Bruno, le futur gendre, en vacances d'été chez sa belle-mère
BOUTIQUE

Mon futur gendre

Bruno, futur gendre

Ma fille Alice l’appelle « Minou » ; mais pour moi, c’est Bruno. J’aime bien, Bruno. C’est joli.

La vie est pleine de surprises, quand même : moi qui imaginais pour elle, comédienne en herbe et (jeune) mère célibataire, un amoureux preneur de son ou caméraman, voici qu’elle me présente « officiellement » un vaillant menuisier. Vive l’artisanat !

N’importe quelle belle-mère aurait aussitôt pensé à son dressing bancal et aux volets usagés de sa maison. Bon…je ne dis pas que cela ne m’a pas traversé l’esprit, MAIS…Bruno est encore mieux que ça.

Bien plus que la perspective de travaux d’embellissement, il incarne à mes yeux la quasi-perfection : à peine arrivé dans notre maison de bord de mer, il a pris le pli.
Retenant que je prenais mon café matinal sans sucre, ne rechignant pas à prendre un digestif à la belle étoile avec ma grande amie Sybille (une bavarde qui a la main sur le coeur), riant aux spectacles de mes petits-enfants, allumant le barbecue tel un Rahan des temps modernes, se resservant de tian de légumes à grands renforts de compliments (ça aussi, j’aime bien !). Des choses toutes bêtes mais qui font tout.

Et quand bien même je ne lui trouverais que des défauts, aurais-je vraiment mon mot à dire ? Hein ?

Et voilà ! Mon été de Grand-Mère touche à sa fin et les derniers pensionnaires de la saison regagneront bientôt leurs pénates.
J’espère que vous aurez apprécié ce défilé estival et vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour une rentrée haute en couleurs !

Bouton inscription lettre de Grand-Mercredi

 

À LIRE AUSSI


Fermer et retourner à l'article