice aux coups de blues.
Pour vous prémunir de ces derniers, plusieurs solutions sont à mettre en place. La première chose à faire, c’est de profiter au maximum des minutes d’ensoleillement. Au moindre rayon, appréciez un instant la caresse de la lumière sur votre visage. C’est non seulement l’occasion de passer un moment agréable, mais en plus le soleil influe sur notre moral. A faire aussi avec vos parents !
Chez les plus âgés, le moyen le plus efficace pour lutter contre la fatigue hivernale et les petites baisses de moral restent les activités et le contact social. Pour cela, rien de mieux que la compagnie d’un assistant de vie, qui saura non seulement enchanter un peu la vie de vos aînés, mais aussi l’aider à organiser vos visites.
Globalement : n’oubliez pas que les liens familiaux sont ce qu’il y a de plus précieux, et qu’ils aident à garder le moral. Si vous ne pouvez pas être physiquement présents, reste bien sûr la solution du téléphone. Pensez aussi au courrier : une petite lettre de temps en temps peut parfois illuminer toute une semaine. A vos crayons !