La bande de cousins en vacances chez leurs grands-parents
BOUTIQUE

La bande de cousins

Bande de cousins en vacances

L’un de mes plaisirs favoris dans la vie étant d’avoir tous mes petits-enfants réunis, les plus jeunes de la famille ont récemment été rejoints par Adèle et Boris, dits « les deux grands ».

Venus seuls en  train (« On n’est plus des bébés ! »), ces deux ados de 12 et 13 ans ont poussé comme des asperges mais restent pour moi – même s’ils détestent quand je dis ça – « mes petits chéris ».
Bien qu’ayant la majeure partie du temps un casque ou des écouteurs vissés sur les oreilles, de préférence au moment où je bats le rappel pour débarrasser, ils aiment autant écarter leurs petits cousins de leurs conciliabules que les inclure dans leurs jeux… parfois idiots.

En pâmoison devant ses aînés, Chloé (5 ans) a ainsi relevé le défi du « T’es pas cap’ de manger du sable !», tandis qu’une partie de cache-cache ayant mal tourné m’a finalement permis de dénicher Auguste (1 an et demi) enfoui sous les gilets de sauvetage du club de voile.
Je passe bien évidemment sur le lancer de gnocchi à l’heure du déjeuner et sur le conglomérat de serviettes et de maillots mouillés qui orne la terrasse chaque fin d’après-midi.

On ne m’en voudra donc pas de dire que ma journée de vacances ne débute vraiment qu’à l’heure où tout le monde dort.

Maintenant qu’on se connaît un peu, je me sens libre de vous le dire : je suis une « chicouf »: « CHIC, ils arrivent ! OUF, ils sont partis ». Et ne me dîtes pas que cette pensée ne vous a jamais traversé l’esprit !

Trop c’est trop: j’ai demandé du renfort ! Une baby-sitter est attendue mardi en urgence !

Bouton inscription lettre de Grand-Mercredi

 

À LIRE AUSSI


Fermer et retourner à l'article