Archives des été - Page 2 sur 2 - Grand-Mercredi
ma mère en vacances

Article

Ma mère en vacances

Chaque année, quand elle me demande l’air de rien « Et cet été, alors….? », c’est pas que je me sens obligée mais presque.

Pour s’occuper de maman et lui faire respirer l’air de la mer, j’ai pris le relais de mon frère (trop occupé à traquer le poisson clown dans les récifs coralliens du monde entier) et de ma soeur (parce que « maman, les trajets, tout ça, c’est pas pratique »).

Je confirme: c’est pas pratique de faire venir sa mère de 91 ans de la banlieue parisienne jusqu’en Bretagne.
Entre l’assistance en gare, la gestion des bagages et les contraintes du plan Vigipirate, tout juste s’il ne faut pas réquisitionner un régiment de chasseurs alpins.

N’empêche : une fois arrivée, pour elle, c’est la fête.
Elle trouve tout beau – les draps, les rideaux, les massifs d’hortensias -, elle trouve tout bon – l’air marin, le pain cuit au feu de bois, les crevettes -, et tout le monde gentil, à commencer par le facteur.

Une semaine durant, la maisonnée vit à son rythme, donc forcément au ralenti : déjeuner à l’intérieur, pas de vinaigre dans la salade, déplacements limités, sieste obligatoire, balade sur les quais plutôt que sur la plage.
Elle me répète « Ne t’occupe pas de moi ! », mais je ne fais que ça. Je sors la boîte à couture, les ourlets en retard, le Scrabble vintage mais aussi la table de bridge.

Elle exagère et m’agace parfois, mais je n’arrive pas à lui en vouloir. Il m’arrive même de me demander comment, moi, je vieillirai. Comme elle…ou pas du tout ?

Indice n°1 : ils ont bonne mine toute l’année. Indice n°2: j’oublie toujours leurs prénoms. La semaine prochaine, les petits-enfants des voisins font leur entrée dans le paysage estival…

Bouton inscription lettre de Grand-Mercredi

 

*** Grand-Mercredi a enquêté sur votre été idéal ***

Votre été idéal, c’est ça!
Douceur, bord de mer et grandes tablées : voici à quoi ressemble l’été parfait si Grand-Mercredi en juge par vos réponses à notre grand sondage des vacances.
Si la majorité d’entre vous accueille en moyenne 2 petits-enfants (voire plus de six pour quelques rares téméraires!), ce n’est soit que pour quelques jours, le temps de dépanner les parents, soit carrément pour 2 semaines et plus.
Et, quand ils sont là, place à un doux tempo alternant jeux créatifs et excursions au grand air (un tiers d’entre vous), la lecture à l’ombre et le sport à haute dose ne remportant pas forcément tous les suffrages!
De même, à bas les sandwichs et vive les repas complets (plus d’une Grand-Mère sur deux ne jurant que par la sacro-sainte trilogie entrée/plat/dessert). Ponctuellement, vous n’êtes d’ailleurs pas contre un petit coup de main (42%), mais préférez encore que ce soit le Grand-Père qui soit mis à contribution (ce qu’il fait…dans près de 53% des cas!). Mais la bonne nouvelle, c’est que celles qui vivent seules (une sur quatre) ne se laissent pas impressionner pour autant: après le dîner, la fiesta entre voisins est remplacée par la sérénité d’une séance jeu de société + histoire du soir (62%). De quoi bien redémarrer le lendemain!

Retrouvez la liste des réponses ci-dessous, merci de votre participation !

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

Bouton inscription lettre de Grand-Mercredi

 

Alors elle, cet été, je l’attendais comme le messie !
Ma fille aînée Capucine me l’ayant vendue comme « la perle des perles », autant dire que j’étais à l’heure à la gare le jour de son arrivée. Pénélope, 21 ans, ex-scout rodée aux joies de la famille nombreuse, était venue sauver mon été. J’allais, en tout cas, pouvoir lui déléguer l’heure du bain, la pêche aux crabes dans les rochers et autres parties de chat perché.
Prête à tout pour que mes petits-enfants gardent un souvenir impérissable de leurs vacances chez moi, je m’étais même résolue à voir mon salon de jardin recyclé en cabane trois pièces. C’est dire !
Bilan des courses: la Pénélope en question ne jure que par le macrobiotique, traque le wifi jusqu’au marché, confond sa crème solaire avec la mienne et pousse de longs soupirs dès que je lui demande de gonfler deux brassards ou une bouée. Son seul don: une faculté inouïe à pouvoir écrire un texto d’une main tout en creusant, de l’autre, un puits dans le sable.
C’est décidé: l’an prochain, c’est moi qui m’occupe du casting !
Lit ? Au carré ! Clim’ ? Branchée ! Scrabble ? Recomposé ! C’est bon, tout est prêt pour l’arrivée de ma mère vendredi prochain.
Bouton inscription lettre de Grand-Mercredi

 

Que vous soyez parisienne coincée en ville ou en vadrouille dans la capitale, faites découvrir les secrets de Paris à vos petits-enfants ! Glaces, photos, activités, Grand-Mercredi a rassemblé ses meilleures adresses pour vous !

 

1- Leurs parents veulent que vous leur fassiez voir les incontournables, pour redécouvrir la Tour Eiffel, direction les coulisses :

VIGNETTE-02

 

2- C’est l’été, et on ne rigole pas avec la canicule, alors on commence avec les meilleurs glaciers de Paris :

vignette glacier

3- Vous voulez les occuper une journée entière ? Direction la Villette, qui regorge d’activités variées, pour les petits et les plus grands :

 

4- C’est la fin de la journée, et vous voulez immortaliser ces souvenirs, alors tous au photomaton :

5- Envie de faire plaisir à la maman aussi ? Offrez-lui de quoi se détendre pendant que vous vous occupez de ses bambins :

VIGNETTE-06

 

6- Et pour faire le plein d’idées, téléchargez et imprimez le Paris des Grand-Mères, à conserver dans un coin de votre sac :

Bouton inscription lettre de Grand-Mercredi

 

L’un de mes plaisirs favoris dans la vie étant d’avoir tous mes petits-enfants réunis, les plus jeunes de la famille ont récemment été rejoints par Adèle et Boris, dits « les deux grands ».

Venus seuls en  train (« On n’est plus des bébés ! »), ces deux ados de 12 et 13 ans ont poussé comme des asperges mais restent pour moi – même s’ils détestent quand je dis ça – « mes petits chéris ».
Bien qu’ayant la majeure partie du temps un casque ou des écouteurs vissés sur les oreilles, de préférence au moment où je bats le rappel pour débarrasser, ils aiment autant écarter leurs petits cousins de leurs conciliabules que les inclure dans leurs jeux… parfois idiots.

En pâmoison devant ses aînés, Chloé (5 ans) a ainsi relevé le défi du « T’es pas cap’ de manger du sable !», tandis qu’une partie de cache-cache ayant mal tourné m’a finalement permis de dénicher Auguste (1 an et demi) enfoui sous les gilets de sauvetage du club de voile.
Je passe bien évidemment sur le lancer de gnocchi à l’heure du déjeuner et sur le conglomérat de serviettes et de maillots mouillés qui orne la terrasse chaque fin d’après-midi.

On ne m’en voudra donc pas de dire que ma journée de vacances ne débute vraiment qu’à l’heure où tout le monde dort.

Maintenant qu’on se connaît un peu, je me sens libre de vous le dire : je suis une « chicouf »: « CHIC, ils arrivent ! OUF, ils sont partis ». Et ne me dîtes pas que cette pensée ne vous a jamais traversé l’esprit !

Trop c’est trop: j’ai demandé du renfort ! Une baby-sitter est attendue mardi en urgence !

Bouton inscription lettre de Grand-Mercredi

 

Quel que soit le nombre de petits-enfants, Grand-Mère je suis, Grand-Mère je reste.

Pour le premier été de Zoé, 3 mois, dans notre maison de vacances, j’ai donc ressorti l’artillerie lourde: transat molletonné descendu du grenier, tour de lit lavé et re-lavé, moustiquaire, écoute-bébé et micro-parasol prêts à l’emploi. Tout, en somme, pour que ma fille Capucine dispose d’une logistique au top pour sa petite dernière !

Il faut donc m’imaginer, le jour de leur arrivée, en train de lui faire faire non sans fierté le tour de la propriétaire, avec un port de tête à mi-chemin entre celui de la mère poule et la nonchalance d’une star cannoise. J’ai vite déchanté…
Le mobile musical ? Un vrai parasite du sommeil, m’avoue la jeune parturiente. Le baby-phone ? Plus besoin, « y’a une super appli pour ça maintenant ». Le chauffe-biberon ? Officiellement inutile. Le tapis d’éveil qui fait pouic-pouic ? Pourquoi pas, mais « sinon une couette c’est bien aussi ».

Bien ! Pour éviter tout psychodrame, j’ai mis ça sur le compte de sa fatigue post-partum et des effets secondaires d’un baby blues mal digéré.
Après tout, qui me dit qu’à trop vouloir bien faire, je n’en ai pas fait trop ? On ne se refait pas !

Et Sybille ? Vous ai-je déjà parlé de ma grande amie Sybille ? 63 ans, célibataire pas toujours assumée mais la main sur le coeur, attendue mardi prochain chez moi et dans votre boîte mail.   


Pochettes parfumées Kerzon

 

Bouton inscription lettre de Grand-Mercredi

 

Quasiment deux mois de vacances, une maison au bord de la mer et un défilé incessant d’invités en tous genres : pas de doute, mon été peut commencer !

Je me suis dit, surtout, que l’occasion était toute trouvée pour vous en dire plus sur celles et ceux qui m’entourent quand le soleil revient : de ma meilleure amie à la baby-sitter, en passant par mon petit-fils encore bébé et ma propre maman. Je vous promets un vrai carnaval, une galerie de portraits mémorable…sans doute assez proche de celle qui vous donne le sourire chaque année !

Chaque mardi et chaque vendredi jusqu’à fin août, l’un de ces douze personnages fera donc son entrée dans votre boîte mail. Une carte postale généalogique à laquelle je joindrai un « petit extra » tout-terrain, une activité toute simple et gratuite mais qui rend les journées d’été « extra-ordinaires ». Pour être la seule Grand-Mère de France à faire admirer à vos petits-enfants le plus joli spectacle d’étoiles filantes de la saison, ne passez donc pas à côté de ces bonus géniaux !

Et puisque, mine de rien, l’été est aussi fait pour se faire plaisir, ouvrez l’oeil ! Car pour rendre vos vacances encore plus fabuleuses, j’ai traqué tout le printemps 12 cadeaux absolument magiques. Quelque chose me dit que, dès mardi, vous n’aurez rien contre LE jeu qui occupera les petits une journée entière ou encore LA recette idéale pour chasser le blues de papa/maman.

Allez hop ! Je vous laisse ranger vos plaids en laine et dégainer vos foutas, ouvrir vos valises et vérifier que les transats sont d’attaque. Moi, j’ai cinq lits à faire et un frigo à remplir !

 

La vaisselle en carton my Little Day

Bouton inscription lettre de Grand-Mercredi

 

Suis-je décidément trop bonne ? Pour m’aider à répondre à cette question existentielle, petit rappel à l’usage de celles qui, l’hiver dernier, auraient loupé l’épisode du lapin : à Noël, j’ai gardé le chiot (cadeau mal dressé déballé sous le sapin par ma petite-fille) / en février, pendant que tout le monde chaussait ses skis, j’ai hérité du hamster boulimique/ à Pâques, c’est le poisson rouge de la maîtresse de CP qui a atterri sur la console de mon salon. Et voici que, cet été, mon fils Bertrand voudrait que je nourrisse « le » chat (il dit « le » et non « mon », comme si c’était aussi un peu le mien).

A croire que mes chers enfants partent du principe que je suis la fille spirituelle d’Allain Bougrain-Dubourg et que mon appartement est l’annexe d’une animalerie. Alors, n’en déplaise aux défenseurs de la cause à poils longs ou courts, cette fois… j’ai dit « stop ».

L’oeil écarquillé, le visage  médusé, on m’a bien évidemment demandé « Mais pourquoi ???? ». Tout simplement parce que moi aussi je veux pouvoir sortir avec un joli panier et non une laisse à la main; parce que moi aussi je préfère refaire le monde à la belle étoile plutôt que de traquer la bête évadée en secouant un paquet de croquettes un soir de pleine lune; parce que moi aussi, figurez-vous, j’ai besoin de vacances. Sans compter, ai-je conclu, « que mes petits-enfants, quand je m’en occupe, me font la conversation…eux ! ».

Mistigri a depuis été inscrit pour quinze jours en pension. Il reviendra en pleine forme. Et moi aussi. Tout est bien qui finit bien.

Signature Granny

 

Je ne voudrais pas vous mettre la pression mais bon… Figurez-vous que j’ai trouvé LE coffret à avoir cet été, celui que toutes les grand-mères vont s’arracher. Parole de Granny, qui vous le jure la main sur le paréo : cette boîte surprise, elle est terrible ! Mais laissez-moi plutôt vous expliquer pourquoi c’est le hit de la saison, joli, intelligent et parfaitement conçu pour le partage entre générations :

  • Ce coffret contient absolument tout le matériel nécessaire à quatre activités manuelles et créatives conçues pour les 3-7 ans (fabrication d’une piñata – parfait pour les anniversaires groupés de l’été -, sculpture de cactus et petits pots à décorer, ou encore de quoi tisser des coussins attrape-rêves – remède idéal à ce que j’appelle « le blues de papa-maman »). Même plus la peine d’acheter des ciseaux ou du scotch : tout est fourni, y’a plus qu’à déballer!
  • Le colis sera envoyé directement sur mon lieu de vacances en juillet. Autrement dit : pile-poil sur le paillasson de la maison où j’accueille mes petits-enfants cet été. Comme vous !
  • En bonus, les petits malins qui ont inventé ça glissent dans la boîte un super joli sac en toile (tote bag) qui fera des jalouses sur le marché + un livret de vacances avec recettes, jeux, playlist…à garder en souvenir.

Personnellement, j’ai déjà commandé la mienne. Et, si j’étais vous, je ne traînerais pas trop…vu qu’ils n’en ont pas fabriqué beaucoup ! Les loisirs créatifs, y’a que ça de vrai pour s’éclater autour d’une table avec sa tribu toute bronzée. Mais attention, plus que 3 jours pour cliquer ICI et marquer des points cet été en commandant ce méga coffret livré sans faute le 18 juillet sur votre lieu de vacances.

Signature Granny

 

 

C’est le jour J. La semaine S. Adieu seaux, sable, batailles de polochons.
Pour eux, ça sent la blouse propre et la trousse immaculée, la nouvelle maîtresse et peut-être même la cantoche. Rien que de les imaginer livrés au triste sort de septembre et au chronomètre de leurs parents redevenus (hyper)actifs, vous débronzez à la vitesse du Riva !

Et si le parfum enveloppant des vacances venait, par la boîte aux lettres, se rappeler à leur bon souvenir ? De là où vous êtes, choisissez la carte postale qu’ils auraient adorée (oui, oui, même celle avec trois chatons déguisés en clowns), donnez leur des nouvelles des plantes que vous avez arrosées ensemble cet été, dîtes leur que vous avez tenté de refaire leur recette de pizza magique (sans en retrouver le goût, évidemment), et que leurs jouets préférés n’attendent plus qu’eux aux prochaines vacances.
Dans l’enveloppe – couleur azur, vert gazon ou rose coquillage – glissez des fleurs séchées, des paillettes, voire trois pincées du sable qu’ils ont tant foulé. Joli timbre obligatoire. Trois jours maxi après la rentrée, leur rayon de soleil, ce sera vous, promis !

Et si jamais le rayon « cartes postales » de la papeterie la plus proche a été dévalisé durant l’été, commandez vite la vôtre ici (env. 2€ la carte, paiement sécurisé).

Vous aimerez aussi...