Les petits-enfants débarquent à la maison pour le week-end !
BOUTIQUE

Vie de frigo

Avoir ses petits-enfants le week-end

J – 2, déjà !

Dans moins de quarante-huit heures, le grand chambardement. La tornade. Le branle-bas de combat. Bref : les petits-enfants qui déboulent, avec larmes et bagages.

Oh, pas pour longtemps. Juste le temps d’un (énième) mariage de copains pour papa et maman et d’une révolution en règle de votre garde-manger à tous les deux.
Limite maso, vous avez suivi la liste maternelle à la lettre, slalomant entre les rayons du supermarché avec la fébrilité d’une lionne dévouée. Des Crocochoc, oui, mais en sachets individuels; des yaourts brassés aux fruits, mais bio; du cabillaud, mais sans arêtes; des coquillettes, mais seulement au blé complet; du fromage râpé « qui file »; et aussi de la confiture sans morceaux, des galettes de riz issues du commerce équitable, et du jus d’orange sans pulpe. La base, quoi.

Dans le rôle de la grand-mère consentante : vous. Dans le rôle de la victime bafouée : monsieur. Celui-là même qui, à l’heure où vous lisez ces lignes, vous crie du fin fond de la cuisine: « Et mon pâté de foie, il est où ? Y’en a plus du pâté de foie ? ». Bah non. Pas cette fois. Pas plus qu’il n’y aura de journal télévisé serein avant lundi, pour cause de Zorro rediffusé (saison 9, épisode 23).
C’est comme ça et puis c’est tout. Alors, heureux ?

Inscription à la lettre de Granny

À LIRE AUSSI


Fermer et retourner à l'article