La Grande interview de... Mam - Grand-Mercredi
BOUTIQUE

La Grande interview de… Mam

Dans la vie de Mam, il y a à chaque fois une histoire dans l’histoire. Pour ses protégées, cette grand-mère de parole est un guide au long cours, qui a fait de son rôle un devoir. Mieux : une mission d’amour.

Prénom : Annie
Surnom : Mam
Grand-mère depuis 10 ans
5 petites-filles : Domitille (10 ans), Margaux (6 ans), Clémence (6 ans), Capucine (2 ans) et Louise (1 an)
Ville : Paris

 

  • D’où vient votre petit nom…?

C’est mon mari qui l’a choisi. Et je trouve que ça sonne pas mal. Personnellement, j’avais plutôt envie d’un surnom comme « Manou », ou « Madou ». Réflexion faite, je me demande si ce n’est pas parce qu’il n’était pas complètement prêt à être grand-père que mon époux a opté pour ce petit nom, qui fait plus mère que grand-mère…

 

  • L’histoire que vous adorez leur raconter ?

Avec six petites-filles, je n’échappe pas aux histoires de princesses ni au Petit Chaperon rouge… Clémence étant celle que je vois le plus souvent (elle va a l’école juste en face de la maison et déjeune avec moi chaque lundi), je l’emmène parfois après la classe acheter un petit livre. Elle aime les livres animés, les livres d’histoires; je favorise de mon côté les ouvrages ludiques et d’éveil, du type Cherchez Charlie. Quand il y a du répondant, c’est toujours mieux!

 

  • Ce que vous ne leur refusez jamais ?

Un jour, l’une d’elles a dit à sa mère : « Chez Mam, on peut tout faire! ». Il faut dire que j’étais une mère qui travaillait, avec un métier très prenant; aujourd’hui, je ne compense pas, mais j’essaie de faire avec elle ce que je n’ai pas eu la patience ou le temps de faire avec mes fils. Alors, c’est vrai: quand elles viennent à la maison, c’est toujours « oui »! « Oui » pour la peinture, « oui » pour la cuisine… Je les installe toujours comme il faut. Mais je n’ai aucun mérite : jusqu’à maintenant, aucune ne m’a jamais demandé l’impossible.

 

  • Ce que vous leur interdisez toujours ?

Passer toute la journée devant la télévision! Et puis, à table, je suis parfois obligée de faire un peu de « dressage ». Même chose quand on rentre de l’école : on range ses vêtements et on se lave les mains!

 

  • Le dernier grand moment partagé avec elles ?

Le Cirque d’Hiver! J’ai toujours dit aux parents: « ça, je me le garde! ». En décembre, c’est devenu une tradition. Je réserve les places trois mois à l’avance – celles situées au 1er rang, face à l’entrée des artistes! – et c’est toujours un moment magique. Domitille avait 4 ans quand j’y suis allée avec elle pour la première fois; elle était époustouflée. Il y avait une charge émotionnelle si forte… Quand elle sera en âge de voir le spectacle, j’irai avec Louise.

 

  • La recette à laquelle elles ne résistent pas ?

Poulet rôti-frites! Avec des frites à moitié « maison »… Clémence, elle, adore le concombre à la crème. Un basique, mais une valeur sûre. Le mien est inimitable.

 

  • Embarquement immédiat: où les emmenez-vous ?

Je choisis un voyage dépaysant, un voyage de découverte… Un safari en Afrique! J’ai aussi promis à Domitille que je l’emmènerais, un jour, au Vietnam, son pays d’origine.

 

  • Un secret à leur confier ?

Je leur avouerais la peur bleue que j’avais ressentie un jour au cirque, avec mon père. Un clown s’était déguisé en cheval et le fait de voir cet animal avec des pieds humains m’avait épouvantée…! Alors, je leur dirais qu’elles sont plus courageuses que moi.

Fermer et retourner à l'article