Quand les rides arrivent et que certaines se mettent à faire des injections
BOUTIQUE

Un sujet top secret

Quand les rides arrivent

Mon petit-fils de 3 ans m’en a sorti une belle, l’autre jour.
A la faveur d’un grand débat autour des pots de pâte à modeler, Auguste a soudainement contré l’un de mes arguments par un innocent « De toute façon, toi, c’est pas pareil : t’es vieille ! ». Bing !

Je n’ai pas cillé et me suis souvenue de notre récent déjeuner, mon amie Sybille et moi, avec celle que nous appellerons « N. » Entre la salade avocat-crevettes et le crumble au kiwi, j’ai tiqué.
Quelque chose, chez N., avait changé. Une bricole du côté du visage. Pas grand-chose. « C’est à cause de sa nouvelle couleur ! », m’a soutenu Sybille après coup, crédule. Je pencherais plutôt pour une petite injection. Trois fois rien, mais quand même. Evidemment, N. ne nous dira jamais que c’est une certaine B. qui lui a refilé le tuyau.

Et moi, alors ? Moi, « la vieille » ? Pour l’instant, j’assume de ne rien faire. Pas simple de tenir quand la tendance incite à franchir le pas. En tout cas, je garde le cap….et mes rides !

Inscription à la lettre de Granny

 

À LIRE AUSSI


Fermer et retourner à l'article