Le syndrôme du nid vide ! - Grand-Mercredi
BOUTIQUE

Le syndrôme du nid vide !

10 minutes

Quand vos Petits-Enfants prennent leur envol ! Vous souvenez-vous du jour ou vos enfants ont quitté la maison ? Enfin, vous avez pris du temps pour vous, avez fait du sport, êtes sortie avec votre compagnon, avez essayé la peinture ou le yoga, et puis subitement… Tout le monde s’est mis à vous manquer ! On appelle ce phénomène le syndrome du nid vide...

“Environ 35% des parents et en majorité des mères souffrent du syndrome du nid vide!”

Le syndrome du nid vide se caractérise par un sentiment de solitude, de mélancolie ou de tristesse qui se déclenche lorsque les enfants quittent le cocon familial… Il peut engendrer un sentiment d’abandon et de perte d’identité : “j’étais une mère avant tout, mais aujourd’hui qui suis-je ?”. Que vos enfants aient ou non, une relation fusionnelle avec vos Petits-Enfants, c’est un sentiment à ne pas négliger, un micro-trauma presque. Le stress de vos enfants peut venir du fait qu’ils s’inquiètent pour la sécurité de vos Petits-Enfants parce qu’ils ne les croient pas capables de s’occuper d’eux-mêmes ou simplement parce qu’ils regrettent leur quotidien avec eux… Mais ce sont des préoccupations normales auxquelles il faut faire face en famille !

Votre rôle en tant que Grand-Parent est d’épauler vos filles, fils, belles-filles et gendres et d’en parler avec eux en amont pour éviter qu’ils ne broient du noir au moment voulu. Parlez avec eux de cette éventualité pour les y préparer et encouragez les surtout à faire des choses pour eux. C’est le meilleur conseil que vous pourrez leur donner ! En effet, s’occuper de son épanouissement personnel, c’est éviter de se dire qu’on est seulement des parents. Peindre, dessiner, faire du sport, sortir en amoureux, prendre des bains, reprendre ses études, monter son entreprise… Le choix est vaste pour prendre soin de soi, enfin !

À lire aussi : Le jour où les enfants s’en vont, de Béatrice Copper Royer.

Enfin, on vous conseille de voir le verre à moitié plein, en famille, car maintenant que vos Petits-Enfants ont leur indépendance, vous allez pouvoir partager avec vos fils, filles, belles-filles ou gendres d’avantage de votre temps libre de Grand-Parent !

 

À LIRE AUSSI