Pratiquer une activité physique à mon âge ? Jamais je ne l’aurai cru ! - Grand-Mercredi
BOUTIQUE

Pratiquer une activité physique à mon âge ? Jamais je ne l’aurai cru !

Il y a deux ans environ, j’ai été contrainte de prendre une décision radicale : Déménager !
Oui, à mon grand âge, moi qui suis devenue Grand-Mère puis Arrière-Grand-Mère, vous reconnaitrez que le déménagement est un sujet… tabou. Comme si à nos âges, nous devions fuir le changement.

Pourtant, je n’ai pas vraiment eu le choix.
Je n’oublierai jamais cette visite de mon médecin qui allait tout changer.
Lui qui me connaît depuis tant d’année m’a vivement conseillé de m’installer dans une résidence dans laquelle, selon lui, je serai pleinement épanouie.
Dans le fond, il n’avait pas tort. La solitude, l’éloignement me pesaient de plus en plus. Sans parler de mon genou qui me faisait souffrir. Oui, mon autonomie en avait pris un coup.

Deux ans déjà que j’ai rejoint cette résidence et le moins que l’on puisse dire, c’est que je regrette de ne pas avoir sauté le pas plus tôt ! Mes enfants, mes Petits-Enfants et mes arrière-petits-enfants viennent me rendre visite régulièrement. Sur place, j’ai aussi fait des rencontres. Comme quoi même à mon âge, on n’est jamais à l’abri de bonnes nouvelles.

Si mon moral est au beau fixe, c’est que ma santé l’est aussi. Envolées les douleurs, les problèmes d’articulations j’ai retrouvé le tonus de mes 20 ans. Mon secret ? Les autres résidents ! Vous ne pouvez pas imaginer comme ils sont en forme. Plusieurs fois par semaine, nous sortons en groupe – la première fois, ils ne m’ont pas laissé le choix – et nous partons arpenter le petit bois qui jouxte notre résidence. La première fois, je n’en menais pas large mais petit à patit, j’ai pris le rythme.
J’ai rangé au placard ma canne que j’ai volontiers troquée contre des bâtons de marche bien pratiques pour marcher.

Seule, j’aurai bien été incapable d’un pareil exploit, moi qui n’est jamais été une fervente adepte des activités sportives. Et pourtant, avec le soutien de mes camarades, je suis devenue l’une des plus assidues.  C’est la bien preuve irréfutable qu’ensemble tout est possible.

À LIRE AUSSI