Archives des humour - Grand-Mercredi
Vacances avec petits-enfants

Article

5 choses à vérifier avant l’arrivée de vos petits-enfants en vacances

Avoir ses petits-enfants en vacances c’est une vraie responsabilité, Grand-Mercredi a préparé pour vous un petit mémo avant départ :

1. De l’énergie, de l’énergie ! Il va vous en falloir alors n’hésitez pas à bien vous reposer avant leur arrivée

2. Une pharmacie  » en cas de bobos » car on ne sait jamais ce qu’il peut arriver

3. Des numéros de téléphone d’urgence toujours en évidence (Péditatre du village, pharmacie de garde et Pompiers)

4. Un téléphone évidemment en état de marche avec un niveau de batterie systématiquement au dessus de 30%

5. et un contrôle de tous les endroits dangereux de votre maison : les petits comme les grands peuvent se faire mal.

Et enfin un petit Kit réservé aux Grands-Parents responsables à se procurer absolument ici :

1. Un selfie tous les mois de vous et eux au même endroit

2. Un pique-nique pour un petit déjeuner

3. Un tatouage éphémère

4. La tournée des meilleurs glaciers de la ville

5. Une crêpe baptisée de votre petit nom de grand-mère : la granny , la mam, la mamounette…

6. Un  conte à écrire à deux

7. Une collection à démarrer ensemble

8. Un lieu à visiter pour la première fois et pour vous et pour eux

9. Une pyjama party improvisée : au programme secrets et pop-corns

1. Vous fredonnez déjà des berceuses dans votre voiture.

2. Il vous arrive de passer plus d’une heure à observer un body dans une boutique.

3. Vous n’avez plus qu’une obsession : trouver votre petit nom de grand-mère.

4. Vous avez déjà collé à l’arrière de votre voiture le sticker Petits-Enfants à Bord.

5. Vous lisez un mode d’emploi traduit d’un pédopsychiatre australien sur l’art de devenir grand-mère avant l’heure.

6. Vous avez ressorti tous vos albums photos, prête à comparer les ressemblances.

7. Votre amie Nicole vous a évidemment tiré le pendule.

8. Vous regardez le film « Le Prénom » avant chaque dîner de famille.

9. Votre pharmacien, votre boucher et votre opticien attendent autant que vous l’arrivée du promis.

10. Vous êtes déjà inscrite à Grand-Mercredi, le premier site dédié aux grand-mères

Et maintenant vous patientez ! 🙂

Souvenez-vous, quand vous passiez vos vacances chez votre Grand-Mère, elle utilisait parfois toutes sortes d’expressions un peu tordues. Vous rappelez-vous de certaines de ses expressions favorites ?
Allez, faisons petit tour dans le passé avec ces 30 expressions que vous devez transmettre à vos Petits-Enfants avant qu’elles ne partent aux oubliettes !

1. « Rire comme un bossu / comme une baleine » = Rire aux éclats

2. « Connu comme le loup blanc » = Qualifie quelqu’un de très, très connu

3. « Gras comme un moine » = Se dit d’une personne un peu enveloppée

4. « Triste comme un bonnet de nuit » = Qualifie une personne qui n’a pas un visage très rayonnant

5. « Chauve comme un genou » = Désigne une personne n’ayant plus de cheveux

6. « Crier comme un putois » / « Hurler comme un possédé » = Crier très fort

7. « Vieux comme les rues » / « Vieux comme Hérode » = Qualifie quelque chose de très, très vieux

8. « Bête comme une huître »/ « Bête comme une oie » = Désigne une personne pas très futée

9. « Bavard comme une pie » = Parler sans cesse

10. « S’ennuyer comme un vieux croûton derrière une malle » = Tout est dit….

11. « Sale comme un peigne » = Qualifie une personne dégoûtante

12. « Rouge comme 25 coqs »/ « Rouge comme une tomate » = Se dit d’une personne qui a du mal à gérer ses émotions et rougit facilement

13. « Être vert épinard » = Avoir mauvaise mine

14. « Blanc comme un cachet d’aspirine » = Avoir une mine très pâle

15. « Seul comme l’as de pique » = Qualifie une personne délaissée

16. « Coiffé comme un dessous de bras » = Être très mal peigné

17. « Haut comme une botte » = Désigne une personne de petite taille

18. « Boire comme un puits sans fond » = Boire beaucoup, beaucoup

19. « Riche comme Crésus » = Être très, très riche

20. « Aimable comme une porte de prison » = Se dit d’une personne désagréable

21. « Pauvre comme Job » = Qualifie une personne qui n’a pas le sou

22. « Grand comme le monde » = Désigne quelque chose de très, très grand

23. « Noir comme un fond de cheminée » = Être très bronzé

24. « Rond comme une queue de pelle » = Être saoul

25. « Pleurer comme une madeleine » / « Pleurer comme un veau » = Pleurer de façon excessive

26. « Travailler comme un titan »/ « Travailler comme un nègre » = Travailler beaucoup, beaucoup

27. « Dormir comme un loir » = Dormir profondément

28. « Ronfler comme un sonneur » = Ronfler très fort

29. « Couvert comme un oignon » = Être chaudement vêtu

30. « Nu comme un ver » = Être en tenue d’Adam…

Il est loin le temps de la vieille grand-mère assise dans son fauteuil à faire du tricot avec ses bigoudis sur la tête. Les grand-mères d’aujourd’hui sont dynamiques, jeunes, et « in » ! 
Voici les 20 trucs qui feront de vous l’idole de vos enfants et de vos petits-enfants et vous pouvez en être fière !

 

1. Vous ne parlez pas de vos petits-enfants mais de vos « chic-ouf ».

2. Vous arborez fièrement le sticker « Petits-Enfants à bord » sur le pare-brise arrière de votre voiture.

3. Vous avez un coeur rempli d’amour.

4. Vous savez plier et déplier une poussette en deux temps trois mouvements et à une main !

5. Vous êtes jeune : la jeunesse, c’est bien sûr dans la tête, mais c’est aussi une question d’image. Vous avez l’habitude de porter des jeans, des talons, vous aimez les chemisiers cintrés ? Qu’à cela ne tienne !

6. Vous avez un salon rempli de jouets aussi originaux qu’authentiques.

7. Vous faites des crêpes avec vos petits-enfants tous les mercredis.

8. Vous ne vous faites pas appeler Mamie ou Mémé, mais Nonna, Mamoune ou Mamita.

9. Vous dînez régulièrement avec 3 cow-boys et 1 princesse.

10. Vous avez toujours une boîte remplie de bonbons en tout genre dans votre sac à main.

11. Vous avez un rôle de soutien et de confidente sur lequel on aime pouvoir compter.

12. Vous savez garder du temps pour vous, et savez vous rendre vraiment disponible pour les autres le moment venu.

13. Vous connaissez par coeur la chanson de la Reine de Neiges et les tubes de Kendji Girac.

14. Vous avez un compte Facebook et un compte Instagram.

15. Vous passez vos week-ends dans une cabane à attendre les méchants.

16. Vous gérez très bien la distance avec vos petits-enfants américains, grâce à Skype et WhatsApp qui n’ont plus aucun secret pour vous.

17. Vous avez toujours des tas d’histoires à raconter.

18. Vous savez garder les secrets de vos petits-enfants et rester une tombe !

19. Vous donnez des baisers à l’infini.

20. Et surtout, vous êtes inscrite à la newsletter de Grand-Mercredi (si ce n’est pas encore le cas, on ne dira rien à personne, mais inscrivez-vous vite ici)

1. Elle fredonne déjà des berceuses dans sa voiture.

2. Il lui arrive de passer plus d’une heure à observer un body dans une boutique.

3. Elle n’a plus qu’une obsession : trouver son petit nom de grand-mère.

4. Elle a déjà collé à l’arrière de sa voiture le sticker Petits-Enfants à Bord.

5. Elle lit un mode d’emploi traduit d’un pédopsychiatre australien sur l’art de devenir grand-mère avant l’heure.

6. Elle a ressorti tous ses albums photos, prête à comparer les ressemblances.

7. Son amie Nicole lui a évidemment tiré le pendule.

8. Elle regarde le film « Le Prénom » avant chaque dîner de famille.

9. Son pharmacien, son boucher et son opticien attendent autant qu’elle l’arrivée du promis.

10. Elle est déjà inscrite à Grand-Mercredi, le premier site dédié aux grand-mères

En espérant tomber sur des âmes compatissantes, j’aimerais remettre deux-trois bricoles à leur place.

Si nous, Grand-Mères, avons su nous adapter avec le temps en troquant crapette et tricotin contre séance de ciné en 3D et « customisation » de sac à paillettes, ces chers Grands-Pères ont encore du chemin à parcourir.

Quand diable comprendront-ils que – oui ! – jouer avec ses petits-enfants c’est aussi accepter d’être coiffé avec des barrettes pour regarder le JT et qu’une partie de train radiocommandé dure tant qu’il y a des piles (en un mot : longtemps).
J’admets que leur patience est souvent mise à rude épreuve : 4 paires de mains et 26 allumettes pour lancer un feu de cheminée ou un BBQ, un charriot de desserts en plastique à goûter intégralement lors de chaque dînette et des traces de doigts sur la carrosserie à l’issue du shampouinage mensuel de la berline, c’est éprouvant. Surtout passé 60 ans.

Mais – car il y a un « mais » – j’avoue que j’éprouve toute satisfaction à lire dans leurs yeux le bonheur du Grand-Père qui, après revissé six fois de suite les petits roues d’un vélo, voit son petit-fils pédaler tout seul ou encore ce large sourire affiché quand sa petite-fille le félicite pour son coup de crayon (« tu fais trop bien les chats ! »).

Je milite donc ici en faveur d’une « grand-paternité » tout-terrain. Et je compte sur vous pour les encourager, mesdames !

Le Grand-Père en vrai : Attentif à l’éducation, fin observateur et très attaché aux rituels (comme les déjeuners en tête-à-tête et les grandes réunions de famille), le Grand-Père rechigne  (72% de nos répondants ) à tout céder à ses petits-enfants…à commencer par l’agenda de sa femme ! En revanche, ils sont nombreux à avouer s’être mis à internet pour pouvoir communiquer avec eux (ayant une nette préférence pour whatsapp).

 

Bouton inscription lettre de Grand-Mercredi

 

J – 2, déjà !

Dans moins de quarante-huit heures, le grand chambardement. La tornade. Le branle-bas de combat. Bref : les petits-enfants qui déboulent, avec larmes et bagages.

Oh, pas pour longtemps. Juste le temps d’un (énième) mariage de copains pour papa et maman et d’une révolution en règle de votre garde-manger à tous les deux.
Limite maso, vous avez suivi la liste maternelle à la lettre, slalomant entre les rayons du supermarché avec la fébrilité d’une lionne dévouée. Des Crocochoc, oui, mais en sachets individuels; des yaourts brassés aux fruits, mais bio; du cabillaud, mais sans arêtes; des coquillettes, mais seulement au blé complet; du fromage râpé « qui file »; et aussi de la confiture sans morceaux, des galettes de riz issues du commerce équitable, et du jus d’orange sans pulpe. La base, quoi.

Dans le rôle de la grand-mère consentante : vous. Dans le rôle de la victime bafouée : monsieur. Celui-là même qui, à l’heure où vous lisez ces lignes, vous crie du fin fond de la cuisine: « Et mon pâté de foie, il est où ? Y’en a plus du pâté de foie ? ». Bah non. Pas cette fois. Pas plus qu’il n’y aura de journal télévisé serein avant lundi, pour cause de Zorro rediffusé (saison 9, épisode 23).
C’est comme ça et puis c’est tout. Alors, heureux ?

Inscription à la lettre de Granny

Vous aimerez aussi...