Archives des Tout âge - Grand-Mercredi
image article

Article

Des Petits Extras printaniers (tout âge)

Une accalmie sur le front de la météo ? Une petite envie de changement pour distraire vos jeunes troupes ? Voici pour vous comme pour eux deux petites activités printanières à programmer illico.

Leur faire imaginer un livre de printemps
Une jonquille par-ci, un bourgeon par là, une plume perdue ou un caillou en forme de coeur: plutôt que de laisser dans leurs poches tout ce qu’ils y glissent, dédiez à leur imaginaire un « livre de printemps » recouvert d’un joli papier de saison, dans lequel collages et petites enveloppes secrètes renfermeront toutes leurs trouvailles. A commencer par les premières feuilles vertes qu’ils ont arrachées au jardin. PS: ouvrage précieux à dater et signer par le récoltant au long cours.

 L’histoire en méli-mélo
Au moment de l’histoire du soir, difficile de choisir entre Les Trois messes basses, La petite fille aux allumettes et Les trois Petits cochons. Pour départager votre gang en pyjama, démarrez les hostilités en racontant le début de l’un de ces contes. A tour de rôle, chacun devra emprunter la suite à une autre histoire. Mélange des genres – et des rires – assuré au soleil couchant !

Il fait beau, il fait chaud : Grand-Mercredi déclare la saison des glaces officiellement ouverte !

Question : comment éduquer le palais de vos petit-enfants (mission à plein temps que l’on vous confie) tout en innovant un peu ? Réponse : en leur prouvant qu’il y a une vie après Berthillon et Häagen Dazs. Voici donc notre sélection de 6 très bons glaciers parisiens.

Glace médaillée
C’est LA glace qui fait parler d’elle en ce moment dans le petit milieu de la gastronomie. A l’origine : deux amis, Emmanuel Ryon, artisan glacier sacré « Meilleur Ouvrier de France » et Olivier Ménard, pâtissier haut gradé passé par Pierre Hermé. Boutique avec labo au sous-sol, glaces de compétition. Que du bon.
En plein Marais pour se balader à pied sans les voitures le week-end.

Pour faire simple
15, rue Sainte Croix de la Bretonnerie (IVe)
Plus d’info, cliquez ici
Tél.: 01 49 96 98 33

Glaces très « bio-nnes »
Bio et bons, les frozen yogurts des 2 Vaches – le restaurant de déjeuner façon cafétéria cosy et jolie, de la marque éponyme qui fait des yaourts – sont faciles à manger dans leur petit pot, légers, pas sucrés. Ils se couvrent de toppings sains à base de fruits, de céréales… ou de billes au chocolat Valhrona. Pour leur en mettre plein les mirettes, prévoyez d’y déjeuner à l’étage inférieur autour du très rigolo tapis roulant sur lequel circulent petits burgers, croques, plats du jour et salades fraîches. Cela vous évitera la corvée de McDo et votre éthique alimentaire sera sauve.

Pour faire simple
Restaurant Aux 2 vaches
17 bis, boulevard Haussmann (IXe).
Tél.: 01 44 35 26 42.
Plus d’info, cliquez ici

Glaces historiques
José Martinez, glacier à Montreuil, est une institution locale. On se presse devant ses deux camions de génération en génération. Du coup, la mairie lui a même demandé d’en ouvrir un troisième. On y trouve 25 parfums faits maison avec du bon lait entier et de la purée de fruits ! On peut même, en saison, manger des glaces à la pêche de Montreuil, qui proviennent des magnifiques « mûrs à pêche » locaux. Allez vous y promener, glace au vent, ils font partie d’un site de 30 hectares… au cœur de la ville.

Pour faire simple
Place Jean-Jaurès à Montreuil ou
Plus d’info, cliquez ici

Glaces japonaises
Le délicieux salon de thé Toraya a rouvert ses portes après travaux. On peut y déguster des glaces subtiles et délicieusement « exotiques », typiques de la gastronomie japonaises. Sésame noir, thé vert matcha, haricot rouge… Délicieuse plongée pour éveiller les jeunes palais à d’autres saveurs que fraise-choco, pendant que vous profiterez du raffinement particulier de ce salon de thé.

Pour faire simple
10, rue Saint-Florentin (Ier).
Tél. : 01 42 60 13 00
Plus d’info, cliquez ici

Glaces italiennes
Stratégiquement situé en plein Marais, Pozzetto attire de longues files de gourmands dès les premiers rayons de soleil. Et pour cause, ses 12 parfums artisanaux onctueux généreusement servis à la spatule (la boule est proscrite) font fondre même les plus frileux (gianduja, pistacchio, fiordilatte).

Pour faire simple
39, rue du Roi-de-Sicile (IVe)
Tél. : 01 42 77 08 64

Glaces familiales
Le très recommandable chocolatier « A la Mère de famille » propose aussi… des glaces. Ce qui est tout à fait de saison, convenons-en (bien que le chocolat, d’après nous, se déguste sans modération toute l’année lorsqu’il est de qualité). Classiques et maîtrisées, les glaces de cette illustre maison sont parfaitement délicieuses. Très bon cornet aussi !

Pour faire simple
Neuf boutiques parisiennes. Trouvez la plus proche de chez vous
Plus d’info, cliquez ici

Leur baby-sitter s’était gardé la Tour Eiffel et leur oncle d’Amérique l’Empire State Building. A priori, donc, tout était bordé : vous aviez échappé avec brio à l’expédition ascensionnelle, au brushing coiffé-décoiffé, aux touristes agglutinés comme des grappes de muscat. Mauvaise pioche ! Il reste un must. Celui qui vous avait donné des sueurs froides le jour de votre permis de conduire mais qui, quarante ans plus tard, fait friser l’œil bionique de votre descendance en mal d’altitude : L’Arc de Triomphe.

Pas de panique !

D’abord, dans ce tunnel en pente douce qui mène au Graal, poussettes et trottinettes ne se connaissent aucun ennemi. Mieux : dans les cahutes du parvis, situé pile au-dessus des caisses, on vous les garde gracieusement (les engins, pas les enfants).

Bonus n°1 : transe des Japonaises en Vuitton face à l’irrésistible beauté de la marmaille = ego flatté = grand sourire = lèvres repulpées. Ensuite, il y a cet ascenseur en demi-lune creusé à même la pierre et qui grimpe jusqu’au 1er étage à la vitesse du vaisseau de Goldorak (attention : obligation de lever le nez de ses chaussures à scratches pour profiter du spectacle par le toit vitré).

Bonus n°2 : arrivé dans la partie musée, rien à retenir sinon trois dates écrites en (très) gros. Et, au sommet, un Paris version panoramique comme ils ne l’ont jamais vu. Les douze avenues et tous les grands monuments d’un seul coup.

Bonus n°3 : vous ne leur avez pas décroché la lune, mais vous leur avez offert l’Etoile. Et toc, les parents !

Entrée par le Passage du Souvenir, tout en haut de l’avenue des Champs-Elysées (VIIIe), au niveau du n° 156, pile en face de l’escalator du métro. RER Charles de Gaulle-Etoile. Bus : 22, 30, 31, 43, 52, 73, 92. Pour la petite faim à la sortie : Hippopotamus du 46 avenue de Wagram, en ligne droite depuis l’Etoile (12 minutes de marche) ou bus 31 (1 station).
Prix : gratuit pour les – de 18 ans. Entre 6 et 9,50€/ adulte

Et pour continuer la visite de la ville de Paris en images, Grand-Mercredi vous suggère ce livre : En route pour la tour Eiffel (14€)

On ne vous apprendra rien : ce petit paradis du Grand Ouest est célèbre pour plein d’autres choses que son édit et ses petits LU. En y faisant halte, Grand-Mercredi y a vu, en plus des machines de l’île (un incontournable) cinq bonnes raisons d’y musarder avec ses petits-enfants ou d’inviter vos amies parisiennes à venir passer un week-end avec leur tribu.

– Les P’tits Ateliers. A deux pas de la place Graslin, une boutique-atelier bruisse de l’imaginaire galopant des enfants de 18 mois à 12 ans. Dans ce paradis du loisir créatif, on fabrique ici en 1, 2 ou 3 heures des fanions pleins de gommettes, une baguette de sorcier, de la déco de table en origami, un masque vénitien… (le petit préféré de Grand-Mercredi : le cours de couture !). Les thèmes se veulent plus originaux qu’ailleurs…et pas irréalisables !
8, rue Voltaire. Tél. : 09 72 47 92 00 . Atelier à partir de 15€, à réserver sur www.les-petits-ateliers.fr ou par téléphone.

– Le Planétarium. La scéance bout’chou de 45 minutes (pour 3€ seulement) spécialement dédiée aux 4 à 6 ans, est à faire main dans la main avec les plus petits de votre tribu. Et pour les plus grands, inscrivez-les pour 1h de découverte du monde de Jules Verne, un mix de sciences et de littérature, nous a-t-on raconté.
8, rue des Acadiens. Attention : fermé le samedi. Programme sur www.nantes.fr/le-planetarium Réservation conseillée au 02 40 73 99 23.

– Quand soufflent les contes. Deux à trois fois par mois, la troupe de La Plume d’Or convie ses plus jeunes fans (0-3 ans) à venir écouter des histoires qui ne sont ni lues, ni racontées, juste soufflées. Pas besoin de livre, pas besoin d’objets. Les mains suffisent à transformer les mots en comptines, jeux de doigts et berceuses. Le bon point, c’est qu’on peut venir à trois par famille.
Au Pôle associatif Sully. 7, rue Henri Cochard. Prochaine séance le 14 et 21 janvier. Réservation uniquement par mail : en cliquant ici et le programme par ici.

On a fait un grand tour de Nantes, mais nous sommes sûrement passés à côté d’une bonne adresse.
N’hésitez pas à nous écrire à courrier@grand-mercredi.com si c’était le cas !
A bientôt.

Invitez vos amies Nantaises

Vous l’adorez. Longtemps, il vous a même servi de marque-page. Pourtant, c’est un fait: le portrait de vos petits-enfants looké photo de classe et estampillé « Meilleurs Voeux 2015 » n’est plus au goût de la saison. Qui plus est, leur sourire aux petites quenottes jadis disparues s’est depuis ragaillardi. Le moment est donc tout indiqué pour vous faufiler avec eux derrière le rideau du seul et unique Photomaton japonais de la capitale (« purikura », comme on dit au Pays du Soleil levant).

Face à lui, autant dire que les cabines standards exposées aux courants d’air du métro ne font pas le poids !

À l’abri d’un rideau flashy, on pose ici en toute liberté. Pour rigoler, pour dire « je t’aime », pour serrer dans ses bras ou faire des oreilles de lapin à son aïeule. Hilare et hirsute, on s’empresse alors de personnaliser ses clichés sur un écran tactile; et c’est à celui/celle qui y ajoutera le plus de coeurs, d’étoiles pailletées ou de mots doux.

Emotions garanties 100% exotiques. Avouez que, dans l’agenda de vos vacances et pour vous faire patienter jusqu’à leur arrivée à la gare cet été, ça a déjà plus d’allure. Non ?

9, rue Primo Lévi (XIIIe).
Tél.: 01 45 83 70 66.
Ouvert tous les jours (mar-sam de 10h30 à 20h, dim & lun de 14h à 20h).
Métro Bibliothèque François Mitterrand (ligne 14 et RER C, 5 min à pied), parking les Grands Moulins
31, rue Thomas Mann (3 min à pied).

Prix : 8€ la planche (prévoir 4 pièces de 2€ pour l’appareil). Pour gagner du temps, choisir le mode « prédéfini », qui détermine d’emblée le thème des poses

Bonus gourmand
Chez Factory&Co, les burgers et les bagels sont sur-mesure, les frites en forme de tortillons et les recettes de cheesecake innombrables. Installer sa tribu au comptoir, pour que le spectacle soit complet. Et trinquer au ministère des Finances voisin, « là où papa et maman payent leurs impôts ».
23, cour Saint-Emilion (XIIe). 11 min à pied en traversant la Seine par le pont de Tolbiac.

Sans mauvais jeu de mots, on a trouvé le mouton à 5 pattes. Pour changer du parc, l’escapade simple à faire, pédagogique, qui plaît à ceux qui marchent à peine comme à ceux qui traînent des pieds (les ados, au hasard), où chacun respire le grand air et où le décor se prête parfaitement aux photos de famille. Les gourmands auront également les papilles ravies car c’est aussi l’occasion de déguster de délicieux produits locaux. Voici notre liste des fermes à visiter les plus chouettes de France, du Nord au Sud en passant même par Paris ! En tout cas nous sommes impatients de découvrir votre avis sur notre sélection.
PS/ certaines peuvent même vous garder pour la nuit.

1. La Ferme Saint-Joseph (près de Dieppe, Normandie)

Les animaux stars, ici, ce sont les chèvres. Et, quand ils naissent, leurs chevreaux. Les soins, la traite, la fabrication du fromage bio…: les enfants peuvent vivre à fond la vie d’éleveur, tout comme passer du temps avec les cochons, les poules, les lapins. Le plus drôle ? Pousser la porte de l’ancien four à pain le soir venu pour se glisser sous la couette, la bâtisse ayant été aménagée en gîte familial.
Pour plus d’infos : www.ferme-saint-joseph.com

2. Chez Pépé Nicolas (à 2h de Chambéry, Savoie)

Il va falloir s’y faire : dans les alpages, les animaux vivent en liberté. Que vos Petits-Enfants ne s’étonnent pas, donc, si pintades et canards s’approchent à l’heure de votre déjeuner en terrasse. Après les activités au potager, la balade à dos d’âne et la visite de la laiterie, économiser ses forces pour traire les vaches ! Testée et approuvée elle aussi : …les ateliers de sculpture sur bouse de vache…! Et on peut même en profiter pour se lancer un défi : le premier qui termine remporte un produit de son choix dans la boutique ! A notre avis, ils n’auront jamais été aussi rapides ! Alors, ce ne sont pas activités pédagogiques qui manquent et ce seront des vacances dont ils se souviendront à coup sûr. Vous êtes prêts pour l’aventure ?
Pour plus d’infos : www.chezpepenicolas.com

3. La Ferme des Champeaux (près de Limoges, Haute-Vienne)

Apprenez à vos petits-enfants un nouveau mot : le « glamping » (camping glamour). Inutile de sortir la tente : un très confortable bivouac en bois avec couettes moelleuses et lits-cabanes n’attend plus que vos apprentis fermiers pour monter à cheval, faire les moissons « en vrai » et approcher les animaux telles que les brebis jusque dans leur pré. Pour les oeufs coque du petit-déjeuner, direction le poulailler ! Un must à ne pas louper non plus : la soupe au chaudron à faire cuire en plein air. Il n’y a pas à dire, les produits de la ferme, c’est incomparable.
Pour plus d’infos : www.unlitaupre.fr

4. La Ferme de Bel (près de Lorient, Morbihan)

A la belle saison, on donne le biberon aux veaux; à l’automne, on cueille les champignons… L’exploitation, dotée d’un gîte 3 épis, compte une cinquantaine de vaches. Notre conseil : régler sa montre à 10h00 si vos petits-enfants souhaitent les conduire, bâton la main, jusqu’au pré. Voilà des loisirs et des ateliers plutôt originaux pour vos prochaines vacances, n’est-ce pas ?
Pour plus d’infos : www.gite-pluvigner.fr

5. La Ferme des Anneaux (près de Lille, Nord)

La halte idéale pour cueillir les fruits rouges en saison et faire le plein de produits laitiers fabriqués sur place ou de douceurs maison (dont des gaufres réputées!). Pour leur ouvrir l’appétit, vous accompagnerez vos petits-enfants pour une visite d’1h30 de la laiterie jusqu’à l’étable, suivis de près par canards et poules jusque dans les ateliers. Pensez à venir avec une glacière, car les maîtres des lieux confectionnent aussi de savoureux sorbets à rapporter à la maison !
Pour plus d’infos : www.lafermedesanneaux.com

6. La Métairie basse (près de Montpellier, Hérault)

Parmi les fermes à visiter, celle-ci est bien la plus originale dans notre sélection. En effet, il s’agit d’une ferme castanéicole (spécialisée dans la culture des châtaignes, noix et marrons). Bain de nature assuré, donc, assorti de deux jolies chambres d’hôtes et de deux gîtes ruraux très bucoliques. A proximité, la ferme chevrière d’Albine assure la dose quotidienne de câlins animaliers. A réserver aux petits-enfants sages et déjà « un peu grands », pour préserver le calme des lieux.
Pour plus d’infos : www.metairie-basse.com/index.html

7. La Ferme du Pré fleuri (près de Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme)

Votre seule mission avant de partir : mettre tout le monde d’accord sur le choix de la roulotte dans laquelle vous dormirez. Tradition d’attelage familiale oblige, c’est bel et bien dans l’une d’elles que vous récupèrerez de vos journées passées à vous occuper des chevaux de trait, caresser les lapins et courser les gallinacés. Pensez-y en réservant : la roulotte Circus est la plus spacieuse. Et si vous êtes plus de 4, sachez que le domaine dispose aussi de chambres d’hôtes et gîtes.
Pour plus d’infos : www.fermeduprefleuri.com

8. Le Chaudron magique (près d’Agen, Lot-et-Garonne)

Le rêve pour ceux de vos petits-enfants qui aiment faire « tout seul » : cuire leur propre pain, prendre un agneau dans les bras ou enlacer une chèvre angora. La visite de la ferme pédagogique permet aussi de réviser ses classiques côté basse-cour et de découvrir de rares espèces de canards. Ne pas repartir sans un détour par la boutique, où l’on trouve comme souvenirs bonnets, mitaines et plaids en mohair « maison»!
Pour plus d’infos : www.chaudronmagique.fr

9. La Ferme de Saint-Thibault (aux portes de Paris, dans la Seine-et-Marne)

Si vous êtes à la recherche d’un cadre champêtre où emmener vos Petits-Enfants, et pour profiter de loisirs pédagogiques et d’ateliers, la Ferme de Saint-Thibault est lieu idéal pour vous. Aux portes de Paris, vous pourrez y admirer la vie des animaux et notamment comment se déroule la traite des vaches. Et puis, vous ne repartirez certainement pas les mains vides car cela sera l’occasion de goûter à tous les bons produits locaux.
Pour plus d’infos : www.ferme-de-saint-thibault.fr/visiter-la-ferme/

Les avis sont unanimes : la ferme de Gally est l’idéal pour une journée balade au milieu des champs !

Située à Saint-Cyr-l’Ecole, nous vous conseillons donc vivement d’y faire un saut. C’est une des fermes à visiter les plus connues ! Bien sûr, il est possible d’y faire la découverture de tous les animaux mais l’offre d’activités y est impressionnante. Par exemple, d’avril à novembre, il est possible d’y faire une cueillette de fruits et légumes naturels en plein coeur de l’Île-de-France. Croyez-nous, c’est presque aussi physique qu’une rando en montagne ! Et la liste est encore bien longue. Ils disposent aussi d’un café, lieu idéal pour prendre le goûter avec tout le monde. Ou peut-être vous laisserez-vous tenter par ‘L’atelier Pain’ afin de mettre la main à la pâte et de faire la découverte de cet art ? Tous les produits sont disponibles à la vente dans l’espace dédié de la boutique afin de garder un souvenir de votre week-end.

Mais attention, ce lieu est très prisé. Si vous avez prévu d’y passer la journée, surtout le week-end, pensez bien téléphoner pour réserver. Vous êtes la bienvenue dans ce grand espace de verdure tous les jours de la semaine. Pour toutes les informations pratiques sur les visites, rendez-vous sur le site de la Ferme de Gally directement.

Et pour les amoureux des tracteurs ?

Eh oui tous les enfants ne raffolent pas tous des animaux et préfèrent parfois voir les machines agricoles. Et puis, les fermes à visiter ne limitent pas à ça. Pour cela, nous vous conseillons de vous rendre dans les fermes pédagogiques. En effet, vous pouvez y découvrir les métiers agricoles comme la fabrication des fromages, l’élevage ou la culture des champs. Il est même possible d’y voir des animations dans le cadre scolaire comme les classes vertes. Les fermiers se feront un plaisir de favoriser la découverte de leur univers et de leur métier si essentiel.

Alors si vous avez envie de nature, d’une visite pédagogique, d’idées d’activités, ou tout simplement envie de faire découvrir à vos Petits-Enfants, les joies de la nature, des animaux en liberté etc… vous avez sous la main de belles idées de fermes à visiter ! En effet, que vous soyez en province où même à Paris, il y en aura pour tous les goûts. Donc si vous êtes avides de découverte, que vous ne savez quoi faire pendant les vacances et que vous voulez changer des sorties au parc, voilà des loisirs qui devraient faire mouche auprès de toute votre famille. En tout cas nous on trépigne d’impatience, surtout pour profiter de la cueillette des fruits et légumes et de la vente des produits locaux. A notre avis, toute la famille devrait bien se régaler ! Si vous n’êtes toujours pas convaincus, nous vous avons réservé une liste de nos activités favorites de l’été ! Mais peut-être est-il possible de combiner les deux non ?

Alors, à votre avis, parmi ces fermes à visiter, laquelle irez-vous visiter en premier ?

Après l’éternelle supplique « Chéri, tiens-toi droit ! », il est une rengaine à laquelle Margaux, Paul et les autres coupent rarement : le fameux « J’ai rien entendu » (NB: la réponse généralement espérée sous peine de goûter sans Kinder étant : « Bonjour madame » / « Merci monsieur » / « Au revoir maîtresse »). Un travail de longue haleine que les parents n’entendent pas sacrifier sur l’autel d’un crochet par chez vous.

A grand renfort de clins d’oeil appuyés, de gloss en cul-de-poule ou de postures de chien d’arrêt, on vous fait donc gentiment comprendre que la politesse est le combat de tous.
Vous rétorquez qu’une grand-mère n’est vraiment « pas là pour ça », avant d’obtempérer et de faire rimer « Flamby » avec « Merci qui ? » ou « Tu peux m’aider ? » avec « S’il te plaît ».
Fatiguant, n’est-il pas ? C’est pourquoi il y a de fortes chances pour que vous fassiez l’impasse sur ces relances une fois la porte de chez vous refermée.
Inconvénient : c’est pas bien de faire semblant.
Avantage : vous aurez économisé un maximum d’énergie pour l’histoire du soir et autres parties de « ni oui, ni non ». On vous connaît par coeur !

Afin que « le métier rentre » (comme disaient nos grand-mères), mais aussi pour montrer aux parents que la question ne vous est pas égale, deux ouvrages à feuilleter d’urgence :

Avec eux (dès 3 ans) : Manuel des bonnes manières pour les filles et les garçons (éd. Circonflexe)

Dans votre coin : Bonnes manières et politesse, auriez-vous le prix d’excellence ? (éd. Larousse)

Cela n’aura pas échappé à vos petits-enfants: ce soir, contre l’Allemagne, l’équipe de France de football joue sa place en finale de l’Euro 2016. Oubliez les perruques et rangez les cornes de brume: pour encourager leurs idoles, rien de tel qu’un apéro tricolore (même après le dîner !).

Sirop d’anis pour le blanc, sirop de grenadine pour le rouge, et quelques gouttes de colorant alimentaire bleu lorsque vous ferez sauter les popcorns dans la poêle ! Si avec ça on perd…

En tant que grand-parent, c’est quasiment un devoir que d’initier vos petit-enfants à la terre, eux qui ne l’approchent le plus souvent qu’à travers les nids de poule de la cour de récré. Grand-Mercredi vous propose 5 idées pour les mettre « d’humeur humus ».

1. A hauteur d’enfant
Initiez-les à l’art subtil et – parfois – gratifiant du jardinage en vous mettant à leur hauteur – la clé pour qu’ils se sentent vraiment concernés, et accessoirement votre dos vous en saura gré – : investissez dans une table potagère sur pied. Choisissez avec eux ce que vous y sèmerez. Mention spéciale aux radis, faciles (même s’ils n’en raffolent pas !). Si vous sélectionnez bien vos semis et que vous n’avez pas une épaisse moquette beige au sol, vous pouvez même pratiquer à l’intérieur.

Age : dès 3 ans
Matériel : un carré potager sur pied, en bois naturel non traité si possible pour déguster l’esprit léger les fruits (et légumes) de vos récoltes.
Degré de souvenir : l’inégalable goût du « c’est moi qui l’ai fait »

potager

2. Le B.A-BA
Avant de plonger main dans la main dans la terre, commencez par le commencement : la théorie. Avec ces livres bien castés, vous devriez pouvoir intéresser les petits comme les plus grands. Objectif : leur donner envie de passer à la pratique, forts de leur savoir tout neuf. Votre atout : on gage que vous serez bien meilleurs sur le sujet que leurs parents, qui prennent peu le temps de regarder pousser la nature (nous compatissons sans juger…).

A partir de 5 ans : Le livre de mon jardin au naturel. Accessible, foisonnant, concret, ce petit manuel est parfaitement adapté aux enfants – ils y apprendront comment faire un ‘lombri-compost’ (vous serez ravis) et vous même y puiserez des infos insoupçonnées.
Prix :
16,95 €

livre jardinage

Plus ludique et délicieusement illustré, le récent Le grand livre de jardinage des enfants chez l’éditeur Thierry Magnier
Prix : 21,50 €

le grand livre de jardinage

Pour les ados : Hyacinthe et Rose, de François Morel avec les splendides illustrations-peintures de Martin Jarrie. François Morel se souvient de ses grand-parents qui aimaient tant leur jardin. Et il le raconte bien. Un livre très poétique et pas du tout pratiquo-pratique. Mais on compte sur vous pour trouver une transition jusqu’à la terre. La simple envie d’admirer un « jardin de curé » après la lecture peut-être ?
Prix : 31€ (livre très grand format)

3. Initiatique
Les toujours recommandables fermes de Gally proposent des ateliers de jardinage pour les enfants. On patouille, on met les mains dans la terre et on repart avec sa plantation. Vous pourrez aussi en profiter pour caresser les animaux en liberté (aucun danger) dont des mignonnes petites chèvres naines et faire goûter vos petits à l’ombre du ‘parcours des insectes’. (il ne faudrait pas les rendre aux parents avec une insolation).

Prix : Entrée : un peu plus de 3 € + prix de l’atelier (idem). Attention, places limitées et vente sur place uniquement. Se renseigner directement auprès des fermes pour vérifier les horaires
Age : dès 3 ans
Où : ferme de Sartrouville (01 61 04 19 54) et ferme de Saint Cyr (01 30 14 60 60)

4. Inspirant : Tistou les pouces verts
Pas sûr que le charmant Tistou figure encore sur les programmes scolaires. Empêchez-le de sombrer dans l’oubli et lisez-le ou faites-le lire, selon les âges, à votre fraîche descendance qui découvrira le pouvoir des fleurs (et de la bienveillance) à travers les aventures du délicat héros. Et vous, vous serez projetés 20 à 30 ans en arrière, lorsque vos propres enfants l’étudiaient (et trouvaient cette histoire bizarre…)

Dès 4/5 ans en lecture du soir (on sait bien que vous les aurez plusieurs jours d’affilée pour les vacances), lecture autonome dès 6-7 ans (avec quelques explications peut-être)

5. Exemple royal
Faites-leur découvrir le mythique Potager du roi à Versailles qui, en dehors du lieu qui vaut la visite à lui seul, propose un très riche programme tout au long de l’année. Histoire de s’initier au potager par le haut en leur prouvant que la terre, c’est très noble.

En pratique : cliquez ici
Age et tarif : selon les activités qui vous tentent ! (voir le programme très riche)

Question UV, vous êtes parées. Et question watts ? Pour les amuser, les faire danser, chanter ou même réviser, Grand-Mercredi vous donne trois prétextes intelligents pour brancher le poste !

Chante avec Nomi-Nomi
Pendant que Noémie Brosset, alias Nomi-Nomi, s’offre un tour de France estival, il existe un moyen simple de l’embarquer avec soi : acheter son livre-CD. Impossible de vous dire pourquoi, mais sa Petite souris qui avait rendez-vous (avec un loup et un éléphant) et son Black Cat sont, entre autres comptines, des pépites addictives, calibrées pour les petites oreilles et chantées avec ce je-ne-sais-quoi de décalé.

Les lettres de Mon Moulin (lues par Fernandel)
La chèvre de Monsieur Seguin d’Alphonse Daudet lu par le Don Camillo de votre enfance, avouez que ça peut en captiver plus d’un, le soir, au bord du lit. Vous connaissez les deux par cœur mais, eux, pas encore. Et une histoire lue par un autre « avé l’accent », rien de tel pour sonner juste avec les grandes vacances.

Poésies de notre enfance
Il vous avait mis la tête comme une pastèque il y a trois ans avec la chanson « Toi+Moi » ; Grégoire revient cette fois avec un CD très malin, sur lequel il chante Jean de La Fontaine, Maurice Carême ou encore Robert Desnos. Mais si, vous savez, toutes ces poésies que les maîtresses se repassent de classe en classe depuis des années et que certains enfants n’arrivent toujours pas à vous réciter (encore moins l’été venu… !). Allez, soyez sympas, remisez au placard le cahier de vacances confié par les parents et donnez leur un coup de pouce !

Poesies de Notre Enfance – Label My Major Company. 12,99€.

Radio Choup
Les avez-vous déjà vus se dandiner en lavant la salade ou en piquant un fond de tarte ? Non ? N’attendez plus ! Branchez-vous sur cette webradio (www.radiochoup.com), enfilez un tablier et montez le son ! Cook’n Swing, Shak’em Up, Poo-poo-pee-doo… : la programmation très 50’s de cette fréquence diffuse des airs cent fois plus entraînants que Le Bon Roi Dagobert, promis ! (Gratuit)

Moi, j’aime anticiper ! Surtout quand une grappe de petits-enfants s’invite chez moi en vacances. Le seul truc que je ne maîtrise pas, c’est la météo. Chez Grand-Mercredi, ils ont carrément imaginé le pire et m’ont dit. « Granny, imagine que juillet-août ne soient que crachin et froid polaire… Imagine que ta tribu et toi vous retrouviez en bottes à chercher les champignons plutôt que pieds nus à traquer la bernique…Imagine que tu sois à sec de gommettes et de feutres au bout de trois jours… Tu fais quoi ? ».

Zéro hésitation, zéro scrupule : « Je leur mets un DVD ! », ai-je répondu du tac-au-tac. Et comme je suis une grand-mère sympa et solidaire, qui ne voudrait pas que vous soyez condamnée à podcaster des épisodes vintage de « Lassie chien fidèle » ou, pire, la saison 15 de Tchoupi, voici ma DVDthèque idéale, garantie jolie et sans violence. Les jours de pluie, vous me remercierez.

Dès 2 ans
Drôle et bucolique : MINUSCULE

Dès 4 ans 
Sensible et intelligent : HISTOIRES COMME CA
Exotico-instructif : KIRIKOU
Magique : MON VOISIN TOTORO

Dès 5 ans
Indémodable : LES AVENTURES DE TINTIN – L’intégrale
Romantique : ROBIN DES BOIS

Dès 6 ans
Malin et nostalgique : IL ETAIT UNE FOIS L’HOMME

Et pour passer un bon moment tous ensemble…:
Motivant : UN INDIEN DANS LA VILLE
Captivant : DEUX FRERES
Généreux : SAUVEZ WILLY !
Entraînant : LA MELODIE DU BONHEUR
Chaleureux : BELLE & SEBASTIEN

Ils sont fin prêts, en rang d’oignons sur le canapé, à l’affût du moindre but. Pour les encourager dans leur mission de supporters, transformez-vous en reine du hot-dog.

Une guitoune de fortune tenue par l’aîné ou la grande cousine, un préposé au ketchup et, pour chacun, un permis unique de manger avec les doigts, même dans le salon ! Si avec ça l’équipe de France ne gagne pas…

Quand ils sont bébés, vous rêvez pour eux d’un nid aussi moelleux qu’un cocon.
Quand vient l’âge du « lit de grand », vous leur chuchotez de faire «de beaux rêves bien au chaud ».
Quand vous les bordez, leurs draps tendres vous racontent moult aventures, celles d’Ernest et Célestine ou d’un Petit Ours Brun jouant à cache-cache dans les plis.
Et du mur de votre salle de bains, chacun de vos petits-enfants se plaît à décrocher son peignoir à capuche couleur pétale, menthe ou saphir, dont le pompon lui rappelle qu’il est bien chez sa grand-mère.

Un peu de linge qui reste pour chaque étape de la vie et c’est finalement toute l’histoire de la famille qui se tisse avec vous.
Avec ses produits confectionnés en France comme autant d’enveloppes de douceur, Linvosges a pensé à vous. Nous aussi, puisque Grand-Mercredi offre la broderie personnalisée à toutes les grand-mères attentionnées qui feront leur shopping juste ICI. Bonne nuit à votre tribu

Profitez vite de cette offre du 9 au 21 juin 2016 : la broderie personnalisée sur chaque peignoir enfant de la gamme parenthèse acheté ! Rendez-vous ici pour en bénéficier

Mentions légales : La broderie Prénom Modèle Arabesque est offerte sur les peignoirs de la gamme Parenthèse enfants du 09/06/16 au 21/06/2016, dans la limite des stocks disponibles. Voir conditions sur site www.linvosges.com/fr.

Vos petits-enfants ne s’y sont pas trompés : leur Grand-mère est une conteuse hors pair ! Pour être à la hauteur de votre réputation et profiter des meilleurs livres de l’été, voici nos aiguillages de lectures pour eux comme pour vous.

Dès 3 ans
De maman en maman (Emilie Vast)
Par le biais de poupées russes rapetissant au fil des pages, cet album aborde très simplement le thème de la famille et des générations…jusqu’à la petite dernière, présentement assise sur vos genoux.

livre

Mamie Poule raconte…Le boa qui avait très faim (Christine Beigel)
On connaissait, dans cette série, « Le crocodile qui avait peur de l’eau » et l’hilarant « Canari qui faisait pipi au nid ». Le dernier paru amusera votre auditoire grâce à ce serpent amateur de grenouilles dodues.

livre

Dès 5 ans
Le Très grand Petit Poucet (Charles Perrault)
Fidèle au conte de Charles Perrault, cet ouvrage plaira aux amoureuses de la langue française comme aux petits esthètes qui, délicatement, en tourneront les pages géantes et finement découpées. Compte tenu du format, lui garder une place de choix dans votre plus grande valise !

Dès 7 ans
Les petits explorateurs (Marie Martin)
A mi-chemin entre le quiz et le jeu de piste, cette collection couvrant à la fois les plus belles régions de vos vacances (Provence, Bretagne Sud, Châteaux de la Loire…) et les capitales européennes (Paris, Londres…) fait cent fois mieux qu’un guide lambda. Les parents ne pourront plus se plaindre que leurs enfants « voyagent comme des valises » !.

livre

Dès 9 ans
Les fiancés de l’hiver – La Passe-Miroir (Christelle Dabos)
Couronné par le Grand Prix de l’Imaginaire Jeunesse 2016, le tome 1 et bleu des aventures d’Ophélie – une jeune femme ayant le pouvoir de lire le passé des objets rien qu’en les touchant – précède le tome jaune (Les disparus du Clairdelune). Soit un pavé pour chaque mois, à lire ou à faire lire aux « grands », déjà accros dans les cours d’école.

Vous ne savez pas comment commander ou faire livrer l’un de ces livres à vos petits-enfants ?
Désormais, l’équipe d’Allo Grand-Mercredi peut le faire à votre place !
Pour cela, il suffit de vous abonner ici. Et de nous appeler n’importe quand, pour toute demande…du moment qu’il s’agit de vos petits-enfants évidemment ! N’hésitez pas : notre équipe est là spécialement pour ça.

Et pour vous, alors ?
Si vous aimez les longues conversations : Faut qu’on parle ! (Bérénice BRINGSTED – Clara GAYMARD)
Une discussion à bâtons rompus entre une mère énarque et PDG (Clara Gaymard) et sa fille, Bérénice. Vingt-huit ans d’écart et des visions divergentes sur certaines valeurs comme l’écologie, le travail… Enrichissant, comme double-échange !

livre

Si l’aventure, c’est l’aventure : Gaspard ne répond plus (Anne-Marie Revol)
Les lanternes asiatiques ornant la couverture de ce « romanbolesque » sont à l’image des aventures de Gaspard, son héros : colorées ! Candidat d’un jeu de télé-réalité, le jeune homme va voir son périple se transformer en une quête autrement plus initiatique, en lien avec ses racines.

Si vous êtes une femme de souvenirs : Les récréations d’une grand-mère (Geneviève Laurence)
Le témoignage émerveillé d’une grand-mère qui, pour chacun de ses quatre petits-enfants, a consigné les instantanés les plus marquants de sa vie à leurs côtés. Croustillant, drôle, et tellement vrai !

Le temps est pluvieux ? Voici 3 activités simples et amusantes pour occuper tous les enfants à la maison les jours de pluie.

Les mettre au défi du rikiki
Un matin, comme ça, le plus sérieusement du monde, déclarer officiellement ouverte la « Journée des Minis ». Ou comment les mettre au pas selon un seul et même précepte : aujourd’hui, chacun doit vivre façon lilliputien.
Concrètement : on se sèche avec une mini-serviette, on mange des mini-tomates et des mini-glaces, on enfile le tee-shirt de l’an dernier devenu trop petit, on lit une mini-histoire, etc… En revanche, on peut rire en grand !

Piquer aux scouts leur journée cacahuète
Les camps de louveteaux ne jurent que par ce jeu indémodable et porteur de « vraies valeurs », comme on dit aujourd’hui.
Cousins, cousines, neveux, jeunes voisins en transit et même la baby-sitter si on veut…: toute la maisonnée est invitée à inscrire son prénom sur un bout de papier qu’il enroule avec un élastique autour d’une cacahuète (pas celles de l’apéritif, plutôt celles que l’on donne aux singes, sans quoi la partie n’est pas près d’avoir lieu…). Le tirage au sort est fixé à l’heure du petit-déj’. Alors, toute une journée, on doit redoubler de petites attentions pour celui/celle qu’on a tiré(e) au sort…sans se faire repérer. Pas évident quand on entreprend soudain de lui étaler sa serviette sur la plage, de privilégier les passes fastoches au foot ou d’étendre le linge à sa place…
Pour vous, néanmoins, calme et entraide garantis.

Tester leurs dons d’imitateur
Il y a celle qui dit toujours « B’jour M’ssieurs-Dames !» et celle qui, chaque fois, demande « Combien l’en faut des chouquettes ? ». Ou encore celui qui, pour rigoler, aime dire « côtes de sport » au lieu de « côtes de porc ». Eux, ce sont tous ces petits commerçants chez lesquels, été après été, vos petits-enfants ont pris comme vous leurs habitudes.
Avec des radars à la place des oreilles/des yeux, ces détails ne leur auront pas échappé. Une raison suffisante pour, jouer les imitateurs en herbe et faire deviner « qui est qui ? » à l’assistance. Par FaceTime ou Skype interposé, les parents peuvent jouer aussi !

Jamais nous n’aurions pu imaginer une idée de week-end en famille aussi magique ! Pourtant, à la fin de ce paragraphe, vous serez toutes si conquises que vous empoignerez fissa votre agenda !

Figurez-vous que les héritiers de Chaplin ont, dans le plus joli coin de Suisse, transformé le manoir familial en musée. Pas du genre « plan-plan », plutôt « à l’américaine » : une demeure dans laquelle on circule librement de la cuisine à la salle de bains, où l’on voit Charlot faire le clown pour un oui, pour un non, et où même ses malles de voyage sont à portée de main. Un studio de cinéma digne d’Hollywood, ensuite, où les décors de ses films mythiques ont été en partie reconstitués (The Kid, Les Temps modernes, Le Cirque…) et que l’on traverse comme on ferait un voyage dans le temps. Il y a, enfin, ce gigantesque parc avec vue sur les Alpes et le lac Léman, où les enfants Chaplin au grand complet rirent et jouèrent autrefois avec leur papa.

Vous n’avez plus qu’à faire pareil le temps d’un week-end dépaysant, d’autant qu’on vous livre la feuille de route et l’hôtel qui va avec. Moteur…. ça tourne !

Chaplin’s World. Route du Fenil, 2. Corsier-sur-Vevey (Suisse). Ouvert tlj de 10h à 18h. Entrée : de 15 à 21€ (gratuit pour les – 6 ans). Pass famille (4 pers.) : 62€. TGV Lyria Paris-Lausanne : 3h40. Lausanne-Vevey (15 min. en train), puis le bus 212 ou la navette jusqu’à l’arrêt « Chaplin ». L’hôtel qu’il vous faut s’appelle le Modern Times (4-étoiles) et se situe au cœur de la riviera vaudoise. 

Saison oblige, difficile d’échapper au grand air et aux vertes étendues… Ce qui est plutôt de bon augure si l’on en juge par le nombre d’événements à découvrir avec vos petits-enfants. A vos bêches…prêtes…? Partez !

Partout en France
La Fête de la Nature. Non : personne ne vous demandera d’esquisser la danse de la pluie en guise d’ode à la végétation environnante. En revanche, une balade dans les dunes près de Marignane, un tête-à-tête avec les vautours à Nîmes, la visite d’une réserve naturelle du côté d’Agen, une fête de quartier à Bordeaux ou découverte de la flore sauvage à Saint-Cloud font partie des éventualités. En tout, 700 événements de par l’Hexagone sont organisés ce mois-ci; vous trouverez donc forcément ce qu’il faut pour vos jeunes pousses.
fetedelanature.com Du 18 au 22 mai.

Ile-de-France
Le Potager des princes à Chantilly (Oise). Ce parc « animalier et animé » rassemble à la fois un jardin japonais, un labyrinthe de bambous avec allée musicale et, depuis cette année, une clairière aux jeux (toboggan etc…). Mais vos petits-enfants risquent fort d’y planter leur tente quand ils auront compris que des courses de lapins, un orchestre de poules et des démonstrations de chien de berger s’y déroulent chaque samedi et dimanche après-midi…
potagerdesprinces.com Tél.: 03 44 57 39 66.

Les Irisiades (Val d’Oise). La Fête des fleurs, des plantes et des arts du château d’Auvers-sur-Oise célèbre cette année « l’amour au jardin ». Entre sculptures monumentales et démonstrations de sculptures sur fruits et légumes, les grand-mères y piocheront des conseuls d’horticulture, là où leurs petits-enfants visiteront le château à prix réduit.
chateau-auvers.fr Tél.: 01 34 48 48 48. Les 21 et 22 mai.

Lille
La Ferme urbaine de Lille. Bonne nouvelle : la ferme urbaine de la Gare Saint-Sauveur rouvre le 27 avril ! Une occasion unique de faire profiter vos apprentis jardiniers de ce potager hors-sol géant, à condition de suivre scrupuleusement ces 3 étapes: passer au Comptoir à graines de la Gare Saint-Sauveur avant le 1er mai récupérer de petits sachets; faire germer à la maison navets boule d’or, haricots, carottes nantaises ou betteraves; revenir planter le tout entre le 13 et le 29 mai pour pouvoir dire replanter collectivement. Un bon moyen de se réconcilier avec les légumes !
Bd Jean-Baptiste Lebas. Tél.: 03 28 52 30 00.

Au cinéma
Le Potager de mon grand-père. Hommage à la nature, ce documentaire de Martin Esposito se penche sur tout le soin, la patience et l’amour mis par son grand-père dans l’entretien d’un potager aussi précieux qu’un bijou. Transmission, partage, souvenirs : un magnifique moment à partager avec les plus grands (dès 10 ans). En salle depuis le 20 avril.

Pour la maison
Le kit du jardinier. Un jardin soigné cache toujours un jardinier bien outillé. Trop petites pour tondre mais pas pour planter, les jeunes troupes qui vous accompagnent dans les allées feront presque rougir les tomates en arborant fièrement ce kit complet en bois et métal, livré avec son petit sac en tissu.

Vous aimerez aussi...