Je me suis repris en main… grâce à mon Grand-Père ! - Grand-Mercredi
BOUTIQUE

Je me suis repris en main… grâce à mon Grand-Père !

Cela faisait des mois que je n’avais pas vu mon Grand-Père.
Nous n’étions pas fâchés, loin de là, mais entre mes enfants, mon quotidien et ma carrière, je n’ai jamais trouvé le temps de lui rendre visite. Sans parler des centaines de kilomètres qu’il fallait parcourir pour aller le voir. Mais ça, c’était avant, avant qu’il n’emménage dans une résidence située à quelques kilomètres de chez moi.

Quand j’ai appris la nouvelle, j’étais aux anges. J’allais enfin pouvoir rattraper le temps perdu et me rapprocher de celui qui a toujours été là pour moi.

Un samedi matin, j’ai laissé toute ma petite famille à la maison pour pouvoir avoir un moment en tête à tête avec mon grand père. Je voulais que ça soit une surprise.

C’est le Jour J.
Je suis à l’entrée de la résidence. Je m’avance discrètement pour que l’effet de surprise soit total.
Dans les salons cossus où le directeur de la résidence, que j’ai mis dans la confidence, m’introduit, je l’aperçois. Ce qui me choque de prime à bord, c’est qu’il est en pleine forme !

Je ne m’y attendais pas.

Lui qui avait tendance à plutôt décliner, j’avais l’impression d’avoir un homme plus jeune devant moi. Les retrouvailles sont intenses et la surprise, totale. Confortablement installés dans le salon près de la cheminée, nous refaisons le monde. Et il me raconte ses journées. Intrigué, je l’ai interrogé sur son petit secret pour garder une allure de jeune homme. Il m’a alors raconté qu’une fois par semaine, un coach sportif se rendait à la résidence. Un coach sportif adapté à son âge. Il m’a dit qu’il était tellement bienveillant que ça lui donnait envie de se dépasser. Ces exercices physiques l’ont tellement bien remis en forme que mon Grand-Père s’est remis à pratiquer de longues marches. Lui qui ne marchait plus tellement, c’était une vraie joie pour lui !

En forme il l’était donc. Et moralement aussi ! Il n’a pas perdu son sens de l’humour. Alors il m’a taquiné et m’a demandé pourquoi je ne pratiquais plus de sport. Cela m’a amusé. Malgré le soin particulier que je mettais à camoufler les quelques kilos que j’avais pris, ils les avaient vite remarqués.

Ces retrouvailles ont généré chez moi un réel déclic. Si mon Grand-Père avait trouvé en lui les ressources nécessaires pour se remettre au sport, alors j’en étais aussi pleinement capable !

Quelques mois plus tard, c’est désormais ensemble que nous allons marcher une fois par semaine. Une marche dominicale qui me permet de constater chaque fois sa grande forme. Un jour, je serai bien obligé de lui avouer que c’est grâce à lui que j’ai eu envie de reprendre une activité physique.

À LIRE AUSSI