Archives des sortie - Page 2 sur 3 - Grand-Mercredi
Jardinage avec enfants

Article

5 idées pour faire aimer le jardinage à vos petits-enfants

En tant que grand-parent, c’est quasiment un devoir que d’initier vos petit-enfants à la terre, eux qui ne l’approchent le plus souvent qu’à travers les nids de poule de la cour de récré. Grand-Mercredi vous propose 5 idées pour les mettre « d’humeur humus ».

1. A hauteur d’enfant
Initiez-les à l’art subtil et – parfois – gratifiant du jardinage en vous mettant à leur hauteur – la clé pour qu’ils se sentent vraiment concernés, et accessoirement votre dos vous en saura gré – : investissez dans une table potagère sur pied. Choisissez avec eux ce que vous y sèmerez. Mention spéciale aux radis, faciles (même s’ils n’en raffolent pas !). Si vous sélectionnez bien vos semis et que vous n’avez pas une épaisse moquette beige au sol, vous pouvez même pratiquer à l’intérieur.

Age : dès 3 ans
Matériel : un carré potager sur pied, en bois naturel non traité si possible pour déguster l’esprit léger les fruits (et légumes) de vos récoltes.
Degré de souvenir : l’inégalable goût du « c’est moi qui l’ai fait »

potager

2. Le B.A-BA
Avant de plonger main dans la main dans la terre, commencez par le commencement : la théorie. Avec ces livres bien castés, vous devriez pouvoir intéresser les petits comme les plus grands. Objectif : leur donner envie de passer à la pratique, forts de leur savoir tout neuf. Votre atout : on gage que vous serez bien meilleurs sur le sujet que leurs parents, qui prennent peu le temps de regarder pousser la nature (nous compatissons sans juger…).

A partir de 5 ans : Le livre de mon jardin au naturel. Accessible, foisonnant, concret, ce petit manuel est parfaitement adapté aux enfants – ils y apprendront comment faire un ‘lombri-compost’ (vous serez ravis) et vous même y puiserez des infos insoupçonnées.
Prix :
16,95 €

livre jardinage

Plus ludique et délicieusement illustré, le récent Le grand livre de jardinage des enfants chez l’éditeur Thierry Magnier
Prix : 21,50 €

le grand livre de jardinage

Pour les ados : Hyacinthe et Rose, de François Morel avec les splendides illustrations-peintures de Martin Jarrie. François Morel se souvient de ses grand-parents qui aimaient tant leur jardin. Et il le raconte bien. Un livre très poétique et pas du tout pratiquo-pratique. Mais on compte sur vous pour trouver une transition jusqu’à la terre. La simple envie d’admirer un « jardin de curé » après la lecture peut-être ?
Prix : 31€ (livre très grand format)

3. Initiatique
Les toujours recommandables fermes de Gally proposent des ateliers de jardinage pour les enfants. On patouille, on met les mains dans la terre et on repart avec sa plantation. Vous pourrez aussi en profiter pour caresser les animaux en liberté (aucun danger) dont des mignonnes petites chèvres naines et faire goûter vos petits à l’ombre du ‘parcours des insectes’. (il ne faudrait pas les rendre aux parents avec une insolation).

Prix : Entrée : un peu plus de 3 € + prix de l’atelier (idem). Attention, places limitées et vente sur place uniquement. Se renseigner directement auprès des fermes pour vérifier les horaires
Age : dès 3 ans
Où : ferme de Sartrouville (01 61 04 19 54) et ferme de Saint Cyr (01 30 14 60 60)

4. Inspirant : Tistou les pouces verts
Pas sûr que le charmant Tistou figure encore sur les programmes scolaires. Empêchez-le de sombrer dans l’oubli et lisez-le ou faites-le lire, selon les âges, à votre fraîche descendance qui découvrira le pouvoir des fleurs (et de la bienveillance) à travers les aventures du délicat héros. Et vous, vous serez projetés 20 à 30 ans en arrière, lorsque vos propres enfants l’étudiaient (et trouvaient cette histoire bizarre…)

Dès 4/5 ans en lecture du soir (on sait bien que vous les aurez plusieurs jours d’affilée pour les vacances), lecture autonome dès 6-7 ans (avec quelques explications peut-être)

5. Exemple royal
Faites-leur découvrir le mythique Potager du roi à Versailles qui, en dehors du lieu qui vaut la visite à lui seul, propose un très riche programme tout au long de l’année. Histoire de s’initier au potager par le haut en leur prouvant que la terre, c’est très noble.

En pratique : cliquez ici
Age et tarif : selon les activités qui vous tentent ! (voir le programme très riche)

Dans « Nemo », Dory le poisson bleu avait plus d’un trou de mémoire dans ses branchies. Bien décidée à en finir avec son amnésie, elle part accompagnée de son ami le poisson clown à la recherche de ses parents. Et de l’histoire de sa famille.
Durée : 1h43. Dès 5 ans.

 

Vous entendez le bruit de leurs baskets crissant sur les parquets du musée d’Orsay, et le soupir las de ceux qui ne comprennent rien des œuvres qui les entourent ?

Oubliez ! Ce temps-là est révolu. Pour la fabuleuse exposition du Douanier Rousseau, une application a spécialement été développée à l’attention des 6-12 ans. Juste avant d’accéder au saint des saints, tendez sans hésiter à vos petits-enfants la tablette tactile que l’on vous proposera à la location, puis laissez-les avancer à leur rythme, salle après salle. Pour une fois, ils n’auront d’autre choix que celui de lever le nez de leur écran afin de répondre au quiz sur les toiles phares du parcours, afin de savoir ce que le peintre a voulu dire avec sa Bougie rose, La Basse-cour ou Le navire dans la tempête.
Bonus n°1 : ça leur donnera envie de revenir au musée.
Bonus n°2 : avec une longueur d’avance sur les parents, vous aurez marqué des points auprès de la prof d’arts plastiques !

De 6 à 12 ans. Exposition jusqu’au 17 juillet au musée d’Orsay (VIIe). Entrée gratuite pour les – 18 ans. Audioguide tactile : 5€. www.musee-orsay.fr Tablettes disponibles à l’entrée du musée.

N’oubliez pas : Allo Grand-Mercredi s’occupe de tout (réservation des billets, inscription aux ateliers…) et peut même dénicher une idée de sortie pour les plus petits.

Interactive, transgénérationnelle et ludique, l’exposition « Face au vent » a quitté Bordeaux pour la Corderie Royale de Rochefort (Charente-Maritime). Dix thèmes à « traverser » selon un parcours voulu comme un voyage, au son du zéphyr et au souffle des ventilos. Toutes les infos sur http://www.corderie-royale.com/

Jusqu’au 31 décembre 2016

Trinquer pour de vrai… avec du faux !
Rosé, kir royal ou sangria ? Même pas mal ! Et puis, le week-end se doit d’être dignement fêté. Avec de l’eau plate ou gazeuse, du sirop (de pastèque ou de cassis), des oranges en rondelle, des glaçons et de mini-verres ballons, les juniors de la tribu peuvent trinquer comme les grands. Effet d’optique garanti, qui vaut bien un petit MMS aux parents pour la blague…!

Les défier au marché monochrome
C’est jour de marché et ils traînent des pieds ? Grand-Mercredi a LA solution !
Aux abords des premiers étals, constituer deux équipes, désigner un chef de groupe (un « grand ») et les équiper d’un joli panier. A eux de le remplir de « tout rouge » (tomates, fraises, cerises…), « tout vert » (haricots, asperges, salade…), « tout jaune » (fleurs de courgettes, bananes, pamplemousse…) ou « tout orange » (abricots, oignons, poivrons…). Se retrouver au café de la place pour compter les points autour d’un sirop à l’eau.
Attention : melon et pastèque comptent double, bicolore oblige !

Leur inventer un petit restaurant
Une jolie nappe même en plastique, une vaisselle jamais vue, des serviettes pliées dans le verre, un menu chacun et un chandelier : dressée ailleurs que d’habitude (au jardin, dans le grenier, voire dans leur chambre!), cette table éphémère est déjà une fête en soi ! Alors si, en plus, vous prenez la commande en tablier et que votre moitié s’improvise sommelier en servant du soda dans des coupes à champagne miniatures, alors là…!

Inscription à la lettre de Granny

Fille de parents suroccupés, la petite Joséphine s’ennuie dans sa campagne suédoise. Hugo a le même âge qu’elle, un oncle jardinier, mais surtout le petit grain de folie qui va tout changer. Une belle histoire d’amitié au look rétro, sortie pour la première fois en 1967 au cinéma.

Dès 6 ans. Durée : 1h22.

Saison oblige, difficile d’échapper au grand air et aux vertes étendues… Ce qui est plutôt de bon augure si l’on en juge par le nombre d’événements à découvrir avec vos petits-enfants. A vos bêches…prêtes…? Partez !

Partout en France
La Fête de la Nature. Non : personne ne vous demandera d’esquisser la danse de la pluie en guise d’ode à la végétation environnante. En revanche, une balade dans les dunes près de Marignane, un tête-à-tête avec les vautours à Nîmes, la visite d’une réserve naturelle du côté d’Agen, une fête de quartier à Bordeaux ou découverte de la flore sauvage à Saint-Cloud font partie des éventualités. En tout, 700 événements de par l’Hexagone sont organisés ce mois-ci; vous trouverez donc forcément ce qu’il faut pour vos jeunes pousses.
fetedelanature.com Du 18 au 22 mai.

Ile-de-France
Le Potager des princes à Chantilly (Oise). Ce parc « animalier et animé » rassemble à la fois un jardin japonais, un labyrinthe de bambous avec allée musicale et, depuis cette année, une clairière aux jeux (toboggan etc…). Mais vos petits-enfants risquent fort d’y planter leur tente quand ils auront compris que des courses de lapins, un orchestre de poules et des démonstrations de chien de berger s’y déroulent chaque samedi et dimanche après-midi…
potagerdesprinces.com Tél.: 03 44 57 39 66.

Les Irisiades (Val d’Oise). La Fête des fleurs, des plantes et des arts du château d’Auvers-sur-Oise célèbre cette année « l’amour au jardin ». Entre sculptures monumentales et démonstrations de sculptures sur fruits et légumes, les grand-mères y piocheront des conseuls d’horticulture, là où leurs petits-enfants visiteront le château à prix réduit.
chateau-auvers.fr Tél.: 01 34 48 48 48. Les 21 et 22 mai.

Lille
La Ferme urbaine de Lille. Bonne nouvelle : la ferme urbaine de la Gare Saint-Sauveur rouvre le 27 avril ! Une occasion unique de faire profiter vos apprentis jardiniers de ce potager hors-sol géant, à condition de suivre scrupuleusement ces 3 étapes: passer au Comptoir à graines de la Gare Saint-Sauveur avant le 1er mai récupérer de petits sachets; faire germer à la maison navets boule d’or, haricots, carottes nantaises ou betteraves; revenir planter le tout entre le 13 et le 29 mai pour pouvoir dire replanter collectivement. Un bon moyen de se réconcilier avec les légumes !
Bd Jean-Baptiste Lebas. Tél.: 03 28 52 30 00.

Au cinéma
Le Potager de mon grand-père. Hommage à la nature, ce documentaire de Martin Esposito se penche sur tout le soin, la patience et l’amour mis par son grand-père dans l’entretien d’un potager aussi précieux qu’un bijou. Transmission, partage, souvenirs : un magnifique moment à partager avec les plus grands (dès 10 ans). En salle depuis le 20 avril.

Pour la maison
Le kit du jardinier. Un jardin soigné cache toujours un jardinier bien outillé. Trop petites pour tondre mais pas pour planter, les jeunes troupes qui vous accompagnent dans les allées feront presque rougir les tomates en arborant fièrement ce kit complet en bois et métal, livré avec son petit sac en tissu.

Quand Robinson fait naufrage sur une île en apparence déserte, il n’imagine pas combien il va
devoir lutter pour sa survie. Son complice Vendredi est ici rebaptisé Mardi et prend la forme d’un perroquet, qui nourrit avec lui l’espoir d’un départ lointain. Mieux qu’un dessin-animé : une drôle de fable. Dès 6 ans. Durée : 1h30

De la Philharmonie à la Cité des Sciences, le terrain de jeu est vaste pour celles qui souhaitent profiter de ce coin du XIXe avec leurs petits-enfants. Guide pratique à l’usage des plus téméraires, qui ne seront pas déçues du voyage.

Etape n°1 : se repérer. Avant de prendre le métro jusqu’à la porte de Pantin (ligne 5) ou de se garer au parking du même nom, jetez un œil à cette carte interactive, qui vous permettra d’identifier les différentes étapes de votre épopée en famille.

Etape n°2 : réserver son atelier ou son spectacle. La Villette en propose des dizaines et pour tous les âges (dès 18 mois), même les ados ! « Quatre heures moins le quart, madame Placard » (avec les clowns Toc Toc et Dingueling) ou « V’là le bon vent, v’là le joli vent » (avec fabrication de moulins en papier) sont des hits, mais le choix est fabuleux, le matin comme l’après-midi. Prix moyen : 11€. A réserver ici.

Etape n° 3 : le jour J, bien choisir son point de départ. L’idéal est de commencer par La Folie, le bâtiment situé à droite de l’entrée (où se déroulent d’ailleurs la plupart des ateliers). Un plan vous sera fourni par l’accueil.

Etape n°4 : acheter son billet pour l’expo du moment. Pour faire plaisir aux grands et flatter leur culture cinématographique, ce sera « James Bond – 50 ans » à la Grande Halle ; pour s’attendrir avec les plus petits (2-7 ans), direction « Bébés Animaux » à la Cité des sciences et de l’Industrie (au nord du parc, près de la Géode)

Etape n°5 : profiter de l’espace. Laissez vos petits-enfants s’ébattre dans le Jardin des Vents et des Dunes (0-13 ans) ou le Jardin des Voltiges (2-12 ans) depuis votre chaise longue ; réservez aux aînés le Jardin du Dragon (8-12 ans), où une sculpture colorée sert de toboggan géant.

Etape n°6 : anticiper sur le déjeuner. Si la météo – ou la logistique – ne se prête pas au pique-nique dans l’herbe, réservez à la Péniche Antipode. Amarrée face au 55, quai de la Seine (XIXe), cette salle de spectacles flottante dispose aussi d’un café-terrasse à la carte de bonne tenue, qui amusera vos jeunes accompagnateurs par son côté presque exotique. Réservation : 06 69 09 55 10

Bouton inscription lettre de Grand-Mercredi

 

Figurez-vous que la fameuse Arlette Gruss, reine du dressage de chevaux, ouvre les portes de sa ménagerie à de nouveaux animaux (zèbres, chameaux, ragondins, perroquets, otaries, chameaux…) dans son nouveau spectacle inédit tout simplement intitulé « Le Cirque ». La billetterie vient d’ouvrir et la tournée commence tout juste. Elle dure jusqu’à l’été et s’achèvera à Paris en novembre. On ne saurait trop vous recommander de réserver vos places ici pour faire sensation auprès de vos plus fidèles admirateurs: vos petits-enfants.

Le dessin-animé mythique de Disney se transforme ici en un film tout aussi palpitant et tendre retraçant les aventures de Mowgli, dans lequel Bagheera, Baloo, Kaa et Shere Khan sont incarnés par des animaux grandeur nature. Le long-métrage du printemps par excellence, tout indiqué pour réviser avec vos « petits d’homme » les paroles du tube « Il en faut peu pour être heureux ».

Souvenir de vacances à envoyer aux parents ou mémorable cliché de vos habitudes parisiennes avec eux, il vous FAUT une photo de vos petits-enfants posant à vos côtés. Les meilleurs spots, c’est juste ici !

DANS UN PHOTOMATON À L’ANCIENNE

Paris compte six Fotoautomat rétro – Palais de Tokyo (XVIe), Grand Palais (VIIIe), CentQuatre (XIXe), la Maison Rouge (XIIe), le Dôme du Marais (Ive), le Pavillon Puebla (XIXe) – et Nantes a la chance d’en avoir une au Lieu Unique (2, quai Ferdinand Favre). Le temps des 4 poses en noir et blanc, il va falloir se serrer sur le tabouret !

DEVANT LE MÛR DES « JE T’AIME »

Sur cette fresque en plein air, le plus beau mot du monde s’écrit en plus de 250 langues, en majuscules comme en minuscules. (Square Jehan Rictus, Place des Abbesses, XVIIIe)

DANS UN PURIKA

La seule, l’unique photo-cabine japonaise se trouve au Manga Café V2 (9, rue Primo Lévi, XIIIe) et permet un shooting en tribu à customiser dans la foulée à grands renforts de cœurs, soleils, etc…

SUR LES COLONNES DE BUREN

Dispersés et juchés sur les plots les plus design des jardins du Palais Royal (Ier), vos petits-enfants tutoieront l’art de très près. Photo à faire en noir et blanc pour être raccord avec les rayures.

COMME LES STARS

Derrière le rideau du Photomaton Harcourt trônant au cinéma Mk2 Bibliothèque (128, avenue de France, XIIIe), le seul à Paris où on peut prendre place à deux, maxi. Choisir l’heureux élu n’étant pas chose simple, prenez la pose autant de fois qu’il faudra !

SUR LES CHAISES DU JARDIN DU LUXEMBOURG (Ve)

Parce que tôt le matin la lumière est plus belle et que les fauteuils penchés sont encore libres. Et que les gardiens ne regardent pas trop si on pose les pieds au bord du bassin.

DEVANT LA VITRINE de « À la mère famille » (35, rue du Faubourg Montmarte, IXe)

En plus de porter un joli nom – qui vous sierra à merveille – la plus vieille confiserie-chocolaterie de Paris a l’avantage d’être placée à l’angle de la rue. Bien plus facile pour une prise de vue historique.

SUR LE PETIT PONT ROUGE DU PARC ROTSCHILD (3, rue des Victoires, Boulogne-Billancourt)

Pour leur faire dire « Chiiiiiiiiiine » avant que ne sorte le petit oiseau, l’inspiration asiatique étant ici partout chez elle.

À BORD D’UN PETIT BATEAU ROUGE ET BLANC

En attendant de pouvoir leur offrir un tour du monde à la voile, embarquez-les à bord de ces petits – ou grands – bateaux, faciles à manier (sans permis) et qui donnent l’illusion des vacances. Vous à la proue, eux tout autour. (Marin d’eau Douce. 37, quai de la Seine, XIXe.)

SUR LE PARVIS DU TROCADÉRO (XVIe)

Car c’est encore depuis cette esplanade chère aux touristes que l’on a la plus belle perspective sur la Tour Eiffel. Sous le soleil ou sous la pluie, c’est beau de toute façon.

En compétition lors du dernier festival Les Toiles Filantes, cette série de six courts-métrages venue de Slovaquie évoque avec autant de poésie que d’enthousiasme les pérégrinations de deux petites voisines. L’une voit, l’autre non. Mais toutes les deux ressentent, éprouvent, entendent. Une jolie fable colorée sur la différence.

Sortie en salle le 6 avril. Durée : 45 min. Dès 5 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas besoin d’aller bien loin pour échapper au train-train ! La preuve avec cette charmante compilation de 5 courts-métrages, dans lesquels des boîtes d’allumettes colorées, quelques cartes postales ou une plongée sous-marine font presque aussi bien qu’un vol long-courrier !

Sortie en salles le 30 mars mais pensez à (leur) réserver votre mercredi. Durée : 43 minutes. Dès 5 ans.

Pour tout vous dire, l’idée n’est pas de moi. Mais elle est tellement judicieuse, tellement poétique et simple à concrétiser, qu’il m’était impossible de ne pas la partager avec vous. Merci donc à Moumy, une grand-mère esthète de la rive gauche, qui m’a soufflé le bon plan last minute que voici…

Pour quelques jours encore (jusqu’au 20 février), d’immenses cerfs-volants trônent sous la verrière monumentale du Bon Marché. N’allez pas imaginer qu’il s’agit là de losanges aux couleurs bigarrées semblables à ceux que l’on aperçoit sur les plages ventées. Non. Ces oeuvres suspendues, d’un papier de soie blanc immaculé, sont celles de l’artiste chinois Ai Weiwei. S’inspirant d’un livre de mythologie que connaissent par coeur les enfants de son pays, Le livre des Monts et des Mers, il a imaginé un poisson à quatre têtes, un oiseau sans pattes mais avec des pieds, un renard à neuf queues…soit une vingtaines de créatures à admirer du rez-de-chaussée jusqu’au plafond. Rien de tel pour stimuler l’imaginaire de vos petits-enfants et les laisser interpréter ce que l’on appelle « du grand art ». Bonus à l’attention de celles qui voudraient les récompenser pour cette ouverture d’esprit : le rayon enfants se situe au troisième étage…

Er Xi – « Aire de jeux » par Ai Weiwei
Au Bon Marché Rive Gauche
24, rue de Sèvres, VIIe
Du lundi au samedi de 10h à 20h (21h jeu & ven)
Parking et métro Sèvres-Babylone

Bonus Gourmand
Hugo&Victor font probablement les meilleurs financiers de tout Paris, dont un…au praliné. A emporter sans hésiter pour un goûter réconfortant, bien au chaud à la maison.
40, bd Raspail, VIIe. 5 minutes à pieds du Bon Marché.

Inviter vos amies parisiennes

C’est un si grand classique que ce n’est pas à vous que l’on va faire le « pitch » des aventures d’Heidi. Qui plus est, l’orpheline effrontée la plus célèbre de la littérature jeunesse est, depuis cette semaine, à l’affiche de tous les cinémas de France.
Alors si vraiment vos petits-enfants insistent pour en savoir plus sur la vie dans les alpages, le meilleur ami Peter, le grand-père bourru comme un ours mais aimant comme un chevreau et le courage de la jeune Klara, alors réservez vos places sans tarder.

En guise d’avant-goût pour ce film vecteur de valeurs authentiques telles que le respect, la transmission, l’amitié et la générosité, Grand-Mercredi vous offre la bande-annonce. Bonne toile en famille !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toutes les salles de spectacles de France et de Navarre incluent dans leur programmation des concerts familiaux, certains participatifs, où les grand-mères sont naturellement les bienvenues. Il y en a pour tous les âges et tous les goûts …

Surveillez les programmes ou renseignez-vous dans les offices de tourisme.

I. PARIS
– les Goûters-Concerts de La Pochette Musicale
– les Dimanches en famille de la Philharmonie de Paris

II. LILLE
– les Happy Days à l’Opéra

III-IV. NANTES et ANGERS
– les Concerts Familles de l’Orchestre national des Pays de la Loire

V. STRASBOURG
– les concerts Babyproms pour les tout-petits de l’Orchestre Philharmonique

VI. LYON
– les Brunchs Swing du Radiant-Bellevue

VII. TOULOUSE
Concerts du dimanche de la Halle aux grains

VIII. BORDEAUX
– les Contes musicaux de l’Auditorium

IX. MARSEILLE
– les contes musicaux au Théâtre l’Archange

Vous aimerez aussi...