Comment bien vivre avec les membres de sa famille ? - Grand-Mercredi

Comment bien vivre avec les membres de sa famille ?


Vos Petits-Enfants,
ou les prédestinés

Même si vous seriez tentés (on commence à vous connaître) de rêver qu’ils soient un peu plus “à vous”, sachez que vos Petits-Enfants ont quelque chose de plus que vos enfants. Un tiret et un adjectif qui les avantagent considérablement : le mot «petit». En vrai, ils doivent se laver les dents soir et matin, que vous le vouliez ou non, et sous peine de payer x3 le dentiste en passant pour une Grand-Mère indigne dont tous les Petits-Enfants auraient des carries. Ils ont aussi 4 heures minimum de devoirs par semaine, et, plus ça va, plus vous serez largué. Et même s’ils conservent leur petit adjectif à vie, un jour, ils deviennent beaucoup plus grands que vous, et vous n’avez plus très envie de les avoir au réveil.
Moralité : pour les aimer toute votre vie aussi fort qu’au premier jour, restez dans la moyenne des 9 heures ensemble par semaine


Démarrons par votre mère

Si vous avez encore la chance de l’avoir, si elle ne lit pas ce journal évidemment, et qu’elle fait partie des 2/3 des mères en France qui sont un poil omniprésentes (vous remarquerez notre politesse), alors nous n’avons qu’une seule proposition à vous faire : notez dans un carnet secret tous les défauts que vous ne voulez surtout pas avoir plus tard. Et, parfois, riez-en !


Votre fille, ou l’outil de
tracking le plus puissant
au monde

D’un côté, c’est terriblement rassurant de se sentir entourée et soutenue. De l’autre, c’est plus intrusif que le système de vidéosurveillance des rues de Moscou.
Son avantage compétitif : elle sera toujours là, même si elle aussi devra probablement tenir un carnet. Les chiens ne font pas des canaris, on vous l’a déjà dit !


Votre fils ou le plan de déconfinement en pire

Avec un fils, c’est comme le déconfinement : on sait qu’on va se revoir, qu’on va sortir, qu’on va rire mais on ne sait pas bien quand, ni où. Alors, chez Grand-Mercredi, pour les fils de ce genre, ceux qui ne savent jamais à l’avance où ils seront et à quelle heure, on a trouvé la seule règle valable mais incompatible avec votre art de tout anticiper : carpe diem. Ne demandez rien, accueillez ce qui vient ! Pour ceux qui auraient la chance d’avoir des fils qui savent tout à l’avance et qui seraient plutôt de type « outil de tracking puissant », référez-vous au paragraphe sur la fille, et offrez-vous d’urgence une double vie.


Votre gendre,
ou le petit imposteur de la famille

Nous nous sommes autorisé une enquête à propos des gendres, dont voici le résultat : il coche toutes les cases du jeune cadre actif dans 8 familles sur 10. Mais pourquoi diable un tel score ? Votre gendre a un agent personnel : votre fille. Une campagne marketing infaillible : celle que votre fille, soucieuse de vous montrer que « Tout va bien maman », met en place toute l’année pour promouvoir son Xavier: « Xavier a fait ci », « Xavier nous a rapporté ça », «Xavier a cuisiné cela » et patati et patata.
Notre conseil : n’oubliez jamais que la quête ultime de vos enfants reste – et c’est universel – celle de faire plaisir à leur parents. Et un Xavier la raie sur le côté qui fait tout bien, ça fait plus plaisir qu’un Xavier qui ne fait rien.

Partagez nos astuces pour un printemps réussi avec vos proches
par email en cliquant ci et par Whatsapp en cliquant là !

Vous aimerez aussi...