Offrir un cadeau original et génial à des enfants pour Noël
BOUTIQUE

Cette année, le cadeau c’est moi !

Cadeau de Noël enfant

Sans mentir, je pense que l’on m’a soufflé l’autre jour la plus belle idée de cadeau qui soit.
Pour une fois, elle n’est pas venue de ma grande copine Sybille, pourtant reine de la trouvaille : même à Rocamadour, celle-ci serait capable de vous trouver LE souvenir qui n’a ni une forme de rocher, ni le goût du cabécou.

Non, cette fois, c’est « l’amie d’une amie » qui nous a toutes bluffées. Entre l’expresso et le macaron, cette fameuse Manou (c’est son petit nom de Grand-Mère) nous a confié qu’elle offrait chaque Noël à ses petits-enfants…du temps ! Comme un tête-à-tête, une parenthèse rien que pour eux. La solution parfaite pour leur montrer que le plaisir n’est pas que matériel.

Adieu traque éternelle du jouet introuvable ! Halte-là, foule des grands jours ! Prends garde, made in China ! J’allais enfin pouvoir les gâter autrement.

De retour chez moi, j’ai donc suivi scrupuleusement le mode d’emploi fourni par Manou. Sur un joli papier à lettre, j’ai écrit à Chloé, Adèle et Boris. Les trois qui 1) savent lire et 2) ne croient déjà plus au Père Noël.
Dès le premier paragraphe, je leur ai précisé que je souhaitais leur offrir un cadeau qui reste et qui ne se casse pas, quelque chose qui ne s’oublie pas au fond d’un placard, ni ne s’échange contre douze Carambar ou une balle rebondissante dans la cour de récré.
Puis, je leur ai rappelé l’importance du souvenir et du temps que l’on prend pour être ensemble, les fous rires qui seront les leurs lorsqu’entre cousins ils se remémoreront ces « Journées Granny ».
Je leur ai laissé le choix du jour et du programme ; à eux de me répondre par écrit, pour pouvoir à mon tour archiver leur tendre missive.

J’ai croisé les doigts très fort pour qu’ils préfèrent la visite d’un monument insensé à un tour de grand-huit, et un bon resto japonais plutôt qu’un hamburger XXL. Enfin, j’ai cacheté l’enveloppe avec un joli autocollant aux couleurs de Noël.

Depuis, j’attends chaque jour le facteur avec l’impatience d’une jouvencelle. Même mon agenda n’a jamais été aussi pressé de se remplir !

Bouton inscription lettre de Grand-Mercredi

 

À LIRE AUSSI


Fermer et retourner à l'article