Les codes ont changé : le rôle d'une grand-mère sur les réseaux sociaux
BOUTIQUE

Les codes ont changé

Les codes ont changé

Sur les réseaux sociaux, je n’ai pas trente-six amis.
Sybille, évidemment. Nicole, de loin en loin. Mes enfants, mais pas tous (Bertrand est contre). Et quelques vagues connaissances qui ont toujours beaucoup plus de choses à raconter que moi.

La grande question que je me pose, en revanche, c’est : dois-je être « amie » avec mes Petits-Enfants ? Si Adèle n’a pas l’air d’y tenir spécialement (« Pourquoi faire ? Je te vois en vrai ! »), Boris, lui, m’a envoyé une invitation.
J’hésite. Dois-je tout voir, tout savoir ? Publier un commentaire, liker, partager ? Et si jamais j’étais à côté de la plaque ?

Tout bien réfléchi, je préfère rester à part. Et contourner le problème en créant via mon compte Facebook un groupe « d’amis » restreint, spécialement dédié à ma famille (mode d’emploi ICI). Y entreront ceux qui le souhaitent. Mon amie Sybille, elle, ne jure plus que par WhastApp sur lequel elle a créé un groupe pour parler avec toute sa famille et échanger des photos (mode d’emploi ICI). Chacun fait ce que bon lui semble après tout !

Ainsi, mes Petits-Enfants ne seront pas obligés d’expliquer à leurs contacts qui est cette « Granny » qui poste des coeurs et des smileys partout où elle passe !

 

 

PS/ N’oubliez pas que vous pouvez dialoguer avec d’autres grand-mères sur le groupe Facebook Grand-Mercredi de votre ville. C’est juste ici !

 

Inscription à la lettre de Granny

À LIRE AUSSI


Fermer et retourner à l'article