Archives des sortie - Grand-Mercredi

Article

10 endroits à montrer à vos Petits-Enfants

Voir ce que les autres ne voient pas : en voilà une belle idée ! Si ce n’est que, pour celle-ci, les talons sont proscrits. Une occasion en or de déléguer au Grand-Père le soin de partir à l’aventure avec vos petits-enfants. Parisiens de souche ou cousins de province : tous sont déjà montés au moins une fois en haut de la Tour Eiffel avec leurs parents.

Epatez-les plutôt, cette fois, en leur ouvrant la porte des coulisses. Après une visite du bunker souterrain du Champ-de-Mars, gardé secret des décennies et jadis dédié à l’envoi des télégraphes militaires, vous passerez devant la foule agglutinée au pied du pilier Est pour rejoindre un discret portillon conduisant tout droit à la salle des machines. Un passage secret derrière lequel se cachent les vérins rouges et jaunes des fameux ascenseurs de la Dame de fer, dont les mouvements ont, sur les petits, un pouvoir quasi-hypnotique! Re-doublage de queue pour grimper au 2e étage. Re-passage secret (seule la guide a la clé!) et là, vue magique en tout petit comité sur Paris depuis…le toit du restaurant Le Jules Verne. Personne, avant vous, ne leur avait fait ce coup là !

Dès 5 ans. Plusieurs visites par semaine (durée : 1h30). 25€/enfant, 29€/adulte. Renseignements et réservations (au moins 1 semaine en avance) sur www.cultival.fr ou au 0 825 05 44 05.

Notre conseil : s’y rendre en métro (Bir-Hakeim), surtout entre le 10 juillet et le 10 août, en raison de l’Euro 2016 dont la fan zone sera installée au Champ-de-Mars.

 

Bouton inscription lettre de Grand-Mercredi

 

L’histoire que vos Petits-Enfants et vous allez adorer.

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz.

Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le monde des ancêtres, où il se lie d’amitié avec le sympathique arnaqueur Hector. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révélera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…
COCO est réalisé par Lee Unkrich (Toy Story 3), coréalisé par Adrian Molina (Monstres Academy) et produit par Darla K. Anderson (Toy Story 3).

 

Les Informations pratiques dont vous pourriez avoir besoin :
– Le film est conseillé à partir de 6 ans, mais il peut convenir pour des Enfants un peu plus jeunes aussi (à partir de 5 ans).
– Il dure 1H40 pile poil.
– La musique est joyeuse et entraînante, retenez les paroles pour les chanter avec vos Petits-Enfants dès la sortie !
– Vous pouvez emmener le Grand-Père, les Parents et les Petits-Enfants car toute la famille va adorer.

L’astuce de Grand-Mercredi :
Attendez vous à avoir un tas de questions de la part de vos Petits-Enfants sur l’histoire de votre famille !
Et prévenez le père Noël, vous risquez d’avoir des Petits-Enfants qui demandent une guitare pour Noel.

L’avis de Grand-Mercredi :
Ce film est plus qu’une histoire, c’est un devoir de Grands-Parents que de le montrer à ses Petits-Enfants.
Réservez votre place de cinéma avec nos équipes d’Allo Grand-Mercredi, choisissez votre date et nous nous occupons du reste !

Certaines Grand-Mères ont eu la gentillesse de donner leur avis sur le film, un grand merci à elles !

Le tricotin et le point mousse, elle a donné. Vous aussi. Croyez-moi, il est temps de mettre le turbo du côté de la pédale si vous nourrissez pour votre petite-fille le rêve d’une carrière dans la haute-couture (très pratique le jour où vous aurez besoin d’une veste « imitation » Chanel). Ou si, tout simplement, vous souriez d’aise à la simple idée qu’elle sache repriser, un jour aussi, les chaussettes de son amoureux grâce à vous (mais charge à son père de lui montrer comment on noue une cravate).
Je ne vous recommanderai donc jamais assez de faire un crochet par la légendaire maison Sajou, dont la façade orange et bleu reste le repaire des couturières d’hier et d’aujourd’hui. Le samedi matin, entre les bobines et les cartons à fil, les patrons, coupons et galons, huit machines à coudre attendent que des doigts délicats les apprivoisent. En douceur, pas à pas, votre petite-fille prendra le temps d’apprendre, sans se refuser la pause de mi-parcours, le thé et les biscuits qui vont avec (ne cherchez pas les bonbecs, j’ai déjà demandé: il n’y en a pas !). Et si l’engin ne lui donne pas trop de fil à retordre, alors cap sur le cours « débutant », au cours duquel on fabrique sa petite pochette à rapporter chez soi. Comme un trousseau de jeune mariée…mais cousu à quatre mains !
47, rue du Caire (IIème). Tél.: 01 42 33 42 66.
Métros Sentier (3 min à pied) ou Réaumur-Sébastopol (5 min), parking Réaumur-Saint-Denis (1 min).
Ouvert du mar au sam de 10h à 19h. Rés. par téléphone ou sur www.sajou.fr
35€/pers. le cours de 2 heures

 

Bonus gourmand
En sortant, le bec sucré que je suis vous recommande une halte à L’Atelier de l’éclair (16, rue Bachaumont, 6 min) pour rapporter le dessert à la maison. Caramel au beurre salé, citron, passion, vanille…: les éclairs font ici des étincelles et existent même en format « géant » (30 cm) à partager en famille.

En attendant Grand-Mercredi près de chez vous
Et pour toutes celles qui « piquent » loin de Paris avec leur petite-fille, sachez que le site marchand de Sajou propose, entre autres fournitures irrésistibles, un fabuleux kit de couture pour jeunes filles présenté dans une boîte cartonnée aux couleurs de la maison, renfermant sur deux étages tout le parfait petit nécessaire de l’apprentie-couturière (ciseaux, dé à coudre, épingles, aiguilles, cocons de fil…)
Un cadeau pour la vie ! www.sajou.fr
Prix: 60€ + 8,35€ de frais de port. Paiement sécurisé.

 

Si vous souhaitez réaliser des vêtements pour vos petits-enfants, voici le livre de référence: Nouveaux intemporels pour enfants : Modèles et patrons de 2 à 10 ans

Il fait beau, il fait chaud : Grand-Mercredi déclare la saison des glaces officiellement ouverte !

Question : comment éduquer le palais de vos petit-enfants (mission à plein temps que l’on vous confie) tout en innovant un peu ? Réponse : en leur prouvant qu’il y a une vie après Berthillon et Häagen Dazs. Voici donc notre sélection de 6 très bons glaciers parisiens.

Glace médaillée
C’est LA glace qui fait parler d’elle en ce moment dans le petit milieu de la gastronomie. A l’origine : deux amis, Emmanuel Ryon, artisan glacier sacré « Meilleur Ouvrier de France » et Olivier Ménard, pâtissier haut gradé passé par Pierre Hermé. Boutique avec labo au sous-sol, glaces de compétition. Que du bon.
En plein Marais pour se balader à pied sans les voitures le week-end.

Pour faire simple
15, rue Sainte Croix de la Bretonnerie (IVe)
Plus d’info, cliquez ici
Tél.: 01 49 96 98 33

Glaces très « bio-nnes »
Bio et bons, les frozen yogurts des 2 Vaches – le restaurant de déjeuner façon cafétéria cosy et jolie, de la marque éponyme qui fait des yaourts – sont faciles à manger dans leur petit pot, légers, pas sucrés. Ils se couvrent de toppings sains à base de fruits, de céréales… ou de billes au chocolat Valhrona. Pour leur en mettre plein les mirettes, prévoyez d’y déjeuner à l’étage inférieur autour du très rigolo tapis roulant sur lequel circulent petits burgers, croques, plats du jour et salades fraîches. Cela vous évitera la corvée de McDo et votre éthique alimentaire sera sauve.

Pour faire simple
Restaurant Aux 2 vaches
17 bis, boulevard Haussmann (IXe).
Tél.: 01 44 35 26 42.
Plus d’info, cliquez ici

Glaces historiques
José Martinez, glacier à Montreuil, est une institution locale. On se presse devant ses deux camions de génération en génération. Du coup, la mairie lui a même demandé d’en ouvrir un troisième. On y trouve 25 parfums faits maison avec du bon lait entier et de la purée de fruits ! On peut même, en saison, manger des glaces à la pêche de Montreuil, qui proviennent des magnifiques « mûrs à pêche » locaux. Allez vous y promener, glace au vent, ils font partie d’un site de 30 hectares… au cœur de la ville.

Pour faire simple
Place Jean-Jaurès à Montreuil ou
Plus d’info, cliquez ici

Glaces japonaises
Le délicieux salon de thé Toraya a rouvert ses portes après travaux. On peut y déguster des glaces subtiles et délicieusement « exotiques », typiques de la gastronomie japonaises. Sésame noir, thé vert matcha, haricot rouge… Délicieuse plongée pour éveiller les jeunes palais à d’autres saveurs que fraise-choco, pendant que vous profiterez du raffinement particulier de ce salon de thé.

Pour faire simple
10, rue Saint-Florentin (Ier).
Tél. : 01 42 60 13 00
Plus d’info, cliquez ici

Glaces italiennes
Stratégiquement situé en plein Marais, Pozzetto attire de longues files de gourmands dès les premiers rayons de soleil. Et pour cause, ses 12 parfums artisanaux onctueux généreusement servis à la spatule (la boule est proscrite) font fondre même les plus frileux (gianduja, pistacchio, fiordilatte).

Pour faire simple
39, rue du Roi-de-Sicile (IVe)
Tél. : 01 42 77 08 64

Glaces familiales
Le très recommandable chocolatier « A la Mère de famille » propose aussi… des glaces. Ce qui est tout à fait de saison, convenons-en (bien que le chocolat, d’après nous, se déguste sans modération toute l’année lorsqu’il est de qualité). Classiques et maîtrisées, les glaces de cette illustre maison sont parfaitement délicieuses. Très bon cornet aussi !

Pour faire simple
Neuf boutiques parisiennes. Trouvez la plus proche de chez vous
Plus d’info, cliquez ici

Leur baby-sitter s’était gardé la Tour Eiffel et leur oncle d’Amérique l’Empire State Building. A priori, donc, tout était bordé : vous aviez échappé avec brio à l’expédition ascensionnelle, au brushing coiffé-décoiffé, aux touristes agglutinés comme des grappes de muscat. Mauvaise pioche !
Il reste un must. Celui qui vous avait donné des sueurs froides le jour de votre permis de conduire mais qui, quarante ans plus tard, fait friser l’œil bionique de votre descendance en mal d’altitude : L’Arc de Triomphe.

Pas de panique !

D’abord, dans ce tunnel en pente douce qui mène au Graal, poussettes et trottinettes ne se connaissent aucun ennemi. Mieux : dans les cahutes du parvis, situé pile au-dessus des caisses, on vous les garde gracieusement (les engins, pas les enfants).

Bonus n°1 : transe des Japonaises en Vuitton face à l’irrésistible beauté de la marmaille = ego flatté = grand sourire = lèvres repulpées. Ensuite, il y a cet ascenseur en demi-lune creusé à même la pierre et qui grimpe jusqu’au 1er étage à la vitesse du vaisseau de Goldorak (attention : obligation de lever le nez de ses chaussures à scratches pour profiter du spectacle par le toit vitré).

Bonus n°2 : arrivé dans la partie musée, rien à retenir sinon trois dates écrites en (très) gros. Et, au sommet, un Paris version panoramique comme ils ne l’ont jamais vu. Les douze avenues et tous les grands monuments d’un seul coup.

Bonus n°3 : vous ne leur avez pas décroché la lune, mais vous leur avez offert l’Etoile. Et toc, les parents !

 

Entrée par le Passage du Souvenir, tout en haut de l’avenue des Champs-Elysées (VIIIe), au niveau du n° 156, pile en face de l’escalator du métro. RER Charles de Gaulle-Etoile. Bus : 22, 30, 31, 43, 52, 73, 92. Pour la petite faim à la sortie : Hippopotamus du 46 avenue de Wagram, en ligne droite depuis l’Etoile (12 minutes de marche) ou bus 31 (1 station).
Prix : gratuit pour les – de 18 ans. Entre 6 et 9,50€/ adulte

Et pour continuer la visite de la ville de Paris en images, Grand-Mercredi vous suggère ce livre :
En route pour la tour Eiffel (14€)

On ne vous apprendra rien : ce petit paradis du Grand Ouest est célèbre pour plein d’autres choses que son édit et ses petits LU. En y faisant halte, Grand-Mercredi y a vu, en plus des machines de l’île (un incontournable) cinq bonnes raisons d’y musarder avec ses petits-enfants ou d’inviter vos amies parisiennes à venir passer un week-end avec leur tribu.

– Les P’tits Ateliers. A deux pas de la place Graslin, une boutique-atelier bruisse de l’imaginaire galopant des enfants de 18 mois à 12 ans. Dans ce paradis du loisir créatif, on fabrique ici en 1, 2 ou 3 heures des fanions pleins de gommettes, une baguette de sorcier, de la déco de table en origami, un masque vénitien… (le petit préféré de Grand-Mercredi : le cours de couture !). Les thèmes se veulent plus originaux qu’ailleurs…et pas irréalisables !
8, rue Voltaire. Tél. : 09 72 47 92 00 . Atelier à partir de 15€, à réserver sur www.les-petits-ateliers.fr ou par téléphone.

– Le Planétarium. La scéance bout’chou de 45 minutes (pour 3€ seulement) spécialement dédiée aux 4 à 6 ans, est à faire main dans la main avec les plus petits de votre tribu. Et pour les plus grands, inscrivez-les pour 1h de découverte du monde de Jules Verne, un mix de sciences et de littérature, nous a-t-on raconté.
8, rue des Acadiens. Attention : fermé le samedi. Programme sur www.nantes.fr/le-planetarium Réservation conseillée au 02 40 73 99 23.

– Quand soufflent les contes. Deux à trois fois par mois, la troupe de La Plume d’Or convie ses plus jeunes fans (0-3 ans) à venir écouter des histoires qui ne sont ni lues, ni racontées, juste soufflées. Pas besoin de livre, pas besoin d’objets. Les mains suffisent à transformer les mots en comptines, jeux de doigts et berceuses. Le bon point, c’est qu’on peut venir à trois par famille.
Au Pôle associatif Sully. 7, rue Henri Cochard. Prochaine séance le 14 et 21 janvier. Réservation uniquement par mail : en cliquant ici et le programme par ici.

On a fait un grand tour de Nantes, mais nous sommes sûrement passés à côté d’une bonne adresse.
N’hésitez pas à nous écrire à courrier@grand-mercredi.com si c’était le cas !
A bientôt.

Invitez vos amies Nantaises

Il est temps de leur dire la vérité : la capitale des Gaules vue dans Astérix existe aussi en vrai ! La preuve à travers les 5 étapes originales d’un parcours allant « du sous-sol au plafond », entre virées nature et festin « calor-historique » !

– Le tube « modes doux ». On y a repéré des grand-mères qui, pour s’éviter un trop grand et monotone détour en ville, se faufilaient dans ce tunnel en partie réservé aux piétons. 10 mètres de large, ça en fait de la place pour les poussettes et les tricycles ! Mais les enfants l’adorent aussi pour son décor psychédélique : l’après-midi (à partir de 14h le week-end, 16h en semaine), ses murs et son plafond revêtent leur habits de lumière(s) grâce à la projection de formes multicolores et animées. Attention à bien garder sa droite…même le nez en l’air…! De l’avenue Birmingham (4e) au pont de Lattre de Tassigny (1er).

– Les ateliers du Musée des Confluences. De saison en saison, un programme de haut vol fait de l’oeil à tous ceux qui rêvent d’en savoir plus sur les animaux, la diversité des terres ou les inventions géniales. Spéciale dédicace à l’atelier des « Petits explorateurs » (à faire avec vous, dès 4 ans) au cours duquel vos petits-enfants pourront approcher de près un renard, un col vert, un lapin et même un ours blanc…tous naturalisés. Et si les aînés de la troupe vous accompagnent (8-12 ans), ne pas hésiter à les inscrire à l’atelier de la Big Bang Machine où, tels des mécanos, ils feront l’expérience du voyage dans le temps. 86, quai Perrache (2e). Tél.: 04 28 38 11 90. Atelier : 6€ sur inscription pour les grands (pensez à réserver!), gratuit pour les petits.

– La Fête du livre jeunesse. Vous pouvez d’ores et déjà cocher la date sur votre agenda! Outre une occasion unique de rafraîchir la bibliothèque de vos petits-enfants, la dix-septième édition de ce rendez-vous littéraire sera marquée par plusieurs temps forts. Tout le programme des animations sur www.fetedulivre.villeurbanne.fr

– Unique en série. A la fois boutique, bureau de style et atelier, ce lieu ultra-lumineux est le temple de la sérigraphie (réponse toute faite pour vos petits-enfants : sérigraphie = nom savant donné à l’impression sur matières naturelles type tissu, bois, papier…). Le mercredi et le samedi matin, des séances découvertes de 2h permettent aux plus curieux (dès 7 ans) d’imaginer l’un des motifs issus de la collection de l’atelier et de l’imprimer sur une toile. Fierté garantie à la sortie ! 41, rue Burdeau (1er). Tél. : 04 72 27 82 17. Atelier : 45€/enfant (pensez à réserver!).

On a fait un paquet de kilomètres dans Lyon, mais sans doute sommes-nous passés à côté de certains de ses nombreux attraits. Si c’était le cas, n’hésitez pas à nous écrire sur courrier@grand-mercredi.com

Invitez vos amies lyonnaises

Vous l’adorez. Longtemps, il vous a même servi de marque-page. Pourtant, c’est un fait: le portrait de vos petits-enfants looké photo de classe et estampillé « Meilleurs Voeux 2015 » n’est plus au goût de la saison. Qui plus est, leur sourire aux petites quenottes jadis disparues s’est depuis ragaillardi.
Le moment est donc tout indiqué pour vous faufiler avec eux derrière le rideau du seul et unique Photomaton japonais de la capitale (« purikura », comme on dit au Pays du Soleil levant). Face à lui, autant dire que les cabines standards exposées aux courants d’air du métro ne font pas le poids !
A l’abri d’un rideau flashy, on pose ici en toute liberté. Pour rigoler, pour dire « je t’aime », pour serrer dans ses bras ou faire des oreilles de lapin à son aïeule. Hilare et hirsute, on s’empresse alors de personnaliser ses clichés sur un écran tactile; et c’est à celui/celle qui y ajoutera le plus de coeurs, d’étoiles pailletées ou de mots doux.

Emotions garanties 100% exotiques. Avouez que, dans l’agenda de vos vacances et pour vous faire patienter jusqu’à leur arrivée à la gare cet été, ça a déjà plus d’allure. Non ?

9, rue Primo Lévi (XIIIe).
Tél.: 01 45 83 70 66.
Ouvert tous les jours (mar-sam de 10h30 à 20h, dim & lun de 14h à 20h).
Métro Bibliothèque François Mitterrand (ligne 14 et RER C, 5 min à pied), parking les Grands Moulins
31, rue Thomas Mann (3 min à pied).

Prix : 8€ la planche (prévoir 4 pièces de 2€ pour l’appareil). Pour gagner du temps, choisir le mode « prédéfini », qui détermine d’emblée le thème des poses

Bonus gourmand
Chez Factory&Co, les burgers et les bagels sont sur-mesure, les frites en forme de tortillons et les recettes de cheesecake innombrables. Installer sa tribu au comptoir, pour que le spectacle soit complet. Et trinquer au ministère des Finances voisin, « là où papa et maman payent leurs impôts ».
23, cour Saint-Emilion (XIIe). 11 min à pied en traversant la Seine par le pont de Tolbiac.

En attendant Grand-Mercredi près de chez vous
Et pour toutes celles qui ne vivent pas à Paris mais adoreraient emporter avec elles un petit bout d’eux dans un style décalé, optez illico pour l’accessoire que même leurs parents vous envieront : un appareil photo qui prend jusqu’à 9 photos d’un coup pour obtenir un effet super graphique. Argentique et sans réglages, il n’a qu’un seul bouton : le déclencheur. Tout doré, l’engin s’appelle Pop 9 Gold (de la marque Lomo) et s’achète ici pour 44,90€ (transaction sécurisée; frais de port inclus).

appareil photos

 

Inscription à la lettre de Granny

 

Un ouragan de joie de vivre et de sensibilité, ça vous dit ? Alors rendez-vous mercredi dans le cinéma le plus proche de chez vous pour voir « Et les mistral gagnants », un film dans lequel se dessinent – entre éclats de rire et émotions – le portrait de 5 jeunes enfants malades mais à l’optimisme désarmant. A travers leur histoire, c’est à la fois l’insouciance et la lucidité qui viennent se mêler à la candeur.

Préparez vos zygomatiques…et aussi un peu vos mouchoirs, pour cette très belle leçon de vie qui remet les idées en place à chacun…même celles de vos petits-enfants (dès 8 ans).

Avis aux Grand-Mères en mal de soleil et d’alizées : le traditionnel film Disney de cette fin d’année sent bon le monoï et le sable chaud. Aussi à l’aise sous les palmiers du Pacifique sud que sur l’eau, une jeune fille se met en tête de partir à la recherche d’une île mystérieuse. Aventure oblige, on imagine que cette épopée ne sera pas de tout repos…

Durée : 1h30. Dès 5 ans.

Sans mauvais jeu de mots, on a trouvé le mouton à 5 pattes. L’escapade simple à faire, qui plaît à ceux qui marchent à peine comme à ceux qui traînent des pieds (les ados, au hasard), où chacun respire le grand air et où le décor se prête parfaitement aux photos de famille. Bienvenue dans les fermes les plus chouettes de France !
PS/ certaines peuvent même vous garder pour la nuit.

1. La Ferme Saint-Joseph (près de Dieppe, Normandie) 
Les stars, ici, ce sont les chèvres. Et, quand ils naissent, leurs chevreaux. Les soins, la traite, la fabrication du fromage bio…: les enfants peuvent vivre à fond la vie d’éleveur, tout comme passer du temps avec les cochons, les poules, les lapins. Le plus drôle ? Pousser la porte de l’ancien four à pain le soir venu pour se glisser sous la couette, la bâtisse ayant été aménagée en gîte familial.
http://www.ferme-saint-joseph.com

2. Chez Pépé Nicolas (à 2h de Chambéry, Savoie)
Il va falloir s’y faire : dans les alpages, les animaux vivent en liberté. Que vos petits-enfants ne s’étonnent pas, donc, si pintades et canards s’approchent à l’heure de votre déjeuner en terrasse. Après les activités au potager, la balade à dos d’âne et la visite de la laiterie, économiser ses forces pour traire les vaches ! Testée et approuvée elle aussi : …la sculpture sur bouse de vache…!
http://www.chezpepenicolas.com

3. La Ferme des Champeaux (près de Limoges, Haute-Vienne)
Apprenez à vos petits-enfants un nouveau mot : le « glamping » (camping glamour). Inutile de sortir la tente : un très confortable bivouac en bois avec couettes moelleuses et lits-cabanes n’attend plus que vos apprentis fermiers pour monter à cheval, faire les moissons « en vrai » et approcher les brebis jusque dans leur pré. Pour les oeufs coque du petit-déjeuner, direction le poulailler ! Un must à ne pas louper non plus : la soupe au chaudron à faire cuire en plein air.
www.unlitaupre.fr

4. La Ferme de Bel (près de Lorient, Morbihan)
A la belle saison, on donne le biberon aux veaux; à l’automne, on cueille les champignons… L’exploitation, dotée d’un gîte 3 épis, compte une cinquantaine de vaches. Notre conseil : régler sa montre à 10h00 si vos petits-enfants souhaitent les conduire, bâton la main, jusqu’au pré.
http://www.gite-pluvigner.fr

5. La Ferme des Anneaux (près de Lille, Nord)
La halte idéale pour cueillir les fruits rouges en saison et faire le plein de produits laitiers fabriqués sur place ou de douceurs maison (dont des gaufres réputées!). Pour leur ouvrir l’appétit, vous accompagnerez vos petits-enfants pour une visite d’1h30 de la laiterie jusqu’à l’étable, suivis de près par canards et poules. Pensez à venir avec une glacière, car les maîtres des lieux confectionnent aussi de savoureux sorbets à rapporter à la maison !
http://www.lafermedesanneaux.com

6. La Métairie basse (près de Montpellier, Hérault)
C’est un peu l’originale de notre sélection, puisqu’il s’agit d’une ferme castanéicole (spécialisée dans la culture des châtaignes, noix et marrons). Bain de nature assuré, donc, assorti de deux jolies chambres d’hôtes et de deux gîtes ruraux très bucoliques. A proximité, la ferme chevrière d’Albine assure la dose quotidienne de câlins animaliers. A réserver aux petits-enfants sages et déjà « un peu grands », pour préserver le calme des lieux.
http://www.metairie-basse.com/index.html

7. La Ferme du Pré fleuri (près de Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme)
Votre seule mission avant de partir : mettre tout le monde d’accord sur le choix de la roulotte dans laquelle vous dormirez. Tradition d’attelage familiale oblige, c’est bel et bien dans l’une d’elles que vous récupèrerez de vos journées passées à vous occuper des chevaux de trait, caresser les lapins et courser les gallinacées. Pensez-y en réservant : la roulotte Circus est la plus spacieuse. Et si vous êtes plus de 4, sachez que le domaine dispose aussi de chambres d’hôtes et gîtes.
http://www.fermeduprefleuri.com

8. Le Chaudron magique (près d’Agen, Lot-et-Garonne)
Le rêve pour ceux de vos petits-enfants qui aiment faire « tout seul » : cuire leur propre pain, prendre un agneau dans les bras ou enlacer une chèvre angora. La visite de la ferme pédagogique permet aussi de réviser ses classiques côté basse-cour et de découvrir de rares espèces de canards. Ne pas repartir sans un détour par la boutique, où l’on trouve comme souvenirs bonnets, mitaines et plaids en mohair « maison »!
http://www.chaudronmagique.fr

Une histoire qui fait voyager dans le temps et les générations, avouez que ce n’est pas commun. C’est un peu pour ça que je me suis dit que ce film allait vous plaire – ou en tout cas vous émouvoir.

Pour nous raconter cette histoire tissée autour des thèmes de la transmission et de la famille, le réalisateur franco-vietnamien Tran Anh Hung s’est inspiré d’un livre d’Alice Ferney. Audrey Tautou, Mélanie Laurent et Bérénice Béjo traversent les époques et prennent même des rides. Sortez les violons et préparez les mouchoirs !

Croyez-moi: après, vous n’aurez qu’une seule envie….Serrer fort vos petits-enfants dans les bras !

Sortie le 7 septembre. Durée : 1h55

Depuis de longues années, M. Meacham, un vieux sculpteur sur bois, régale les enfants du coin avec ses histoires sur un féroce dragon qui vivrait au plus profond de la forêt voisine. Pour sa fille Grace, garde forestière de son état, tout ceci n’est que contes à dormir debout… jusqu’au jour où elle fait connaissance avec Peter. Ce mystérieux petit garçon de 10 ans – qui dit n’avoir ni famille ni foyer – assure qu’il vit dans les bois avec un dragon géant baptisé Elliott. Et la description qu’il en fait correspond étonnamment à celui dont parle son père… Avec l’aide de la jeune Natalie – la fille de Jack, le propriétaire de la scierie -, Grace va tout mettre en oeuvre pour découvrir qui est vraiment Peter, d’où il vient, et percer le secret de son incroyable histoire…

Durée : 1h43. Dès 6 ans.

Steven Spielberg s’est inspiré du célèbre roman de Roald Dahl pour mettre en images le pouvoir magique de cet immense personnage qui, une nuit, embarque avec lui la petite Sophie. Leur mission : transformer les nuits des enfants endormis en voyages idylliques dans l’imaginaire.

Bouton inscription lettre de Grand-Mercredi

 

S’il n’y avait pas eu Scrat et son appétit immodéré pour ce gland fétiche, le monde n’en serait pas là…! La preuve avec ce cinquième opus de L’Age de glace, dans lequel Sid, Diego et les autres tentent de trouver la meilleure parade à ce joyeux bazar…!

Durée : 1h34. Dès 6 ans.

Vous aimerez aussi...