Les Grand-Mères sont nos héros ! - Grand-Mercredi
BOUTIQUE

Je ne suis pas un héros

Les Grand-Mères, nos héros

Vous avez remarqué ? Vous avez deux bras, deux jambes, une tête. Et, dans celle-ci, des neurones qui turbinent plein gaz lorsqu’approchent les vacances scolaires, leur cortège de zones superposées et des dates qui ne sont jamais les mêmes selon que vos petits-enfants vivent à Paris, Marseille ou Lyon. Même le calendrier aimanté sur votre réfrigérateur en arrive à tourner de l’oeil. Comme je le comprends !

Le hic, c’est qu’il va falloir composer avec. Se débrouiller pour que le train d’Alphonse entre en gare pile quand vous déposez Alice et Georges, étiquette autour du cou et pique-nique sous le bras, dans un wagon qui, lui, part dans l’autre sens. Tenir votre promesse envers les parents ayant pris soin de solliciter vos services « il y a très, très, très longtemps, avant tout le monde » afin de pouvoir, eux, coiffer leur panama sous le soleil de Cuba. Répondre présente aux petits-enfants qui ne vous ont « pas vue depuis longtemps » mais ne sont libres « que la première semaine », prendre le relais de « l’autre grand-mère » le temps d’une navette Brest/Vierzon et, accessoirement, annuler votre stage de Pilates pour voler au secours d’une belle-fille primipare en détresse absolue faute de nuits dignes de ce nom.

Nous disions donc : deux bras, deux jambes, une tête, pas de super pouvoirs …mais une vraie âme de héros !

À LIRE AUSSI


Fermer et retourner à l'article