La mère que j'étais, la grand-mère que je suis devenue
BOUTIQUE

Moi Mère, Moi Grand-Mère : ce qui a changé

La grand-mère que je suis devenue

Mé-co-nnai-ssa-ble !
Promis-juré, après ces quelques jours de marche à Compostelle, vous ne me reconnaîtriez pas. Même Paul m’a dit : « Tu as l’air plus zen ». L’effet ballerines après 6 jours de chaussures de rando ?  Le sentiment du devoir accompli après être revenue à temps pour voter ?
Même pas ! J’ai fait du chemin, tout simplement. A terre mais aussi dans ma tête.

Pour m’aider à avaler les kilomètres, j’ai pensé. A la mère que j’avais été, d’abord. Aimante, certes, mais un peu bornée, souvent trop stricte, vaguement à l’écoute le soir après une journée de travail dans les pattes. Comme si, en crapahutant entre les massifs de genêts en fleurs, je vidais mon sac intérieurement. Ai-je comblé mes enfants ? Aurais-je pu mieux faire ? Être davantage présente ?

Et puis, par ricochet, j’ai réfléchi à la Grand-Mère que j’étais devenue. Rien à voir. Cool sur les horaires mais aussi vigilante qu’un radar aux abords du bac à sable ; inquiète pour tout, perfectionniste pour un rien ; plus collante qu’un chewing-gum en mal d’amour. Je m’en doutais déjà un peu mais j’en ai aujourd’hui la confirmation : devenir Grand-Mère m’a changée. En bien, j’espère….
Mais je poserai quand même la question à mes enfants.

A part ça, je vous ai manqué ?

Inscription à la lettre de Granny

À LIRE AUSSI


Fermer et retourner à l'article