Des vacances avec des Petits-Enfants ce n’est pas toujours des vacances !

Des vacances avec des Petits-Enfants ce n’est pas toujours des vacances !

été Vacances

Comme des millions d’autres, je suis Grand-Mère. Et cet été pour les vacances, je ne sais pas si c’est votre cas, mais j’aurai la chance d’être entourée des miens qui viennent passer leurs vacances à la maison. 15 Jours en Août avec mes 3 fils et leurs enfants. Au total j’ai 5 Petits-Enfants. Le plus jeune a 2 ans et 7 pour le plus grand. Et croyez-moi ce n’est pas de tout repos.

Nous n’avons personne pour nous aider, pas de baby-sitter. Ce n’est pas qu’une question de coût c’est aussi une question de choix. Mais parfois je le regrette. Alors cette année, je reconnais que pour la première fois depuis bien longtemps je redoute l’arrivée de tout ce petit monde.

Je le redoute pour plusieurs raisons mais la principale c’est la fatigue.
Oui je suis épuisée et j’aurais bien aimé me reposer aussi. Car des vacances entourées d’enfants, c’est génial mais ce n’est pas reposant un instant.

Je ne me plains pas et je n’oserai jamais quand je regarde autour de moi, tous nos amis Grands-Parents qui n’ont pas notre chance, je me dis aussi qu’eux au moins ils n’attaqueront pas la rentrée sur les rotules.

Entre les réveils matinaux, les hurlements autour de la piscine, les petits bobos du quotidien… Je n’arrête pas. Et puis, il faut bien nourrir toute cette troupe. Et entre les préférences des uns et les allergies alimentaires des autres c’est un vrai casse-tête.

Et puis, il faut aussi transformer la maison. Protéger le coin des tables, cacher les choses fragiles et ressortir les dessins des enfants qui étaient soigneusement cachés dans le tiroir de l’entrée.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que je ne suis pas aidée par mon mari. Il est un Grand-Père fantastique comme il a été un père omniprésent pour ses enfants. Mais il n’est pas aidant.
Devinez qui va devoir sortir la table de ping-pong ou regonfler les vélos de nos Petits-Enfants ? Sûrement pas lui.

Et quand j’ose lui demander de l’aide, il me répond toujours pour rire tu verras quand tu seras à la retraite. Ah oui c’est sûr dans deux ans je le serai et le premier au courant ce sera lui c’est promis !

En attendant, pour affronter tout ce beaux monde je n’ai pas le choix. Je dois me reposer avant les vacances ! Oui oui, c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour ne pas perdre pied pendant les vacances.

Fermer et retourner à l'article