Les arbres génialogiques de Grand-Mercredi : généralissime !
BOUTIQUE

Génialissime !… Et pour tous les âges

Les arbres génialogiques

Parfois, dans ma famille, c’est un peu la guerre.
Des conflits familiaux classiques, comme vous devez toutes en connaître, des contrariétés qui viennent souvent de ma sœur (que j’adore, mais, ici, je vérifie seulement qu’elle lise bien mes lettres, ah ah) et évidemment le carnet de doléances quotidien de mes enfants qui me font un peu suer par moment !
Mais, la famille, me rappelle souvent Paul, c’est si fragile et en même temps si précieux que nos Petits-Enfants doivent le sentir dès leur plus jeune âge.

« Il doit bien y avoir quelque chose à imaginer ? », ai-je lancé à mes camarades de Grand-Mercredi.

Pour m’aider à bien faire, et même rigoler avec mes Petits-Enfants de cette famille-là (parfois un peu bizarre, il faut bien le dire !), j’ai donc demandé à Grand-Mercredi de me fabriquer non pas un mais plusieurs arbres « génialogiques ». Vous avez bien lu ! GE-NIA-LO-GI-QUES.

Un arbre qui change de forme avec les saisons (un marronnier pour cet automne, un sapin pour cet hiver, un cerisier au printemps et un olivier l’été prochain), et que chacun adapte à sa tribu (petite ou grande, entière ou décousue…).
Le plus amusant étant d’user et abuser des planches de stickers fournies avec pour permettre aux Petits-Enfants comme aux Grands-Parents d’affubler Oncle Bertrand de lunettes (lui qui les perd sans arrêt), Tante Odile de moustaches (à cause de ses « bisous qui piquent »), ou encore de rire du petit frère d’Arthur, à qui on a collé un masque de chat.

Avec un autocollant, pour la première fois et sans limite d’âge, on peut tout dire, tout montrer de ceux qui forment notre cercle : une ressemblance, une naissance, un défaut…
Comment vous dire que je suis déjà accro ? Quant à mes Petits-Enfants, c’est devenu en l’espace de deux week-ends leur hobby préféré !

Et peu à peu, en eux, la famille prend racine.

En attendant celui de l’hiver, du printemps et de l’été, L’Arbre Génialogique de l’automne est disponible ICI.

À LIRE AUSSI


Fermer et retourner à l'article