Le club de lecture des Grands-Parents - Grand-Mercredi
BOUTIQUE

Le club de lecture des Grands-Parents

3 minutes

Chers tous, sachez qu’il m’arrive de réunir mon petit club de lecture au Café de Flore, à Paris.
Quand j’ai demandé à mes deux sœurs ce qu’elles lisaient, j’ai souri en réalisant que nous avions toutes les 3 lu et aimé Une amie de la famille, de Jean-Marie Laclavetine (aux éditions Gallimard). Un récit à la fois lumineux et tragique puisqu’il s’agit de la disparition de sa sœur, emportée par une vague à l’âge de 15 ans, sur la plage de Biarritz. Ce livre a permis à l’auteur de faire vivre sa sœur de nouveau. À travers un récit doux, émouvant et intense, on comprend la puissance d’un livre, un remède dans le cas présent.

Quant à moi, c’est de Mes vies Secrètes, de Dominique Bona (chez Gallimard toujours) dont je voulais vous parler ce matin.
Ce récit sous forme autobiographique est un petit chef-d’œuvre, car il constitue une mine de rencontres pour nous, lecteurs. Au fil des pages, tous les personnages que cette biographe a croisés dans sa vie se dévoilent.
De ses enquêtes à ses coups de foudre, de Romain Gary à Gala Dalí, elle raconte la part cachée de ces vies qu’elle a, avec tant de talent, su nous offrir dans ses biographies.

Enfin, ma fille m’a passé le week-end dernier Fugitive parce que reine, de Violaine Huisman (chez Folio).
Un clin d’œil entre elle et moi, car la narratrice y raconte son enfance tumultueuse auprès d’une mère rayonnante (ce que je ne suis pas, m’a assuré ma fille en me disant « J’ai pensé que tu avais été tout l’inverse ! »)

Ce fameux lien mère-fille sur lequel il y a tant à lire et à comprendre.

À LIRE AUSSI