Archives des France entière - Grand-Mercredi
Cours de couture pour petites filles

Article

Une leçon de couture avec votre petite-fille (dès 10 ans)

Le tricotin et le point mousse, elle a donné. Vous aussi. Croyez-moi, il est temps de mettre le turbo du côté de la pédale si vous nourrissez pour votre petite-fille le rêve d’une carrière dans la haute-couture (très pratique le jour où vous aurez besoin d’une veste « imitation » Chanel). Ou si, tout simplement, vous souriez d’aise à la simple idée qu’elle sache repriser, un jour aussi, les chaussettes de son amoureux grâce à vous (mais charge à son père de lui montrer comment on noue une cravate).
Je ne vous recommanderai donc jamais assez de faire un crochet par la légendaire maison Sajou, dont la façade orange et bleu reste le repaire des couturières d’hier et d’aujourd’hui. Le samedi matin, entre les bobines et les cartons à fil, les patrons, coupons et galons, huit machines à coudre attendent que des doigts délicats les apprivoisent. En douceur, pas à pas, votre petite-fille prendra le temps d’apprendre, sans se refuser la pause de mi-parcours, le thé et les biscuits qui vont avec (ne cherchez pas les bonbecs, j’ai déjà demandé: il n’y en a pas !). Et si l’engin ne lui donne pas trop de fil à retordre, alors cap sur le cours « débutant », au cours duquel on fabrique sa petite pochette à rapporter chez soi. Comme un trousseau de jeune mariée…mais cousu à quatre mains !
47, rue du Caire (IIème). Tél.: 01 42 33 42 66.
Métros Sentier (3 min à pied) ou Réaumur-Sébastopol (5 min), parking Réaumur-Saint-Denis (1 min).
Ouvert du mar au sam de 10h à 19h. Rés. par téléphone ou sur www.sajou.fr
35€/pers. le cours de 2 heures

 

Bonus gourmand
En sortant, le bec sucré que je suis vous recommande une halte à L’Atelier de l’éclair (16, rue Bachaumont, 6 min) pour rapporter le dessert à la maison. Caramel au beurre salé, citron, passion, vanille…: les éclairs font ici des étincelles et existent même en format « géant » (30 cm) à partager en famille.

En attendant Grand-Mercredi près de chez vous
Et pour toutes celles qui « piquent » loin de Paris avec leur petite-fille, sachez que le site marchand de Sajou propose, entre autres fournitures irrésistibles, un fabuleux kit de couture pour jeunes filles présenté dans une boîte cartonnée aux couleurs de la maison, renfermant sur deux étages tout le parfait petit nécessaire de l’apprentie-couturière (ciseaux, dé à coudre, épingles, aiguilles, cocons de fil…)
Un cadeau pour la vie ! www.sajou.fr
Prix: 60€ + 8,35€ de frais de port. Paiement sécurisé.

 

Si vous souhaitez réaliser des vêtements pour vos petits-enfants, voici le livre de référence: Nouveaux intemporels pour enfants : Modèles et patrons de 2 à 10 ans

Sans mauvais jeu de mots, on a trouvé le mouton à 5 pattes. Pour changer du parc, l’escapade simple à faire, pédagogique, qui plaît à ceux qui marchent à peine comme à ceux qui traînent des pieds (les ados, au hasard), où chacun respire le grand air et où le décor se prête parfaitement aux photos de famille. Les gourmands auront également les papilles ravies car c’est aussi l’occasion de déguster de délicieux produits locaux. Voici notre liste des fermes à visiter les plus chouettes de France, du Nord au Sud en passant même par Paris !
PS/ certaines peuvent même vous garder pour la nuit.

1. La Ferme Saint-Joseph (près de Dieppe, Normandie)

Les animaux stars, ici, ce sont les chèvres. Et, quand ils naissent, leurs chevreaux. Les soins, la traite, la fabrication du fromage bio…: les enfants peuvent vivre à fond la vie d’éleveur, tout comme passer du temps avec les cochons, les poules, les lapins. Le plus drôle ? Pousser la porte de l’ancien four à pain le soir venu pour se glisser sous la couette, la bâtisse ayant été aménagée en gîte familial.
Pour plus d’infos : www.ferme-saint-joseph.com

2. Chez Pépé Nicolas (à 2h de Chambéry, Savoie)

Il va falloir s’y faire : dans les alpages, les animaux vivent en liberté. Que vos petits-enfants ne s’étonnent pas, donc, si pintades et canards s’approchent à l’heure de votre déjeuner en terrasse. Après les activités au potager, la balade à dos d’âne et la visite de la laiterie, économiser ses forces pour traire les vaches ! Testée et approuvée elle aussi : …les ateliers de sculpture sur bouse de vache…! Ce ne sont pas activités pédagogiques qui manquent et ce seront des vacances dont ils se souviendront à coup sûr.
Pour plus d’infos : www.chezpepenicolas.com

3. La Ferme des Champeaux (près de Limoges, Haute-Vienne)

Apprenez à vos petits-enfants un nouveau mot : le « glamping » (camping glamour). Inutile de sortir la tente : un très confortable bivouac en bois avec couettes moelleuses et lits-cabanes n’attend plus que vos apprentis fermiers pour monter à cheval, faire les moissons « en vrai » et approcher les animaux tels les brebis jusque dans leur pré. Pour les oeufs coque du petit-déjeuner, direction le poulailler ! Un must à ne pas louper non plus : la soupe au chaudron à faire cuire en plein air. Il n’y a pas à dire, les produits de la ferme, c’est incomparable.
Pour plus d’infos : www.unlitaupre.fr

4. La Ferme de Bel (près de Lorient, Morbihan)

A la belle saison, on donne le biberon aux veaux; à l’automne, on cueille les champignons… L’exploitation, dotée d’un gîte 3 épis, compte une cinquantaine de vaches. Notre conseil : régler sa montre à 10h00 si vos petits-enfants souhaitent les conduire, bâton la main, jusqu’au pré. Voilà des loisirs et des ateliers plutôt originaux pour vos prochaines vacances, n’est-ce pas ?
Pour plus d’infos : www.gite-pluvigner.fr

5. La Ferme des Anneaux (près de Lille, Nord)

La halte idéale pour cueillir les fruits rouges en saison et faire le plein de produits laitiers fabriqués sur place ou de douceurs maison (dont des gaufres réputées!). Pour leur ouvrir l’appétit, vous accompagnerez vos petits-enfants pour une visite d’1h30 de la laiterie jusqu’à l’étable, suivis de près par canards et poules jusque dans les ateliers. Pensez à venir avec une glacière, car les maîtres des lieux confectionnent aussi de savoureux sorbets à rapporter à la maison !
Pour plus d’infos : www.lafermedesanneaux.com

6. La Métairie basse (près de Montpellier, Hérault)

Parmi les fermes à visiter, celle-ci est bien la plus originale dans notre sélection. En effet, il s’agit d’une ferme castanéicole (spécialisée dans la culture des châtaignes, noix et marrons). Bain de nature assuré, donc, assorti de deux jolies chambres d’hôtes et de deux gîtes ruraux très bucoliques. A proximité, la ferme chevrière d’Albine assure la dose quotidienne de câlins animaliers. A réserver aux petits-enfants sages et déjà « un peu grands », pour préserver le calme des lieux.
Pour plus d’infos : www.metairie-basse.com/index.html

7. La Ferme du Pré fleuri (près de Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme)

Votre seule mission avant de partir : mettre tout le monde d’accord sur le choix de la roulotte dans laquelle vous dormirez. Tradition d’attelage familiale oblige, c’est bel et bien dans l’une d’elles que vous récupèrerez de vos journées passées à vous occuper des chevaux de trait, caresser les lapins et courser les gallinacées. Pensez-y en réservant : la roulotte Circus est la plus spacieuse. Et si vous êtes plus de 4, sachez que le domaine dispose aussi de chambres d’hôtes et gîtes.
Pour plus d’infos : www.fermeduprefleuri.com

8. Le Chaudron magique (près d’Agen, Lot-et-Garonne)

Le rêve pour ceux de vos petits-enfants qui aiment faire « tout seul » : cuire leur propre pain, prendre un agneau dans les bras ou enlacer une chèvre angora. La visite de la ferme pédagogique permet aussi de réviser ses classiques côté basse-cour et de découvrir de rares espèces de canards. Ne pas repartir sans un détour par la boutique, où l’on trouve comme souvenirs bonnets, mitaines et plaids en mohair « maison»!
Pour plus d’infos : www.chaudronmagique.fr

9. La Ferme de Saint-Thibault (aux portes de Paris, dans la Seine-et-Marne)

Si vous êtes à la recherche d’un cadre champêtre où emmener vos Petits-Enfants, et pour profiter de loisirs pédagogiques et d’ateliers, la Ferme de Saint-Thibault est lieu idéal pour vous. Aux portes de Paris, vous pourrez y admirer la vie des animaux et notamment comment se déroule la traite des vaches. Et puis, vous ne repartirez certainement pas les mains vides car cela sera l’occasion de goûter à tous les bons produits locaux.
Pour plus d’infos : www.ferme-de-saint-thibault.fr/visiter-la-ferme/

Alors si vous avez envie de nature, d’une visite pédagogique, d’idées d’activités, ou tout simplement envie de faire découvrir à vos Petits-Enfants, les joies de la nature, des animaux en liberté etc… vous avez sous la mains de belles idées de fermes à visiter ! Que vous soyez en province où même à Paris, il y en aura pour tous les goûts. Donc si vous êtes avides de découverte, et que vous ne savez quoi faire pendant les vacances, voilà des loisirs qui devraient faire mouche auprès de toute votre famille.

Alors, quelles sont les fermes à visiter qui vous inspirent le plus ?

En tant que grand-parent, c’est quasiment un devoir que d’initier vos petit-enfants à la terre, eux qui ne l’approchent le plus souvent qu’à travers les nids de poule de la cour de récré. Grand-Mercredi vous propose 5 idées pour les mettre « d’humeur humus ».

1. A hauteur d’enfant
Initiez-les à l’art subtil et – parfois – gratifiant du jardinage en vous mettant à leur hauteur – la clé pour qu’ils se sentent vraiment concernés, et accessoirement votre dos vous en saura gré – : investissez dans une table potagère sur pied. Choisissez avec eux ce que vous y sèmerez. Mention spéciale aux radis, faciles (même s’ils n’en raffolent pas !). Si vous sélectionnez bien vos semis et que vous n’avez pas une épaisse moquette beige au sol, vous pouvez même pratiquer à l’intérieur.

Age : dès 3 ans
Matériel : un carré potager sur pied, en bois naturel non traité si possible pour déguster l’esprit léger les fruits (et légumes) de vos récoltes.
Degré de souvenir : l’inégalable goût du « c’est moi qui l’ai fait »

potager

2. Le B.A-BA
Avant de plonger main dans la main dans la terre, commencez par le commencement : la théorie. Avec ces livres bien castés, vous devriez pouvoir intéresser les petits comme les plus grands. Objectif : leur donner envie de passer à la pratique, forts de leur savoir tout neuf. Votre atout : on gage que vous serez bien meilleurs sur le sujet que leurs parents, qui prennent peu le temps de regarder pousser la nature (nous compatissons sans juger…).

A partir de 5 ans : Le livre de mon jardin au naturel. Accessible, foisonnant, concret, ce petit manuel est parfaitement adapté aux enfants – ils y apprendront comment faire un ‘lombri-compost’ (vous serez ravis) et vous même y puiserez des infos insoupçonnées.
Prix :
16,95 €

livre jardinage

Plus ludique et délicieusement illustré, le récent Le grand livre de jardinage des enfants chez l’éditeur Thierry Magnier
Prix : 21,50 €

le grand livre de jardinage

Pour les ados : Hyacinthe et Rose, de François Morel avec les splendides illustrations-peintures de Martin Jarrie. François Morel se souvient de ses grand-parents qui aimaient tant leur jardin. Et il le raconte bien. Un livre très poétique et pas du tout pratiquo-pratique. Mais on compte sur vous pour trouver une transition jusqu’à la terre. La simple envie d’admirer un « jardin de curé » après la lecture peut-être ?
Prix : 31€ (livre très grand format)

3. Initiatique
Les toujours recommandables fermes de Gally proposent des ateliers de jardinage pour les enfants. On patouille, on met les mains dans la terre et on repart avec sa plantation. Vous pourrez aussi en profiter pour caresser les animaux en liberté (aucun danger) dont des mignonnes petites chèvres naines et faire goûter vos petits à l’ombre du ‘parcours des insectes’. (il ne faudrait pas les rendre aux parents avec une insolation).

Prix : Entrée : un peu plus de 3 € + prix de l’atelier (idem). Attention, places limitées et vente sur place uniquement. Se renseigner directement auprès des fermes pour vérifier les horaires
Age : dès 3 ans
Où : ferme de Sartrouville (01 61 04 19 54) et ferme de Saint Cyr (01 30 14 60 60)

4. Inspirant : Tistou les pouces verts
Pas sûr que le charmant Tistou figure encore sur les programmes scolaires. Empêchez-le de sombrer dans l’oubli et lisez-le ou faites-le lire, selon les âges, à votre fraîche descendance qui découvrira le pouvoir des fleurs (et de la bienveillance) à travers les aventures du délicat héros. Et vous, vous serez projetés 20 à 30 ans en arrière, lorsque vos propres enfants l’étudiaient (et trouvaient cette histoire bizarre…)

Dès 4/5 ans en lecture du soir (on sait bien que vous les aurez plusieurs jours d’affilée pour les vacances), lecture autonome dès 6-7 ans (avec quelques explications peut-être)

5. Exemple royal
Faites-leur découvrir le mythique Potager du roi à Versailles qui, en dehors du lieu qui vaut la visite à lui seul, propose un très riche programme tout au long de l’année. Histoire de s’initier au potager par le haut en leur prouvant que la terre, c’est très noble.

En pratique : cliquez ici
Age et tarif : selon les activités qui vous tentent ! (voir le programme très riche)

Fête de la musique ou pas, hors de question de les jucher sur vos épaules pour assister à un concert de rue dans des vapeurs de houblon. Pour partager sans fausse note une expérience musicale enrichissante avec vos petits-enfants, il existe des méthodes bien plus douces, dont vous pouvez leur faire profiter en mélomane avertie. Voici les 5 plus sympas, que Grand-Mercredi a flairées pour vous.


UN ATELIER GRATUIT : La Fnac n’a jamais rien eu contre l’idée d’éveiller le sens du rythme chez vos apprentis musiciens.Pour preuve : ces ateliers gratuits organisés à Paris, Lyon, Marseille, Metz, Nice, Toulouse, Strasbourg…pour les 4-6 ans ou 7-12 ans, les premiers s’essayant à la fabrication d’un tambour, les autres applaudissant un magicien ayant plus d’une note dans son chapeau. Inscription gratuite ICI

UNE SORTIE : Toutes les salles de spectacle de France et de Navarre incluent dans leur programmation des concerts familiaux, certains participatifs, où les grand-mères sont naturellement les bienvenues. Exemples :
– les goûters-concerts de La Pochette Musicale ou les Dimanches en famille de la Philharmonie à Paris,
– les Happy Days à l’Opéra de Lille,
– les Concerts Familles de l’Orchestre national des Pays de la Loire à Nantes et Angers,
– les concerts Babyproms pour les tout-petits de l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg,
– les Brunchs Swing du Radiant-Bellevue à Lyon,
– les Concerts du dimanche de la Halle aux grains à Toulouse,
– les Contes musicaux de l’Auditorium de Bordeaux 
– ou ceux du Théâtre l’Archange à Marseille.
Et bien d’autres encore…. Surveillez les programmes et réservez vos places directement auprès des salles concernées ou en faisant appel à notre service Allo Grand-Mercredi.

UN EVENEMENT : Les kiosques en fête portent bien leur nom, surtout quand ils accueillent pendant 6 mois balades sonores, concerts participatifs autour d’un piano, cabarets d’improvisation et récitals de musiques de films! Et comme les animations se déroulent dans la plupart des squares et jardins de la capitale, on peut à la fois dégourdir ses jambes et ses oreilles (dès 4 ans). Jusqu’au 31 décembre. Tout le programme ICI

UNE APPLI : Conçue par la célèbre maison de disque Naïve pour les 3-6 ans, Didadoo initie à la musique, évoquant sons, rythmes, notes et instruments en usant d’un ravissant bestiaire où par exemple les oiseaux volent sur les portées. Une souris verte, elle, sert de guide malicieux. A télécharger sur AppStore et Android. 3,99€.

UN LIVRE-CD : « Mes plus belles musiques classiques pour les petits » (2-6 ans, éd. Gallimard. 16,90€) réunit en un coffret un livre et un disque. Le premier use de chaque double-page pour expliquer en un dessin et quelques mots simples l’air qui passe à l’écoute; le second compile des mélodies de 1 à 7 minutes maxi, où une berceuse de Fauré nargue de tendresse la fougue d’une Carmen tempétueuse. Le tout orchestré par une maison des plus recommandables : Radio Classique.

Figurez-vous que la fameuse Arlette Gruss, reine du dressage de chevaux, ouvre les portes de sa ménagerie à de nouveaux animaux (zèbres, chameaux, ragondins, perroquets, otaries, chameaux…) dans son nouveau spectacle inédit tout simplement intitulé « Le Cirque ». La billetterie vient d’ouvrir et la tournée commence tout juste. Elle dure jusqu’à l’été et s’achèvera à Paris en novembre. On ne saurait trop vous recommander de réserver vos places ici pour faire sensation auprès de vos plus fidèles admirateurs: vos petits-enfants.

Et si on parlait solidarité ? Loin de nous l’idée vous transformer en grand-mère plombante. Oui, oui, laissez donc vos petits-enfants baigner dans autant de légèreté que possible. Mais ca n’est pas incompatible avec le fait de les sensibiliser aux ‘autres’. La preuve avec cet agenda solidaire où B-A rime avec plaisir.

1. Dans toute la France
Donner sa voix
C’est une belle expérience à vivre ensemble et un moyen de leur montrer que donner de son temps pour les autres peut se faire de mille manières. En l’occurrence, votre voix mûre et sa voix fraîche unies dans un même but : enregistrer le texte d’un livre à l’usage des personnes malvoyantes, pour alimenter la grande bibliothèque ‘sonore’ créée par l’Association des donneurs de voix. Les pré-requis sont simples : lire sans accent et avec clarté, et être à l’aise avec un ordinateur (vous leur direz merci). Vous pourrez proposer d’enregistrer à 2 voix des titres relativement courts à l’usage d’autres jeunes.
Site Internet: http://www.advbs.fr/index.php/bibliotheques-sonores/donneurs-de-voix/devenir-donneur-de-voix
Il existe des antennes de ‘bibliothèques sonores’ partout en France

2. Un peu partout en France
Serré sans sucre ou allongé… mais avec du cœur
Si les aînés de vos petits-enfants approchent, traversent, voir sortent (hourra) de l’adolescence, bref, s’ils sont en âge de boire du café, initiez-les à la solidarité du quotidien faite de petits gestes, avec le ‘café suspendu’. C’est déjà, en soi, un joli acte initiatique de les emmener boire un café dans un Café, comme ça, en tête à tête, comme les presque-adultes qu’ils sont ; mais c’est encore mieux de leur faire découvrir au passage cette tradition italienne qui essaime en France : vous prenez un café, vous en réglez 2. Le second, ‘suspendu’, sera servi à celui ou celle, étudiant fauché, chômeur, marginal… qui a envie d’un peu de chaleur et pas les moyens sur l’instant. Puisse ce petit geste donner le ‘la’ de l’adulte qu’il sera.
Prix: Très différent selon que vous êtes à Paris où ailleurs !

Et vos (si grands) petits-enfants peuvent aussi rejoindre l’association du café-suspendu.
Plus d’info : http://www.cafe-suspendu.com

Vous aimerez aussi...