Archives des famille - Page 2 sur 2 - Grand-Mercredi
Bande de cousins en vacances

Article

La bande de cousins

L’un de mes plaisirs favoris dans la vie étant d’avoir tous mes petits-enfants réunis, les plus jeunes de la famille ont récemment été rejoints par Adèle et Boris, dits « les deux grands ».

Venus seuls en  train (« On n’est plus des bébés ! »), ces deux ados de 12 et 13 ans ont poussé comme des asperges mais restent pour moi – même s’ils détestent quand je dis ça – « mes petits chéris ».
Bien qu’ayant la majeure partie du temps un casque ou des écouteurs vissés sur les oreilles, de préférence au moment où je bats le rappel pour débarrasser, ils aiment autant écarter leurs petits cousins de leurs conciliabules que les inclure dans leurs jeux… parfois idiots.

En pâmoison devant ses aînés, Chloé (5 ans) a ainsi relevé le défi du « T’es pas cap’ de manger du sable !», tandis qu’une partie de cache-cache ayant mal tourné m’a finalement permis de dénicher Auguste (1 an et demi) enfoui sous les gilets de sauvetage du club de voile.
Je passe bien évidemment sur le lancer de gnocchi à l’heure du déjeuner et sur le conglomérat de serviettes et de maillots mouillés qui orne la terrasse chaque fin d’après-midi.

On ne m’en voudra donc pas de dire que ma journée de vacances ne débute vraiment qu’à l’heure où tout le monde dort.

Maintenant qu’on se connaît un peu, je me sens libre de vous le dire : je suis une « chicouf »: « CHIC, ils arrivent ! OUF, ils sont partis ». Et ne me dîtes pas que cette pensée ne vous a jamais traversé l’esprit !

Trop c’est trop: j’ai demandé du renfort ! Une baby-sitter est attendue mardi en urgence !

Bouton inscription lettre de Grand-Mercredi

 

Quasiment deux mois de vacances, une maison au bord de la mer et un défilé incessant d’invités en tous genres : pas de doute, mon été peut commencer !

Je me suis dit, surtout, que l’occasion était toute trouvée pour vous en dire plus sur celles et ceux qui m’entourent quand le soleil revient : de ma meilleure amie à la baby-sitter, en passant par mon petit-fils encore bébé et ma propre maman. Je vous promets un vrai carnaval, une galerie de portraits mémorable…sans doute assez proche de celle qui vous donne le sourire chaque année !

Chaque mardi et chaque vendredi jusqu’à fin août, l’un de ces douze personnages fera donc son entrée dans votre boîte mail. Une carte postale généalogique à laquelle je joindrai un « petit extra » tout-terrain, une activité toute simple et gratuite mais qui rend les journées d’été « extra-ordinaires ». Pour être la seule Grand-Mère de France à faire admirer à vos petits-enfants le plus joli spectacle d’étoiles filantes de la saison, ne passez donc pas à côté de ces bonus géniaux !

Et puisque, mine de rien, l’été est aussi fait pour se faire plaisir, ouvrez l’oeil ! Car pour rendre vos vacances encore plus fabuleuses, j’ai traqué tout le printemps 12 cadeaux absolument magiques. Quelque chose me dit que, dès mardi, vous n’aurez rien contre LE jeu qui occupera les petits une journée entière ou encore LA recette idéale pour chasser le blues de papa/maman.

Allez hop ! Je vous laisse ranger vos plaids en laine et dégainer vos foutas, ouvrir vos valises et vérifier que les transats sont d’attaque. Moi, j’ai cinq lits à faire et un frigo à remplir !

 

La vaisselle en carton my Little Day

Bouton inscription lettre de Grand-Mercredi

 

Quand on est enfant, il est important de grimper dans son arbre généalogique et d’y faire son nid. Mine de rien, quand on connaît bien les racines de sa famille, on s’y retrouve mieux.
Un ouvrage pédagogique, pour permettre aux plus jeunes de comprendre les liens entre chaque membre de l’arbre généalogique.

Plus la peine de chercher ! Après des semaines d’une quête éperdue, on a trouvé un must de la généalogie. C’est écrit dessus: L’ORIGINE DU MOI. Car avant lui (votre petite-fille, votre petit-fils), il y a eu 1) ses parents, 2) vous, 3) vos propres parents… Un phénomène d’une logique implacable pour les adultes, mais qui échappe parfois aux plus jeunes…surtout dans les familles nombreuses !

Fabriqué en cartons recyclés « sous le soleil de Barcelone », dans des couleurs pop et acidulées, l’arbre généalogique de Papier Tigre accueille dans ses pastilles les photos de celles et ceux qui comptent ou ont compté. Ceux qui ont fait que l’enfant est là aujourd’hui. Et si ce n’est pas vous qui complétez patiemment à quatre mains ce cadeau qui dure pour toujours, si avec dextérité vous ne l’aidez pas à glisser le bon visage dans la bonne case, alors qui d’autre le fera ? A suspendre au mur du salon ou d’une chambre, au bout d’une fine cordelette japonaise, et à leur offrir en cliquant ici.

« Chandail » est devenu « gilet », les biberons se stérilisent et les compotes se boivent en gourde. Vos filles, vos belles-filles, vos fils et vos gendres parfois, ne manquent jamais de vous le rappeler: les temps changent ! Oui, mais tout s’explique. Et si jamais vous vous retrouvez dans ces quelques lignes, faîtes un clin d’œil à vos amies !

1) Avant, on couchait bébé sur le ventre. Aujourd’hui, on le couche à plat dos.
On a décodé pour vous les 3 raisons de ce changement.
– Dans ce sens-là, bébé peut sourire aux anges. Dans l’autre, c’est déjà plus compliqué.
– Vous avez remarqué ? Endormi dans vos bras, le bébé ne se réveille pas lorsque vous le déposez dans son lit…à plat dos, donc !
– Puisqu’on vous dit que c’est « à plat dos », suivre le mouvement est encore le meilleur moyen d’éviter tout débat au-dessus du berceau.

2) Avant, c’était robe de chambre après le bain. Aujourd’hui, tout le monde enfile un poncho.
– La robe de chambre, même à scratches, c’est limite un concours de contorsions. Surtout quand on a 5 petits-enfants de 1 à 6 ans et la purée maison à mouliner.
– Le poncho s’enfile d’un coup, « tout seul comme un grand ».
– Dénicher en boutique une robe de chambre à carreaux qui ne soit ni fluo, ni flanquée d’un super-héros, ni en éponge double-fil, c’est comme vouloir faire la cueillette des champignons en janvier : impossible.

Partie03

3) Avant, on se ruinait pour un landau rétro façon Kate & William. Aujourd’hui, c’est à celui qui aura la poussette la plus compacte et aérodynamique.
– Les trottoirs ont pris 4 bons centimètres en 40 ans, mais pas forcément les portes des magasins.
– Le landau d’autrefois remporte rarement l’épreuve dite « du bagage à main ».
– Quand on a 7 minutes chrono pour aller de la maison à la crèche, de la crèche chez le boulanger et du boulanger chez sa grand-mère, on roule plus vite avec un bolide 3 roues qu’avec un tank de 5 kilos.

Partie04

4) Avant, on remerciait sa grand-mère avec une lettre longue comme le bras. Aujourd’hui, un SMS de lilliputien et c’est le Pérou.
– Le carnet d’adresses près du téléphone n’est plus. Le téléphone SERT de carnet d’adresses.
– Le temps de trouver du papier, un stylo plume, une cartouche neuve, l’inspiration, une enveloppe blanche, l’adresse (cf. raison précédente), un timbre, puis une boîte postale…et c’est déjà l’heure des prochaines vacances.
– Vos petits-enfants sont joueurs et vous mettent au défi de déchiffrer : « Bjr GM. jSpR ktuva bi1. CT top ché toi. Merci bcp. Jtm ».

Vous le savez mieux que quiconque : être grand-mère est une source inépuisable de bonheur(s).
Grand-Mercredi y croit si fort que, pour toutes les grand-mères et celles qui le seront bientôt (vos amies, vos soeurs…), on en a fait un must : une élégante affiche made in France pensée avec amour.
Elle compile tous les instantanés de félicité qui forgent une enfance, puis une existence toute entière. « Transmettre les valeurs de la famille », « avouer ses plus grands rêves », « chanter en choeur avec ses cousins » ou encore « tenir ses promesses » : vous connaissez cela par coeur, mais vos amies sans doute pas encore. Une raison de plus pour leur offrir ces tendres préceptes en lesquels chacune se reconnaîtra ! Rien de plus simple quand on sait que cette affiche – tirée en édition limitée – est imprimée sur un joli papier et livrée gratuitement en 24h.
Sur vos conseils, elles l’encadreront alors dans leur cuisine, sur leur bureau, la commode du salon voire leur table de nuit, pourquoi pas dans leur salle de bains. Et ne vous remercieront jamais assez d’avoir lu dans leur avenir de grand-mère comblée.

Pour vous comme pour elles, il s’agira là d’un memento pour les petits-enfants qui passent, dorment, dînent et jouent à la maison ; d’un doux manifeste pour vous toutes qui leur ouvrez la porte et les couvrez de baisers. Un indispensable que vous pouvez commander juste ici, comme un geste de grand-mère à grand-mère ou tout simplement pour vous.

A acheter ici pour 15€, livraison en 24h gratuite et offerte.

Dans la vie, une Grand-Mère est une chance
Pour se fabriquer des souvenirs éternels
Confier les secrets qu’on ne dit pas aux parents
Connaître ses origines
Et l’histoire de sa famille
Avouer ses peurs et ses plus grands rêves
Chanter en chœur avec ses cousins
Apprendre à partager avec eux
Rire aux éclats en regardant les albums-photos
Goûter de nouvelles recettes
Tenir ses promesses
Transmettre les valeurs de la famille
Apprendre le nom des fleurs du jardin
Et celui des étoiles dans le ciel
S’inventer des histoires incroyables
Servir les autres en premier
Réaliser que l’amour dure toujours

Ne gardez pas cette découverte pour vous, passez le mot aux grand-mères qui vous entourent.

affiche "une grand-mère est une chance"

Vous aimerez aussi...